Mondociné

Cannes 2019 : la sélection dévoilée

Partagez cet article
Spectateurs

Le festival de Cannes lancera sa 72eme édition le 14 mai prochain, sous la présidence du réalisateur Alejandro Gonzalez Iñárritu. Onze jours de compétitions verront de grands cinéastes « s’affronter » en quête de la prestigieuse palme d’or. Et la sélection a de la gueule cette année avec des anciens et des nouveaux, mais surtout de beaux noms et le retour de Xavier Dolan. On fait le point sur la sélection de la compétition officielle.

The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch

Douleur et Gloire de Pedro Almodovar

Le Traître de Marco Bellocchio

The Wild Goose Lake de Diao Yinan

Parasite de Bong Joon Ho

Le jeune Ahmed de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Roubaix, une lumière d’Arnaud Desplechin

Atlantique de Mati Diop

Matthias et Maxime de Xavier Dolan

Little Joe de Jessica Hausner

Sorry we missed you de Ken Loach

Les Misérables de Ladj Ly

Une vie cachée de Terrence Malick

Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

La Gomera de Corneliu Porumboiu

Frankie d’Ira Sachs

Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma

It must be heaven de Elia Suleiman

Sibyl de Justine Triet

Retour de Ken Loach, d’Almodovar, de Terrence Malick, de Dolan de Jim Jarmusch, de Desplechin ou encore de Bong Joon Ho, les habitués feront valoir leur notoriété face à quelques nouvelles pousses qui essaieront de briller.

Hors Compétition, le festival accueillera les Premières de Rocketman, le biopic sur Elton John par Dexter Fletcher (le réal qui a terminé Bohemian Rhapsody après le limogeage de Bryan Singer), de Les Plus Belles Années d’une Vie, le nouveau Lelouch qui marque les retrouvailles de Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée 50 ans après Un Homme et Une Femme mais aussi Too old to die young de Nicolas Winding Refn (on a hâte !) ou encore La belle époque de Nicolas Bedos et le documentaire Diego Maradona de l’excellent Asif Kapadia (Senna). A noter qu’Abel Ferrara et Alain Cavalier seront là en séances spéciales (avec Tommaso et Être vivant et le savoir), de même que Christophe Honoré ou Bruno Dumont du côté d’Un Certain Regard et que l’immense (et rare) John Carpenter viendra recevoir le « Carrosse d’or », prix décerné par la Société française des Réalisateurs de films (SRF). Enfin, pas mal s’étonne de l’absence de l’annoncé Once Upon a Time in Hollywood de Tarantino. le film n’est pas prêt d’où son absence. Mais rappelons que des films sont toujours ajoutés au programme entre l’annonce officielle et le début du festival.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux