Les meilleures et pires suites de films

Partagez cet article

Le monde du cinéma nous a déjà offert des productions incroyablement réussies tant au niveau du scénario, du drame autour du film, de la mise en scène, etc… Nous considérons ces chefs-d’œuvre parfaits jusqu’au jour où les producteurs et autres réalisateurs décident de lancer une suite qui vient remettre en question les avis arrêtés que les uns et les autres avaient pu se faire sur ces productions. La surprise créée par ces suites de films peut être mauvaise ou alors très bonne. Vous êtes aujourd’hui invité à découvrir 2 classements, l’un qui recensant les pires suites de films jamais réalisés et l’autre les suites qui ont conquis les cinéphiles dès les premières diffusions et qui sont depuis restés dans l’histoire comme étant des productions à voir à tout prix !

Top 3 des pires suites de film

 

Divergente 3 : Au-delà du mur de Robert Schwentke

Sorti en mars 2016, le film Divergente 3 : Au-delà du mur réalisé par Robert Schwentke est sans doute le film qui est venu enterrer cette franchise qui avait déjà du mal à tenir après les deux premiers films. Après Insurgent, la franchise avait enregistré une baisse considérable au niveau des fans du premier opus, mais tout le monde s’accrochait à un mince espoir de voir le dernier volet lui redonner ses lettres de noblesse perdues dans les nombreuses incohérences scénaristiques et mises en scène à limite insultantes proposées au public. Hélas ! Après 30 minutes de visionnage, l’on était fixé ! La déception ne venait pas nécessairement du nanar cinématographique servi par la production, mais plutôt de la tristesse de constater que les réalisateurs n’avaient pas fait les efforts nécessaires pour sauver cette franchise qui était pourtant partie sur des bases prometteuses ! Que dire des acteurs, pauvres victimes d’un scénario et d’une équipe de production qu’ils auraient mieux fait de fuir dès les premiers jours du casting ! S’il est évident qu’il serait très sévère de remettre en cause leur talent, la triste réalité est que le simple fait de les voir associés à une production aussi ratée constitue une véritable contrepublicité pour eux ! En somme, « Au-delà du mur », il n’y avait qu’un désespérant vide d’inspiration !

Conan le destructeur de Richard Fleischer

L’unique chose que Conan le destructeur a détruite, c’est sa base de fans ! Ce film sorti en juin 1984 a été et continue d’être considéré comme une immense déception pour tous les fans ! Rendez-vous compte cela fait plus de 30 années, mais la pilule a du mal à passer. Le public a toujours du mal à comprendre comment le duo Richard Fleischer et Jack Cardiff a pu autant se planter or 2 ans plus tôt, en 1982, Conan le Barbare de John Milius avait connu un succès phénoménal pour un film de cette époque, au point même de susciter d’autres œuvres comme les jeux de casino, dont la machine à sous Conan The Barbarian d’Amaya Gaming. Comme si l’échec cuisant de la réalisation n’était pas suffisant, il a fallu que les acteurs y aillent de leur partition pour servir au public une prestation globale qu’il aurait du mal à oublier, tant tout était raté. Vous pensez avoir déjà vu les pires acteurs de l’histoire ? Attendez de voir les acolytes de Conan dans le film ! Vous comprendrez très vite qu’« Au-delà du mur » de vos avis arrêtés, se trouve une nouvelle forme de ridicule ! Même tonton Arnold n’était pas dans le coup, mais bon, c’est tonton Arnold, alors pas touche !

Matrix Reloaded d’Andy et Larry Wachowski

Qu’avons-nous fait ? Qu’a fait le public ? Qu’avons-nous fait pour mériter cela ? Pourquoi Morpheus et sa bande ne sont-ils pas parvenus à détruire la Matrix et ses agents dès le premier volet du film ? Ils nous auraient en effet rendu un grand service ! Le public n’aurait pas été obligé de constater comment une franchise qui a tout pour conquérir le monde sur plusieurs années peut être fusillée à coup d’incohérences, de mises en scène à deux balles (même si plus de deux balles ont été tirées dans Matrix reloaded). C’est rare de tomber sur de telles ratées surtout quand le premier opus avait déjà pavé le chemin pour une réussite certaine ! Tout ce que l’on demandait aux réalisateurs, c’était de proposer quelque chose d’un niveau équivalent à celui de Matrix, mais il est évident que c’était au-delà de leurs capacités. Vous pensez que ces mots sont durs ? Retournez voir la prestation de Lambert Wilson ou les combats avec les agents Smith, l’on frôle littéralement le foutage de gueule.

Mentions déshonorables

Blair Witch 2, le livre des ombres de Joe Berlinger

xXx 2 : The Next Level de Lee Tamahori

Highlander : Endgame de Douglas Aarniokoski

L’Effet Papillon 2. John R. Leonetti

Gremlins 2 de Joe Dante

Top 3 des meilleures suites de film

 

The Dark Knight : Le Chevalier noir de Christopher Nolan

Attendez, il y a avait un film avant The Dark Night ? Ah oui ? Lequel ? Il s’agit d’une réaction tout à fait légitime lorsque l’on constate le fossé qui sépare le premier opus (Batman begins) et celui-ci. Sachez d’ailleurs qu’il n’est en aucun cas question de dénigrer ce premier opus qui est en passant une véritable réussite aussi. Toutefois, The Dark Night de Christopher Nolan fait partie des films qu’il est impératif suivre avant de quitter ce monde ! Sorti en juillet 2008, ce chef-d’œuvre a enregistré un peu plus du milliard de dollars au box-office et pas un seul centime de cet argent n’est volé ! The Dark Night vous offre des scènes épiques entre le chevalier noir (Batman), interprété par Christian Bale, qui cherche le moyen de mettre hors d’état de nuire le joker (Heath Ledger) tandis qu’il est lui-même poursuivi par la police de la ville qu’il essaie de protéger ! Que dire de la prestation d’Heath Ledger qui a sans doute réussi dans ce film l’interprétation la plus réussie de sa carrière ?! Que dire de Christian Bale (le meilleur acteur ayant incarné Batman à ce jour ! Tant pis pour les fans de Ben Affleck) ? Absolument tout a été réussi dans ce film : le casting, le tournage, les dialogues, le drame, le suspense insoutenable, tout !

Terminator 2 : Le Jugement dernier de James Cameron

En 1991, le monde a vu un Arnold Schwarzenegger au top de sa forme incarné l’un des rôles les plus réussis de son immense carrière dans Terminator 2 réalisé par James Cameron. Le scénario, tout le monde le connait : un robot a été envoyé du futur avec pour mission de…… … Au-delà de cela, c’est la capacité de ce film à provoquer des émotions fortes auprès du téléspectateur qui a fait la différence. Impossible de regarder Terminator 2 sans être touché par la scène finale de ce film (les plus sensibles laissent même couler quelques larmes à ce moment) ou encore par le dévouement et la loyauté sans faille du cyborg a mené sa mission à bien. Pour ce qui est des scènes de combat, l’on a droit à du très lourd avec un exceptionnel T1000. Bref, s’il y a une chose à reprocher à Terminator 2, c’est le fait de ne laisser que des miettes aux critiques qui ne savent pas vraiment quel point déplorer !

Captain America : Le Soldat de l’hiver de Joe Russo et Anthony Russo

Un Captain America qui cherche tant bien que mal à s’adapter à son nouveau monde se retrouve confronté à un ennemi dont la force n’a d’égal que le lien qui lie les deux hommes. Un scénario explosif, un casting de rêve, avec des noms résonnant comme Samuel L. Jackson, Chris Evans ou encore Scarlett Johansson, et des mises en scène dignes du nom. Il est vrai qu’avec les frères Russo aux commandes le contraire serait difficile à imaginer, mais n’empêche que le travail remarquable effectué doit être souligné. Après Captain America : First Avenger qui relatait les origines du super soldat le plus aimé des États-Unis, le public attendait de pied ferme le prochain opus de la franchise, et il n’est pas hasardeux d’affirmer qu’il n’a pas été déçu. Ce ne sont pas les 714 millions raflés au box-office qui démontreront le contraire. Tout est présent dans le film : le suspense, la peur, la tristesse, la compassion, etc. Les réalisateurs ont véritablement mis la barre haut avec Captain America : Le Soldat de l’hiver. C’est en partie ce qui justifie les nombreuses critiques positives enregistrées par ce blockbuster des temps modernes.

Mentions honorables

Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque d’Irvin Kershner

X-Men 2 de Bryan Singer

Mad Max 2 : Le Défi de George Miller

Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours de Peter Jackson

Le Parrain 2 de Francis Ford Coppola

Aliens de James Cameron

Comme vous pouvez le remarquez, ces productions auraient pu valablement être ajoutées à la liste dressée plus haut étant donné qu’il s’agit de chefs-d’œuvre mondialement reconnus.

Alors, d’accord ?!

Il est possible que vous ayez un avis différent ou que vous estimiez que certains films considérés comme des déceptions méritaient mieux, mais s’ils sont classés dans la première liste, cela est peu probable. Les gouts sont relatifs dit-on, mais une chose est certaine, un nanar demeure un nanar de même qu’un chef-d’œuvre demeure un chef-d’œuvre, peu importe que les critiques fassent la fine bouche ou non !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.