LES INDESTRUCTIBLES 2 de Brad Bird : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
2 votes

[Note spectateurs]


Carte d’identité :
Nom : The Incredibles 2
Père : Brad Bird
Date de naissance : 2018
Majorité : 04 juillet 2018
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h58 / Poids : NC
Genre
: Animation, comédie

Livret de famille : Avec les voix françaises de Gérard Lanvin, Louane Emera, Amanda Lear…

Signes particuliers : Très inégal mais intéressant.

LA FAMILLE DE SUPER-HÉROS EST DE RETOUR !

LA CRITIQUE DE LES INDESTRUCTIBLES 2

Résumé : Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

14 ans après leurs premières aventures à succès, la troupe des Indestructibles est de retour pour de nouveaux exploits drôles et spectaculaires. La famille de super-héros Pixar s’est entre-temps agrandie avec Jack-Jack, un bébé précoce aux pouvoirs déjà extraordinaires et sans limites. Une chose de plus à gérer pour les parents Bob alias Mr Indestructible et Helen alias ElasticGirl !

Il y a 14 ans, Les Indestructibles s’était imposé comme un bon divertissement Pixar, voire même comme l’un des meilleurs films de super-héros diront certains. Aujourd’hui, cette suite tardive qui ravive des souvenirs nostalgiques, souffle le chaud et le froid, capable d’être aussi désopilante quand elle s’amuse avec son bébé incontrôlable et trognon (le nouveau venu Jack-Jack), que d’un ennui mortel quand elle s’embourbe dans son intrigue super-héroïque poussive et sans relief. Surtout, Les Indestructibles 2 pâtit d’une durée trop excessive. Deux heures, c’est long, surtout pour un film fourre-tout qui mélange plein d’idées au lieu de se concentrer sur ses meilleures cartes. Idem pour le fond d’ailleurs. Pixar nous a toujours habitué à des films à multiples niveaux de lectures mais ceux des Indestructibles 2 sont parasités par une confusion tant des thématiques que du scénario (les motivations des personnages, surtout des méchants, sont peu claires voire incohérentes). Le girl power, la dictature des médias, la solidarité familiale, le cynisme politique, l’apathie sociétaire… A vouloir parler de trop de choses dans un film multipliant les sous-intrigues, Brad Bird en vient à brouiller son propos pas loin de l’inaudible et comme le fun ne vient pas à la rescousse, le film s’empêtre. Bref, le résultat est décevant, sympathique par à-coups mais trop inégal pour convaincre et emporter l’adhésion.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.