Mondociné

L’AVENTURE DES MARGUERITE de Pierre Coré : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

Carte d’identité :
Nom : L’aventure des Marguerite
Père : Pierre Coré
Date de naissance : 2020
Majorité : 14 juillet 2020
Type : sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h26 / Poids : NC
Genre : Comédie, Aventure

Livret de famille : Lila Gueneau, Alice Pol, Clovis Cornillac…

Signes particuliers : Pas désagréable mais anecdotique.

UNE AVENTURE SUR DEUX ÉPOQUES

NOTRE AVIS SUR L’AVENTURE DES MARGUERITE

Synopsis : Marguerite et Margot ont toutes les deux douze ans, avec chacune sa famille, ses copains, ses problèmes… Et son époque. Car l’une vit en 1942 et l’autre en 2018. Mais c’est sans compter sur une mystérieuse malle magique qui les transporte chacune dans l’époque de l’autre. Margot et Marguerite ont un autre point commun : leur père n’est plus là, disparu en pleine 2ème Guerre Mondiale ou n’habitant plus à la maison. À 70 ans d’écart, elles se lancent dans une grande aventure pour retrouver leurs présents, explorant l’Histoire, mais aussi la mémoire de leurs familles.

Trois ans après son désastreux Sahara, film d’animation au casting vocal cinq étoiles, le réalisateur Pierre Coré passe au film live avec L’Aventure des Marguerite, une comédie d’aventure à cheval sur deux époques suivant les destins de deux adolescentes éloignées par 70 ans d’histoire et rapprochée par une mystérieuse malle magique. Marguerite et Margot ont toutes les deux 12 ans, l’une en 1942 dans une France occupée, l’autre en 2018. Grâce à une étrange malle oubliée dans un grenier, elles vont se retrouver chacune dans l’époque de l’autre. Pour rentrer, elles vont devoir se plonger dans le passé de leurs familles, sur fond de père absent.

Sur le papier, L’Aventure des Marguerite traîne une impression un peu tiède, une sorte de lointaine curiosité doublée d’une motivation quelque peu freinée. Dans les faits, le film est un peu à l’image de ce préjugé, une distraction aussi éphémère que nonchalante. Le film de Pierre Coré n’est pas désagréable, plutôt bien mené et raconté, du genre qui se regarde d’un œil distrait… mais rarement captivé. Car en définitive derrière sa volonté de rappeler la douce naïveté des aventures chères au cinéma américain des années 80, il lui manque une chose essentielle : du cinéma. En terme d’ambitions, L’Aventure des Marguerite ressemble beaucoup à ces téléfilms qui alimentent les chaînes de télé pendant les vacances ou les fêtes de fin d’année. Si l’ensemble n’est pas déshonorant, il manque cruellement de spectacle, de magie cinématographique, de mise en scène, de quelque-chose qui l’élèverait un peu au-delà de ses énormes limites. Tout y est finalement assez fonctionnel, sans style ni point de vue. On ne s’y ennuie pas, au contraire, mais c’est quand même très fade, trop fade pour convaincre. Reste que les plus jeunes pourront peut-être trouver leur compte devant cette fable familiale au charme suranné.

BANDE-ANNONCE :

Par Wilfried Rennahan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux