Mondociné

BELLE-FILLE de Méliane Marcaggi : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs


Carte d’identité :
Nom : Belle-Fille
Mère : Méliane Marcaggi
Date de naissance : 2019
Majorité : 19 août 2020
Type : sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h36 / Poids : NC
Genre : Comédie

 

Livret de famille : Alexandra Lamy, Miou-Miou, Jonathan Zaccaï, Thomas Dutronc…

Signes particuliers : Dites patron… On sort de l’avant-première là, on peut considérer ça comme un accident du travail ou pas ?

CAUCHEMAR EN CORSE

NOTRE AVIS SUR BELLE-FILLE

Synopsis : Découvrant que son mari la trompe, Louise décide de penser enfin à elle et part décompresser en Corse le temps d’un week-end. Elle passe une folle nuit avec un bel inconnu… Une seule puisque, au petit matin, il ne se réveille pas. Andréa, la mère de celui-ci, débarque sur les lieux et prend immédiatement Louise pour la belle-fille dont elle a toujours rêvé! Prise au piège, Louise va devoir jouer le rôle de la belle-fille idéale pour quelques jours. Problème : sa nouvelle belle-mère ne veut plus la lâcher…

Pour son premier long-métrage, la réalisatrice Méliane Marcaggi envoie Alexandra Lamy et Miou-Miou en Corse pour une comédie voulue burlesque et truculente. Quand elle découvre que son mari la trompe, Louise chipe sa carte bleue, les billets d’avion achetés pour sa maîtresse et prend la tangente direction la Corse, histoire de décompresser aux frais de son salaud d’époux. Première soirée sur place, elle va faire la connaissance d’un charmant inconnu (Thomas Dutronc) avec qui elle va passer une nuit folle à la limite entre Very Bad Trip et Projet X. Malheureusement au petit matin, l’homme ne se réveille pas, victime d’un arrêt cardiaque. La mère débarque et prend cette inconnue pour la belle-fille dont elle a toujours rêvée…

Il faut toujours essayer de trouver du positif dans un film, qu’on nous rabâche à longueur de temps… Ok, qu’est-ce qu’on sauve dans Belle-Fille ? C’est la question qui tourne en boucle une fois que le générique de fin défile, libérant le spectateur de cette bulle temporelle d’ennui dans laquelle il vient d’être piégé pendant 1h30. Éventuellement, le naturel pimpant de l’attachante Alexandra Lamy qui illumine toujours l’écran avec son sourire communicatif ? Éventuellement, deux-trois répliques qui ont pu tirer quelques sourires tellement discrets que l’on n’est même pas sûr qu’ils aient vraiment eu lieu ? Et puis c’est à peu près tout. Au-delà, Belle-Fille est un océan de vide, une belle purge comme on en « produit » beaucoup trop dans l’Hexagone mais en version XXL avec supplément frites-ketchup-mayo, la totale. Les voyants de la comédie populaire légère étaient pourtant au vert mais si Belle-Fille ne promettait pas grand-chose au départ, il réussit quand même à atterrer. Rien n’est drôle, la moindre tentative de gag tombe à plat, tout est extrêmement mal écrit, les enjeux sont aussi maigres d’un clou anorexique, la chouette Alexandra Lamy en fait des tonnes façon caricature de De Funès au féminin, et l’on ne parle même pas mise en scène, parce qu’après tout, pourquoi se faire chier à en avoir une. Un intérêt à Belle-Fille ? Ah si, donner une vague idée de ce que pourrait être l’enfer après la mort. Devoir regarder le film de Méliane Marcaggi en boucle pour l’éternité…

BANDE-ANNONCE :

Par Wilfried Rennahan

8 thoughts on “BELLE-FILLE de Méliane Marcaggi : la critique du film

  1. Critique bien trop sévère.
    Un film distrayant et des personnages attachants.
    Je demande à un film de m’extraire de la morosité ambiante et cette comédie fait largement le boulot.
    Oui , ce film fait rire et la vision du couple de Milou Milou durant la soirée pyjama invite à réfléchir.
    Un bon moment de détente.

  2. Mon pauvre monsieur
    Si ce film comique vous a fait horreur et est pour vous un enfer, je vous conseillerai au plus vite de consulter un psy. Si ce film ne vous a pas plus et c’est parfaitement votre droit, il y a une autre manière de l’exprimer comme le font les bons critiques.
    Votre commentaire trop acrimonieux laisse inférer un état psychologique en souffrance.
    Méfiez-vous car l’excès peut aussi conduire en enfer!!!

    1. Merci pour le conseil mais difficile de le prendre au sérieux quand votre commentaire commence par « ce film comique » !

      1. C’est tellement facile d assassiner un film, le cul dans son fauteuil , sans aucun respect pour le travail des autres….

        Qui êtes vous donc, qu avez vous fait dans votre vie pour vous permettre cette critique nauséabonde ?

    2. Je suis tout-à-fait d’accord avec vous !
      Quelle horrible critique !!! Quel bonnet de nuit !

      C’est un film tendre, drôle et avec des répliques où chacun à un moment donné peut s’y retrouver .

      J’ai beaucoup ri, j’ai adoré.
      Je le reverrai avec grand plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux