Mondociné

Le saviez-vous ? : Comment Kate Winslet a brisé la glace avec Leonardo DiCaprio sur Titanic

Partagez cet article
Spectateurs

On parlait la semaine dernière de Terminator, on se penche ce weekend sur un autre classique de James Cameron : Titanic (non, on ne fait pas une fixette sur le cinéaste, c’est juste un pur hasard). Plus précisément, c’est de Kate Winslet dont il va être question aujourd’hui. La comédienne est l’une des plus brillantes artistes de sa génération, à la fois surdouée, élégante, naturelle, drôle et ultra-sympathique ! Une sacrée combinaison qui fait que tous ses partenaires se régalent à travailler avec elle et n’hésitent pas à le dire. Au moment de tourner Titanic, Kate Winslet n’était pas encore la superstar qu’elle est devenue, pas plus que son partenaire Leonardo DiCaprio. La jeune femme était âgée de 22 ans et s’était fait un nom trois ans plus tôt avec le magnifique Créatures Célestes de Peter Jackson. Enfant star, Leo DiCaprio avait un an de plus qu’elle, mais le film de Cameron allait en faire définitivement en faire une icône du cinéma américain. L’association était belle sur le papier, restait juste à espérer que la mayonnaise prenne entre eux pour faire de Titanic, le beau et grand drame romanesque qu’espérait Cameron. Et pour le coup, si l’alchimie entre les deux acteurs a pris tout de suite, on le doit en bonne partie… à Kate Winslet !

James Cameron voulait profiter de la jeunesse de ses comédiens et surtout, de la petite appréhension qu’il avait au début du tournage, d’autant qu’ils ne se connaissaient pas. Normal, tourner pareil blockbuster est assez stressant quand on est jeune. Et histoire de bien exploiter ce stress et cet émoi du début, le cinéaste a décidé de tourner comme première séquence, la célébrissime scène de nu où Jack dessine le portrait de Rose, allongée sur le sofa avec pour seul vêtement, son collier orné du « cœur de l’océan », du nom du magnifique diamant bleu. Pour commencer un tournage, comme ça d’emblée, autant dire que ce n’était pas évident pour les deux comédiens timides et un peu angoissés. Mais c’est justement cette timidité que voulait exploiter Cameron, donc il a fallu y aller. Mais comment surmonter l’appréhension ? Pas de problème, Kate Winslet avait la solution. Dès leur toute première rencontre sur le plateau, l’actrice a décidé de prendre les choses en main et de régler le problème pour briser la glace. Histoire d’évacuer le malaise et la gêne une bonne fois pour toute, la comédienne a tout simplement… enlevé son haut et montrer ses seins, comme ça de but en blanc, à un DiCaprio médusé. Voilà, comme ça c’est fait, tu m’as vu à poil, y’a plus de malaise, on peut passer à autre chose et avancer ! L’anecdote restera gravée dans les mémoires de tout le monde, d’un DiCaprio ultra-troublé à un James Cameron halluciné. En quelques secondes, Kate Winslet avait fait fondre la glace, pour ne pas dire l’iceberg. Bon, il n’empêche qu’au moment de tourner la scène, le beau Leo était quand même très troublé, encore marqué par ce geste aussi osé que drôle et un peu dingue. C’est pour cette raison qu’il s’est emmêlé les pinceaux en récitant son texte, ce qui donnera cette phrase que les fans connaissent bien : « Allongez-vous sur le lit… heu je veux dire le sofa ». Cette bafouille involontaire a finalement été gardée au montage par James Cameron qui tenait ce qu’il voulait, à la fois une scène sensuelle et pleine de touchante timidité. Et pour l’info puisqu’on y est, notez que le fameux dessin au fusain de Jack a été dessiné par James Cameron lui-même !

Voilà comment Kate Winslet a brisé la glace sur le tournage de Titanic. Il n’empêche qu’encore aujourd’hui, toujours un peu embarrassée par le fait que ce passage du film soit devenu aussi culte, Kate Winslet ne veut plus trop en parler et refuse de signer des autographes sur cette image. Mais elle accepte volontiers sur n’importe quoi d’autre !

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux