Mondociné

SÉDUIS-MOI SI TU PEUX de Jonathan Levine : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Long Shot
Père : Jonathan Levine
Date de naissance : 2018
Majorité : 15 mai 2019
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h56 / Poids : NC
Genre : Comédie romantique

Livret de famille : Charlize Theron, Seth Rogen, O’Shea Jackson Jr., Andy Serkis….

Signes particuliers : Drôle, romantique, intelligent, un joli coup.

UNE COMÉDIE ROMANTIQUE PROGRESSISTE

LA CRITIQUE DE SÉDUIS-MOI SI TU PEUX

Synopsis : Fred, un journaliste au chômage, a été embauché pour écrire les discours de campagne de Charlotte Field, en course pour devenir la prochaine présidente des Etats-Unis et qui n’est autre… que son ancienne baby-sitter ! Avec son allure débraillée, son humour et son franc-parler, Fred fait tâche dans l’entourage ultra codifié de Charlotte. Tout les sépare et pourtant leur complicité est évidente. Mais une femme promise à un si grand avenir peut-elle se laisser séduire par un homme maladroit et touchant ?

Quand il évolue dans le giron du cinéma de genre, Jonathan Levine est un cinéaste brillant capable de propositions fortes irradiant les sens des amoureux de cinéma. Son inoubliable All The Boys Love Mandy Lane ou son bouleversant Warm Bodies ont été les fers de lance de ce jeune chevalier du cinéma au talent indéniable. Mais en dehors de ce qui ressemble fort à un registre de prédilection, Levine n’a jamais vraiment confirmé, surtout quand il s’est essayé à la comédie (ou à la comédie dramatique), comme en attestent ses décevants 50/50, The Night Before ou Snatched. Avec Séduis-moi si tu peux (un titre français qui donnerait presque des hémorroïdes), Jonathan Levine se frotte à la comédie romantique. Mais au lieu d’aligner un nouvel échec à son palmarès, le réalisateur réussit enfin, donnant un joli coup de pied au genre pour le pousser vers une fraîcheur bienvenue. Emmené par le couple Charlize Theron (glaaamour) et Seth Rogen (moins glaaamour), Séduis-moi si tu peux parvient à séduire sans aucune résistance avec son histoire de candidate à la présidentielle américaine qui va se laisser charmer par un journaliste-chômeur ultra-politisé et très éloigné de son monde !

L’amour au-delà des différences et des conventions. Pour jouer avec son idée un peu « la belle et la bête » sur les bords, Séduis-moi si tu peux inverse la mécanique des comédies romantiques traditionnelles. Seul, le concept aurait été bien mince s’il n’amenait pas plein de choses intéressantes dans son sillage, lui conférant un effet de modernité redoutable et une certaine intelligence. Car le film de Jonathan Levine ne se contente pas d’être seulement une sorte de Pretty Woman renversé. Derrière sa jolie romance esquissée au crayon, cette comédie romantique se paye le monde de la politique façon satire bien vinaigrée (les petits arrangements, les compromis, les idéaux oubliés, la noblesse de la politique pourrie par la communication-marketing) et s’offre en plus un commentaire très contemporain et progressiste tant sur le genre en lui-même que sur la place des femmes dans les milieux de pouvoir très patriarcaux.

Et non content d’être plutôt intelligent dans le fond et charmant comme tout sur la forme, Séduis-moi si tu peux est aussi très drôle (malgré quelques dérives potaches peu nécessaires), ce qui lui permet de respecter à la fois son contrat avec la comédie et avec le romantisme. On l’aura peut-être oublié assez vite mais dans l’immédiat, il est assurément une chouette comédie romantique, la seconde réussie d’affilée après le frenchie Mon Inconnue !

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux