Mondociné

SANS UN BRUIT 2 de John Krasinski : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

 

Carte d’identité :

Nom : A Quiet Place Part II
Père : John Krasinski
Date de naissance : 2020
Majorité : 16 juin 2021
Type : sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h37 / Poids : NC
Genre : Epouvante, Thriller

Livret de Famille : Emily Blunt, Cillian Murphy, Millicent Simmonds, John Krasinski, Noah Jupe, Djimon Hounsou…

Signes particuliers : Un cran en-dessous du premier mais sympa quand même.

 

NOTRE AVIS SUR SANS UN BRUIT 2

LE RETOUR DE L’HORREUR SILENCIEUSE

Synopsis : Après les événements mortels survenus dans sa maison, la famille Abbot doit faire face au danger du monde extérieur. Pour survivre, ils doivent se battre en silence. Forcés à s’aventurer en terrain inconnu, ils réalisent que les créatures qui attaquent au moindre son ne sont pas la seule menace qui se dresse sur leur chemin.

Fort du succès du premier film, c’est très logiquement qu’une suite a vite été mise en branle pour Sans un Bruit, le film d’épouvante silencieux de John Krasinski avec Emily Blunt. On reprend les mêmes et on recommence, Krasinski à la réal et Blunt en star, accompagnée cette fois de Cillian Murphy pour ce premier sequel de ce qui devrait devenir une future trilogie. Si l’entame du film s’ouvre sur le Jour 1 et montre comment nos héros ont vécu l’arrivée des créatures à la tronche d’artichaut brulé, Sans un Bruit 2 fait ensuite un bond temporel pour se raccorder directement à la suite de son aîné, reprenant le fil des événements là où on les avait laissés. Errant dans un monde dévasté après avoir été attaquée dans son foyer de fortune, la famille Abbott, désormais amputée de plusieurs membres, reprend la route pour aller chercher de l’aide et un nouvel abri.

Copier-coller. Si vous aviez aimé Sans un Bruit premier du nom il y a deux ans (enfin trois maintenant, merci la Covid qui a décalé la sortie d’un an), alors vous aimerez très certainement cette suite qui ne prend pas trop de risques et s’applique à reproduire la recette qui avait si bien fonctionné en 2018. Krasinski signe encore un thriller horrifique très haletant, qui ne laisse aucun répit au spectateur, projeté dans un survival intense et oppressant. Mais plutôt que de dérouler son programme de manière paresseuse en se reposant seulement sur son concept et l’efficacité de sa mythologie, John Krasinski s’efforce du mieux qu’il peut d’injecter de nouvelles trouvailles pour parfaire ce qu’il avait créé. Ainsi, le cinéaste a affiné son style et joue encore mieux cette fois avec l’opposition sons/silences, avec le rythme ultra-nerveux de son récit et avec les apparitions et le potentiel carnagesque de ses créatures.

Peut-être un poil mieux équilibré que son aîné et clairement bien plus créatif dans sa mise en scène, Sans un bruit 2 trouve là de quoi compenser l’effet de surprise disparu. D’autant que cette suite continue de remixer plein de choses bien connues, Alien, Jurassic Park, Starship Troopers, The Descent, avec un côté Walking Dead dans l’univers post-apocalyptique. Et si elle ose un peu moins dans l’histoire (on l’aurait aimé plus jusqu’au-boutiste), si elle emprunte quelques chemins de facilité ou si elle s’avère plus stressante que vraiment flippante contrairement à son prédécesseur, cette suite formule néanmoins un roller-coaster foutrement efficace qui fait vraiment son petit effet. Sans un Bruit 2 regorge de séquences hyper-impressionnantes (l’intro, qui revient aux origines, défonce) et réussit l’exploit d’épater alors qu’il baigne pourtant dans une narration qui n’a rien d’originale en soi. Mais Krasinski a su à nouveau tirer le meilleur d’un type d’histoire vue et revue, pour formuler un bon film d’épouvante qui évite toujours le gore mais qui sait jouer habilement avec les codes de la peur et du suspens.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux