Mondociné

MON COUSIN de Jan Kounen : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs


Carte d’identité :
Nom : Mon Cousin
Père : Jan Kounen
Date de naissance : 2019
Majorité : 30 septembre 2020
Type : sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h44 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de Famille : Vincent Lindon, François Damiens, Pascale Arbillot…

Signes particuliers : Rien que l’affiche déjà………………….

 

 

L’ÉTERNEL « DUO QUE TOUT OPPOSE »

NOTRE AVIS SUR MON COUSIN

Synopsis : Pierre est le PDG accompli d’un grand groupe familial. Sur le point de signer l’affaire du siècle, il doit régler une dernière formalité : la signature de son cousin Adrien qui détient 50% de sa société. Ce doux rêveur idéaliste qui enchaine gaffes et maladresses est tellement heureux de retrouver Pierre, qu’il veut passer du temps avec lui et retarder la signature. Pierre n’a donc pas le choix que d’embarquer son cousin avec lui dans un voyage d’affaire plus que mouvementé où sa patience sera mise à rude épreuve.

On n’avait plus vu Jan Kounen aux manettes d’un long-métrage de cinéma depuis Coco Chanel et Igor Stravinsky… en 2009 ! Depuis, le réalisateur a un peu joué les touche-à-tout, un téléfilm produit par EuropaCorp, un segment du film à sketch Les Infidèles (coupé au montage lors de la sortie salles), deux documentaires, une mini-série, quelques tentatives dans la réalité virtuelle… Pas mal de choses donc, mais pas de cinéma à proprement parler. Mon Cousin marque donc son « grand retour » si l’on peut dire, avec une comédie réunissant un improbable duo Vincent Lindon / François Damiens, duo d’antagonismes qui se voudrait dans la lignée des films cultes de Francis Veber avec Gérard Depardieu Depardieu et Pierre Richard.
Qu’il semble loin le temps où Jan Kounen était un trublion du cinéma français avec des œuvres (bonnes ou moins bonnes) au style mordant ou radical telles que Doberman, Blueberry ou 99 francs. Aujourd’hui, Jan Kounen a vieilli, il s’est assagi, il est rentré dans le rang et le voilà qui se complaît dans de la bonne grosse comédie populaire lambda relativement dénuée d’intérêt cinématographique. Mon Cousin, c’est un cinéaste anciennement tout feu tout flamme qui plonge tête baissée dans du cinéma de papa d’une pauvreté désespérante malgré un beau casting original (le duo Lindon-Damiens). Déroulant des poncifs vus mille fois sur le monde de l’argent et les vraies valeurs de la vie à travers une histoire mièvre au possible où un patron va ouvrir les yeux grâce à un cousin fantaisiste, Mon Cousin peine à se dénicher une personnalité, en plus d’être rarement drôle et souvent pantouflard, association repoussant le film dans les cordes d’un ennui assassin. Le combo comédie-émotion fleure bon l’artificiel et l’on se retrouve avec une production loin d’être aussi décapante qu’elle le voudrait, portée par un tandem qui fait tout pour être attachant mais qui est trop factice pour y parvenir.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux