Mondociné

COMME DES BÊTES 2 de Chris Renaud : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : The Secret Life of Pets 2
Pères : Chris Renaud, Jonathan Del Val
Date de naissance : 2019
Majorité : 31 juillet 2019
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h26 / Poids : NC
Genre : Animation

Livret de famille : Avec les voix de Philippe Lacheau, Willy Rovelli, Julien Arruti, Elodie Fontan…

Signes particuliers : Très en-dessous du premier.

LES ANIMAUX DOMESTIQUES SONT DE RETOUR !

LA CRITIQUE DE COMME DES BÊTES 2

Synopsis : Le Fox-Terrier Max doit faire face à un grand bouleversement : sa propriétaire Katie s’est mariée et a eu un adorable bébé, Liam. Max est tellement obsédé par la garde du petit, qu’il en développe des troubles obsessionnels du comportement. Lors d’une excursion en famille dans une ferme, Max et le gros Duke vont faire la connaissance de vaches souffrant d’intolérances aux canidés, de renards hostiles et d’une dinde monstrueuse, ce qui ne va pas arranger les tocs de Max. Heureusement il va être conseillé par le vieux Rico. Ce chien de ferme aguerri le pousse à dépasser ses névroses, afin de trouver l’Alpha qui sommeille en lui et laisser le petit Liam respirer. Pendant ce temps, alors que son maître est absent, Giget, la petite Loulou de Poméranie, essaie de sauver le jouet préféré de Max d’un appartement infesté de chats avec l’aide de l’imposante Chloe, devenue complètement accro à l’herbe à chat. Pompon, l’adorable petit lapin complètement cintré, pense qu’il a des superpouvoirs depuis que sa propriétaire Molly lui a acheté un pyjama de super héro. Mais quand Daisy, une Shih Tzu téméraire, vient l’embarquer pour une mission périlleuse, il lui faudra rassembler tout son courage pour devenir le héro qu’il n’était pour l’instant que dans ses fantasmes. Max, Pompon, Gidget et le reste de nos petits amis trouveront-ils le courage d’affronter leurs plus grandes peurs ? 

Trois ans après le colossal succès de Comme des Bêtes qui avait attiré notamment plus de 3,7 millions de spectateurs dans les salles françaises, les animaux domestiques du studio Illumination (Les Minions) sont de retour pour de nouvelles aventures qui permettront aux parents de pouvoir aller s’abriter sous le frais des climatisations des cinémas en accompagnant leurs petits bouts au cœur de l’été. Emmené par les voix de la bande à Fifi ou Willy Rovelli, Max et ses amis vont connaître une nouvelle période mouvementée. Un bébé qui arrive et qui prend de la place, un voyage à la campagne pour certains, un lapin qui va se retrouver à devoir sauver un bébé tigre tyrannisé dans un cirque… Comme des Bêtes 2 séparent la joyeuse bande du premier pour imaginer des péripéties propres à chacun. C’est probablement la plus grosse erreur du film.

L’intérêt de Comme des Bêtes premier du nom avait été de nous mettre dans la tête de nos animaux domestiques et de s’amuser de la manière dont ils appréhendaient -de leur point de vue- notre réalité. Cette idée est assez vite oubliée dans cette suite après une entame dans le bon esprit tant qu’elle jouait de l’arrivée d’un bébé dans une famille où le chien n’est plus le centre des attentions. Derrière, Chris Renaud nous balade dans un film d’animation aventureux qui perd complètement le cœur du film originel pour multiplier les péripéties dans un désordre particulièrement décousu. En résulte un film assez lambda au récit confus, dont on finit par vite se désintéresser tant il n’appelle à pas grand-chose et se cantonne à une superficialité parlant essentiellement aux plus jeunes. Sans fil narratif solide, ce sequel enchaîne les saynètes et voit la fadeur de son intrigue poussive, lasser sur la longueur.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux