Mondociné

ALINE de Valérie Lemercier : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

Carte d’identité :

Nom : Aline
Mère : Valérie Lemercier
Date de naissance : 2020
Majorité : 10 novembre 2021
Type : sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 2h06 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de Famille : Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud

Signes particuliers : Interpréter un alter égo de Céline Dion à tous les âges de la vie, seule Valérie Lemercier pouvait se permettre cette folie.

 

 

VALERIE LEMERCIER EN MODE CELINE DION

NOTRE AVIS SUR ALINE

Synopsis : Québec, fin des années 60, Sylvette et Anglomard accueillent leur 14ème enfant : Aline. Dans la famille Dieu, la musique est reine et quand Aline grandit on lui découvre un don, elle a une voix en or. Lorsqu’il entend cette voix, le producteur de musique Guy-Claude n’a plus qu’une idée en tête… faire d’Aline la plus grande chanteuse au monde. Epaulée par sa famille et guidée par l’expérience puis l’amour naissant de Guy-Claude, ils vont ensemble écrire les pages d’un destin hors du commun.

Librement inspiré de la vie de Céline Dion, ce « presque biopic » ne frôle pour autant jamais la parodie. Le film y dépeint une famille Dieu touchante et tendre, tous au service de la petite dernière et de son talent incontesté. Une lecture personnelle mais ultra documentée (plus d’un an de recherches), si réaliste de la vie de la star canadienne qu’on a du mal à savoir où se trouve le réel et la fiction. Superstar internationale, amoureuse d’un seul homme, mère aimante… tous les aspects de l’alter égo de la star sont traités. Si côté professionnel tout semble lui réussir, ses zones d’ombre ne sont pas pour autant laissées de côté. Solitude, désir d’enfant mis à mal, différence d’âge monumentale avec l’amour de sa vie… À l’image de la chanteuse, Aline Dieu se bat et finit, bille en tête, par obtenir tout ce qu’elle veut.

Pour son sixième film en tant que réalisatrice quatre ans après Marie-Francine, Valérie Lemercier s’autorise tout : de l’humour sur l’accent québécois à l’interprétation all by herself de la jeune Aline. Drôle, sexy et touchante, elle nous livre une performance juste, rythmée par les chansons de la star (interprétées par Victoria Sio). Un long-métrage qui se pose en hommage à la dignité de l’artiste, car c’est en admirant sa stature après la mort de René que la réalisatrice décide de s’emparer du sujet. Cette dernière ne s’y est pas trompée. Tout est très drôle, toujours touchant, jamais méchant. On reste admiratif devant l’histoire de cette superstar qui pourrait être notre meilleure copine. Un film qui vous fera crier « Valérie », pour qu’elle revienne.

Par Raphaela Louy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux