NOCES de Stephan Streker : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article

noces affiche filmMondomètre
note 4 -5
Carte d’identité :
Nom : Noces
Père : Stephan Streker
Date de naissance : 2016
Majorité : 22 février 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : Belgique
Taille : 1h38 / Poids : NC
Genre : Drame

Livret de famille : Lina El Arabi, Sébastien Houbani, Babak Karimi…

Signes particuliers : Magnifique, juste, pertinent, un « grand petit film » à découvrir de toute urgence.

PRISONNIÈRE DES DIKTATS

LA CRITIQUE DE NOCES

Résumé : Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir. noces filmLa condition de la femme aux quatre coins du monde et notamment le drame des mariages arrangés est un sujet qui inspire le cinéma ces temps-ci. On se souvient du magnifique La Saison des Femmes l’an passé, ou plus récemment du Tempête de Sable d’Elite Zexer. Noces, troisième long-métrage du réalisateur bruxellois Stephan Streker, vient s’ajouter à la liste, avec une force dévastatrice. Pas étonnant qu’il ait remporté un franc succès dans tous les festivals où il a été présenté.noces film 2Avec Noces, Stephan Streker nous attache au parcours de Zahira, adolescente d’origine pakistanaise victime de la tragédie du conformisme familial aux traditions ancestrales, lesquelles vont étouffer son désir d’émancipation. Noces est un drame terrible, aussi amer que bouleversant, dont on ressort avec un sentiment d’urgente révolte. Le plus fort, c’est le tact avec lequel le cinéaste aborde son sujet, prenant soin d’essayer de comprendre plutôt que de juger et de verser dans le pamphlet soumis à un schématisme facile. Dans Noces, tout le monde a ses raisons, tout le monde a ses arguments, tout le monde a sa sensibilité et son regard sur la situation. Personne n’est pointé du doigt, et c’est sans aucun doute ce qui rend encore plus poignant, le cheminement de la jeune Zahira, entre lutte pour sa liberté et respectueux amour des siens. Une œuvre fragile mais acérée, sensible et subtile, avec en pointe de ce drame coup de poing, la jeune et fabuleuse Lina El Arabi, véritable révélation promise à un bel avenir. Superbe.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.