EN SÉRIE : « TRUE DETECTIVE » LE NOUVEAU CHEF D’OEUVRE TÉLÉVISUEL SIGNÉ HBO ? ÉPISODE 1…

Partagez cet article

Il est certaines séries envers lesquelles on voudrait être objectif mais voilà, quand on vous envoie en pleine figure un triptyque de mots comme HBO + Matthew McConaughey + Woody Harrelson, difficile de ne pas être pré-séduit avant même le début du générique (qui au passage est une splendeur) de ce nouveau rendez-vous lancé par la chaîne incontournable pour tout amateur qui se respecte. HBO est devenue une référence en matière de séries télé classieuse : Les Sopranos, The Wire, Band of Bothers, Rome, Entourage, Sex and the City, Oz, Six Feat Under, Bordwalk Empire, Game of Thrones… Excusez du peu.

True-Detective4

Grâce à OSC (pour ceux qui l’ont dans leur bouquet), il est possible de suivre seulement 24 heures après sa diffusion américaine, la nouvelle série estampillée HBO. Plus qu’une série d’ailleurs, une oeuvre ambitieuse portée par un casting de grand luxe avec son duo de détectives lancé dans une enquête au serial killer après le meurtre « mystique » d’une prostituée. Les prodigieux comédiens de cinéma Matthew McConaughey et Woody Harrelson sont les deux têtes d’affiche de ce nouveau show dont le premier épisode a été lancé en grand pompe le 12 janvier dernier, après s’être fait attendre avec impatience notable. Et le public était au rendez-vous sur la chaîne câblée. 3,3 millions de fans au total, rediffusions comprises soit le meilleur démarrage pour la chaîne depuis Boardwalk Empire en 2010.

true-detective-604-tt-width-604-height-340

Et le verdict est sans appel, True Detective s’annonce comme une mini-apothéose de la série télévisée. Personnages magnifiques, écrits avec finesse, profondeur et élégance, ambiance lourde et palpable, tension sourde, esthétique magistrale… True Detective est du pur HBO dans l’âme soit du cinéma version petite lucarne. Un régal qui ravira les cinéphiles et les passionnés de série, peut-être moins ceux qui cherchent du pur entertainement. car pour les amateurs de série à enquête, attention, True Detective est l’antithèse des Mentalist et autres Experts. On ne compare pas un Châteauneuf-du-pape grand cru et un petit Saint-Emilion à 4 euros.

true-detective3

True Detective est une série lente, qui prend son temps pour infuser, pour s’installer, elle, ses héros, son atmosphère, son contexte, son histoire, ses enjeux. Le premier épisode est une merveille de maîtrise qui attise autant la curiosité que l’impatience de découvrir la suite. Avec son récit installé sur trois décennies, entre 1995 et 2012, on peut s’attendre à quelque-chose d’ample, de majestueux, qui évoluera lentement au fil des épisodes dans un dédale passionnant. C’est ce que laisse entrevoir ce lancement impeccable et déjà envoûtant. La construction de ce premier épisode est certes un peu déconcertante en ce qu’elle pose les bases dans un script multipliant les allers et retours entre ces deux temporalités (1995 et 2012 donc) mais nous voilà déjà happé dans un nouveau moment d’anthologie télévisuel. Espérons que ça soit ainsi jusqu’au bout car on est déjà amoureux de ces deux flics magnétiques autour desquels se dessine une ambiance inquiétante.

Review-True-Detective-03
Bande-annonce

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.