DAY OUT OF DAYS de Zoe Cassavetes : la critique du film [Festival de Deauville]

Partagez cet article

days_out_of_daysnote 5 -10
Nom : Day out of days
Père : Zoe Cassavetes
Date de naissance : 2015
Majorité : indéterminée
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h33 / Poids : NC
Genre : Comédie dramatique

Livret de famille : Alexia Landeau (Mia), Melanie Griffith (Kathy), Vincent Kartheiser (Tark), Eddie Izzard (Dag), Alessandro Nivola (Liam), Brooke Smith (Annabel), Bellamy Young (Rebecca)…

Signes particuliers : Après le père, le frère et tous les autres, voici la fille Cassavetes, qui signe un deuxième long-métrage suivant le parcours d’une actrice has been attachante.

PORTRAIT DE COMÉDIENNE

LA CRITIQUE

Résumé : Mia Roarke, une actrice qui connut jadis son heure de gloire, lutte pour garder raison et dignité dans le monde cruel qu’est devenu Hollywood. À quarante ans, elle tente de revenir sous les feux de la rampe, de retrouver un rôle, un vrai… Mais la route s’avère longue et difficile. Une opportunité semble se présenter à la suite d’une rencontre tout à la fois étrange et humiliante. Jusqu’où alors Mia sera-t-elle prête à aller ?Capture-decran-2015-09-07-a-18L’INTRO :

Dans la famille Cassavetes, on demande la benjamine, Zoe. Après une brève carrière de comédienne dans les années 90, l’autre fille de John Cassavetes et Gena Rowlands a préféré s’orienter vers la voie de la réalisation. Passé un premier court au début des années 2000, la jeune cinéaste s’est révélée avec son premier long-métrage, la comédie romantique Broken English, en 2007. Huit ans plus tard et après avoir erré du côté de la série et du court, Zoe Cassavetes livre aujourd’hui son second effort, la comédie dramatique Day Out of Days, récit du quotidien mouvementée d’une actrice quadragénaire, ancienne star hollywoodienne prometteuse mais aujourd’hui has-been et galérant pour trouver des rôles, au moins autant qu’elle ne galère dans sa vie sentimentale, depuis la fin de son idylle avec son ex, dont la carrière a décollé.13L’AVIS :

Pour son second long-métrage, porté à bout de bras par l’actrice française Alexia Landeau (également scénariste), Day Out of Days s’attache à une tranche de vie charnière d’une femme et d’une comédienne, luttant pour relancer son existence ronronnante et sa carrière en panne. À la fois drôle, touchant, légèrement existentialiste et tendrement mélancolique, Day Out of Days emprunte les oripeaux d’un cinéma doucement pop à la Sofia Coppola (on ne peut pas s’empêcher de penser à Somewhere), avec peut-être un peu plus de légèreté malgré quelques belles réflexions sur la vieillesse, la vie ou la solitude. Formidablement interprété par une convaincante Alexia Landeau (et la trop rare Mélanie Griffith), Day Out of Days est un joli film inoffensif, offrant quelques petites embardées intéressantes, mais qui s’avère au final, trop fade et surtout trop incomplet, égratigné par une fin abrupte et maladroite et un manque de consistance doublé d’une méthodologie narrative caressant son sujet sans jamais le prendre à bras le corps. Mineur, ce second effort tente des choses, esquive le piège de la prétention, mais son absence de résonance le rend trop creux pour prétendre à plus qu’une œuvre anecdotique, que l’on traverse sans jamais vraiment s’y attacher.

LA BANDE-ANNONCE : Prochainement

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.