Mondociné

Le saviez-vous ? : Mel McClane et Bruce Riggs, le jour où Gibson et Willis ont failli inverser leurs rôles

Partagez cet article
Spectateurs
Dans l’imaginaire collectif, il y a des films indissociables de leurs acteurs. Impossible par exemple d’envisager Indiana Jones autrement que sous les traits d’Harrison Ford, idem pour le Marty McFly de Retour vers le futur éternellement lié à Michael J. Fox (malgré Eric Stolz, initialement prévu et quia fait débuté le tournage). Pourtant, dans bien des cas, les castings auraient pu être très différents si certaines planètes ne s’étaient pas alignées correctement au bon moment. Dans cette même logique, le John McClane de Die Hard, c’est Bruce Willis et personne d’autre. Tout comme le tandem Riggs/Murtaugh de L’Arme Fatale, c’est l’inamovible duo Mel Gibson & Danny Glover (et ce malgré la série). Mais saviez-vous que l’on est passé tout proche d’un « échange » de rôles ? En effet, dans un autre monde, Mel Gibson aurait pu être John McClane et inversement, Bruce Willis a bien failli être Martin Riggs. Explications…
Quand la pré-production de Lethal Weapon s’est accélérée au début de l’année 1986, un festival de noms a circulé sur les bureaux de la production quant à savoir qui allait incarner le désormais célèbre Martin Riggs. Déjà que la question du réalisateur avait été compliquée (Leonard « Spock » Nimoy était initialement prévu mais mal à l’aise avce la violence du script, il a passé son tour et Richard Donner est entré en piste). Bref, côté casting, du crédible, du totalement farfelu, on a l’impression que tout Hollywood a été sondé. Ont été cités (entre autres) Jeff Bridges, Pierce Brosnan, Nicolas Cage, Kevin Costner, Michael Douglas, Harrison Ford, Richard Gere, Jeff Goldblum, John Travolta, Liam Neeson, Charlie Sheen… Plus farfelu, la production a sérieusement envisagé Robert De Niro, Rutger Hauer, Michael Keaton, Al Pacino, Sean Penn, Arnold Schwarzenegger, Sylvester Stallone et même notre Christophe Lambert national ! Tel que l’on connaît le film aujourd’hui, autant dire que l’on a un peu de mal à en visualiser certains, genre Schwarzy, De Niro ou Pacino. Mais l’un des candidats qui a vraiment tenu la corde dans cette phase de casting épique, c’est… Bruce Willis ! La proposition aurait pu être une aubaine pour le comédien à l’époque, mais il a pourtant décliné le rôle. Avant donc que l’australien Gibson n’incarne à merveille cette tête brulée de Riggs, Bruce Willis aurait pu l’autre partie du duo avec Danny Glover.
Un an plus tard, Joel Silver, producteur de la saga L’Arme Fatale, s’est mis en quête d’un comédien pour incarner John McClane dans son nouveau film d’action, Die Hard. Dans un premier temps, Frank Sinatra était lié au projet car il était basé sur le roman Nothing Lasts Forever de Roderick Thorp (1979), suite de son livre The Detective sur les aventures d’un flic dur à cuire à la retraite. Un personnage que Sinatra avait déjà campé le rôle dans Le Détective (de Gordon Douglas – 1968). Mais le comédien refuse. Changement de braquet, le scénario est modifié. Le privé John Leland devient John McClane. Toujours à la retraite, le rôle est proposé à Clint Eastwood et Burt Reynolds, qui déclinent aussi. On opte finalement pour un rajeunissement du personnage qui devient un « beau trentenaire athlétique ». Et à qui va t-on penser pour le rôle ? Bah Mel Gibson pardi ! Alors que Bruce Willis a failli être Martin Riggs, voilà que Mel Gibson était tout proche de devenir John McClane. Le monde à l’envers vu d’aujourd’hui ! Mais Gibson va à son tour décliner la proposition, tout comme Schwarzy (pris sur Jumeaux et Double Détente) et plein d’autres, de Stallone à Richard Gere en passant par Al Pacino (les mêmes à qui l’on avait proposé Lethal Weapon en fait). La production se tourne alors vers la télé, Don Johnson et Richard Dean Anderson refusent à leur tour. On en arrive à Bruce Willis, qui avait préféré dire non au départ car engagé sur la série Clair de Lune. Concours de circonstances, l’acteur voit son agenda soudainement se libérer. Cette fois, il saute sur l’occasion et accepte. Bruce Willis devient donc John McClane. Et tout est rentré dans l’ordre.
Notons que les liens entre les deux franchises seront nombreux. Outre le fait que le même producteur soit aux commandes (Joel Silver) et que les mêmes acteurs ont été castés dans les deux cas, on peut souligner que le script de Die Hard 3 : Une Journée en enfer était à l’origine un scénario prévu pour être une suite à… L’Arme Fatale ! Avant de devenir finalement une suite à Die Hard.

RETROUVEZ TOUTES LES ANECDOTES « LE SAVIEZ-VOUS ? » ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux