Mondociné

HARRY POTTER : RETOUR À POUDLARD : notre avis sur la réunion Potter

Partagez cet article
Spectateurs

 

Il y a quelques mois, Warner Bros cassait médiatiquement la baraque avec sa « réunion » Friends. Imaginez, pour la première fois, les six amis du Central Perk se retrouvaient pour une soirée spéciale placée sous le signe de la nostalgie, du rire et de l’émotion. Outre le plaisir ultime que pouvait procurer cette soirée aux fans, c’était le concept en lui-même qui était bon. Pas novateur dans l’absolu, mais bon dans l’idée que cela pouvait devenir une mécanique déclinable. Faire des émissions spéciales réunissant des castings pour célébrer une œuvre culte. Ni une ni deux, la même chose a été faite pour Le Prince de Bel-Air et maintenant pour Harry Potter. Sachant ce que représente la saga dans l’histoire du cinéma, dans l’inconscient collectif et dans la culture populaire, il y avait de quoi saliver à voir tout le monde se retrouver. Sauf que l’évènement tant attendu a viré à la petite déception.

  • Dis papa, c’est une escroquerie ?
  • Alors tu vois ma chérie, une escroquerie, c’est par exemple Retour à Poudlard. On te vend une soirée spéciale avec une « réunion » magique et à l’arrivée, on te refourgue juste un gros making of.

Oui, il y a de bons moments dans cette soirée hommage. Oui, on prend plaisir à revoir les têtes qui ont grandi/vieilli, on prend plaisir à revoir des extraits des films, on prend plaisir à revoir un flot conséquent d’images des tournages et à écouter réalisateurs et acteurs parler de leur vécu. Oui, on rit ou sourit à plusieurs reprises et oui, on a une petite larmichette à l’œil (qui tarde à venir mais soyez patient, elle viendra). L’ennui, c’est que la nostalgie et le plaisir sont très amoindri par un « show » aux antipodes de ce que l’on attendait. Concrètement, on espérait la même chose que pour Friends mais autour de Harry Potter. Et ce n’est pas ça. Cette soirée anniversaire ressemble davantage à un long making of prêt à garnir une réédition Blu-ray de la saga, qu’à une soirée événementielle célébrant les films Potter.
On a tiqué dès l’entame. Malgré un petit prologue rigolo tourné avec notamment la complicité d’Emma Watson, la soirée connaît son premier problème quand elle n’est pas amenée en mode « on retrouve après tant d’années ». Pour l’émotion, on repassera, tout le début est sabordé. Ensuite, on regrettera surtout que le casting ne soit justement pas « réuni » comme espéré. Tout le monde est pourtant bien là mais… séparé. Les intervenants parlent chacun de leur côté par petits groupes de 2-3 maximum (Covid oblige ?) et il n’y a quasiment aucune interaction entre tout ce beau monde ensemble. L’aspect célébration en prend un coup. Puis rien de neuf n’est vraiment révélé derrière. La soirée montre des images que l’on connaît, déroule des infos que l’on connaît, et fait la part belle à des interviews façon « featurette » que l’on a déjà entendu. Il faut dire que la soirée Friends avait pour elle un et avantage : l’époque. Dans les années 90, il n’y avait pas internet, les énormes éditions vidéos, la mode des making of et du marketing digital. Quand la soirée s’est montée, la production a pu se faire un plaisir d’aller fouiller les archives pour dénicher du biscuit frais et des images inédites. La saga Harry Potter est née dans les années 2000 et a évolué dans une époque où le marketing imposait de nourrir les médias. Making of, featurette, teaser, interviews… Tout ce que l’on nous montre a déjà été vu et rares sont les « pépites » bluffantes ou les anecdotes croustillantes. Rares aussi sont les surprises, autre problème majeur.
Bilan : mitigé. Cette soirée manque de ce côté show très scénarisé dans la construction qui avait fait la réussite de la soirée Friends. On le répète mais le nerf du problème est là, on n’est pas dans une « émission » mais dans un « making of » construit et monté comme tel. La différence se ressent en terme de spontanéité et de fluidité. On regarde un chouette documentaire à défaut de savourer une vraie soirée spéciale riche en inattendu. Ce n’est pas désagréable en soi mais ce n’était pas l’idée escomptée.

 

Harry Potter : Retour à Poudlard

Disponible sur Salto

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux