Mondociné

SIMETIERRE [2019] : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Pet Sematary
Pères : Kevin Kölsch, Dennis Widmyer
Date de naissance : 2018
Majorité : 10 avril 2019
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h41 / Poids : NC
Genre : Horreur

Livret de famille : Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow…

Signes particuliers : Une nouvelle adaptation solide et efficace.

LE RETOUR DU CHAT ZOMBIE

LA CRITIQUE DE SIMETIERRE

Synopsis : Le docteur Louis Creed, sa femme Rachel et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s’installer dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l’aide d’un étrange voisin, Jud Crandall. Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques. 

30 ans pile poil après le petit classique mésestimé de Mary Lambert sorti en 1989, le célèbre bouquin de Stephen King Simetierre connaît une nouvelle adaptation conduite par le tandem Kevin Kölsch & Dennis Widmyer et emmenée par Jason Clarke, Amy Seimetz et le vétéran Jon Lithgow. Ce « remake » reprend les grandes lignes du livre et du premier film, auquel il apporte toutefois quelques petits changements (notamment des inversions de personnages), histoire de surprendre un peu les connaisseurs et de moderniser l’affaire. Mais en gros, l’intrigue reste à peu près la même. La jolie petite famille Creed emménage dans une maison du Maine en lisière de forêt. Sur leur propriété, ils vont découvrir un étrange cimetière d’animaux. Une série d’évènements tragiques va alors plonger la famille dans un cauchemar sans fin…

On ne va pas se mentir, cette nouvelle adaptation de Simetierre n’était pas franchement attendue comme le film d’épouvante de l’année. Restait donc à espérer que la qualité de l’entreprise s’opposerait au sentiment de désintérêt qu’elle inspirait. Et c’est peut-être justement parce que l’on n’en attendait pas monts et merveille que Simetierre s’est révélé être une assez bonne surprise, marquée par une honnêteté qui lui sert de bouclier contre la prévisibilité du programme annoncé. Sans être un monument d’originalité dans son approche formelle de l’horreur -le film reprenant les codes qui régissent le cinéma d’épouvante mainstream actuel- Simetierre parvient à faire son petit effet en s’appuyant sur plusieurs éléments forts comme l’émotion qui se dégage de la tragédie familiale au cœur de son récit, l’efficacité de son atmosphère effrayante et la noirceur de son récit plutôt maîtrisé.

Grands amoureux du genre qui ont roulé leur bosse sur quelques petites choses comme le film Starry Eye ou la série Scream, les coréalisateurs Kevin Kölsch & Dennis Widmyer sont parvenus à bien tenir leur affaire en mixant à la fois une ambiance angoissante et le portrait d’une cellule familiale qui va imploser face à un drame rejoint par des éléments surnaturels déstabilisants. Assez ludique et proprement exécuté avec notamment une direction artistique très soignée (en dehors de 2-3 plans sur fonds verts qui piquent les yeux), Simetierre offre un moment horrifique globalement plaisant et frissonnant, ponctué de quelques scènes graphiques assez admirables qui viennent servir un film privilégiant la sobriété de l’atmosphère à l’enfilade de jump-scare faciles. A l’arrivée, un exercice solide, prenant, rythmé et servi par de très bons comédiens.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

One thought on “SIMETIERRE [2019] : la critique du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux