Mondociné

LE JARDIN SECRET de Marc Munden : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs


Carte d’identité :
Nom : The Secret Garden
Père : Marc Munden
Date de naissance : 2019
Majorité : 23 octobre 2020
Type : diffusion sur Canal+
Nationalité : Angleterre
Taille : 1h40 / Poids : NC
Genre : Film familial, fantastique

Livret de Famille : Dixie Egerickx, Colin Firth, Julie Walters…

Signes particuliers : Le Jardin Secret devait sortir au cinéma en avril dernier mais la pandémie et le confinement ont eu raison de sa distribution en salles.

 

 

UN CONTE PAR « LES PRODUCTEURS DE PADDINGTON ET HARRY POTTER »

NOTRE AVIS SUR LE JARDIN SECRET

Synopsis : A la mort de ses parents, la jeune Mary Lennox, enfant solitaire à l’imagination débordante, quitte l’Inde pour rejoindre la campagne Britannique. Exilée dans le manoir de son oncle, elle fera la rencontre de son cousin Colin, d’un jeune garçon nommé Dickon, de l’adorable chien Fozzie et d’un ingénieux rouge-gorge. Ensemble, ils partageront la découverte d’un jardin magique et merveilleux qui marquera le début d’une aventure et d’une amitié hors du commun…

 

Quand on ne sait pas trop comment vendre un film, on part chercher du côté des producteurs, dès fois qu’une vague filiation puisse servir. Pour Le Jardin Secret, ça tombe bien, en cherchant un peu, on retrouve quelqu’un ayant bossé sur les Paddington et Harry Potter. Parfait, on tient l’argument marketing : « Par le producteur de Harry Potter et Paddington » et hop, le tour est joué. Ça sera toujours plus efficace qu’évoquer Julie Walters ou Colin Firth qui campent des seconds rôles. Mais en réalité, il n’y a pas grand-chose ni de l’ours mangeur de marmelade ni du petit sorcier élu dans Le Jardin Secret. A la mort de ses parents, des ressortissants anglais vivant en Inde, la jeune (et insupportable) Mary Lennox est envoyée chez son oncle qui habite un immense manoir dans la campagne britannique profonde, froide et austère. Elle va y faire la connaissance de son cousin Colin, d’un jeune garçon du coin nommé Dickon et d’un chien errant. Avec eux, Mary va découvrir un merveilleux jardin magique plein de secrets…

Si on avait vraiment envie de se tirer les cheveux pour trouver du sens, disons que Le Jardin Secret partage avec Paddington ce petit côté feel good movie british qui pourrait séduire les plus jeunes et avec Potter, celui d’un film fantastique avec une bande de copains qui va vivre une aventure. C’est maigre mais on fera avec. Une chose est sûre, le film de Marc Munden s’adresse résolument aux enfants et peinera d’ailleurs à trouver un écho chez les plus grands car il ne parvient pas emporter par son manque de consistance et surtout d’enjeux. Adaptation d’un roman de F. H. Burnett (dont on connaît plus Le Petit Lord Fauntleroy et Princesse Sara), Le Jardin Secret ne réussit jamais à être davantage qu’un petit conte pour enfants très simple, pour ne pas dire simpliste. Si l’on ne peut pas dire qu’on s’y ennuie fermement, reste que le « spectacle » passe sous nos yeux sans jamais que l’on s’y intéresse, comme ces films que l’on traverse sans vraiment y prendre part.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux