VIENS AVEC MOI de Daniel Alfredson : la critique du film
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article
0 votes

viens-avec-moi-filmMondo-mètre
note 2 -5
Carte d’identité :
Nom : Blackway
Père : Daniel Alfredson
Date de naissance : 2016
Majorité : 07 novembre 2016
Type : Sortie Blu-ray & DVD
Nationalité : USA
Taille : 1h30 / Poids : NC
Genre : Thriller

Livret de famille : Julia Stiles, Alexander Ludwig, Anthony Hopkins, Ray Liotta…

Signes particuliers : Un thriller de série B sans envergure, si ce n’est une distribution prestigieuse.

CHASSE À L’HOMME

LA CRITIQUE DE VIENS AVEC MOI

Résumé : Une jeune femme revient dans sa ville natale du Nord-Ouest Pacifique, mais se retrouve harcelée par un ancien policier devenu un truand renommé. Il se fait appeler « Blackway ». iens-avec-moi-film_3Réalisateur (entre autres) des deux suites de la saga Millenium, le suédois Daniel Alfredson n’a pas vraiment réussi à bien négocier son « après ». Trois longs-métrages depuis et rien de significatif, à l’image de ce Viens avec Moi, thriller américain de série B emmené par Julia Stiles, Anthony Hopkins et Ray Liotta. L’histoire d’une jeune femme de retour dans sa ville natale suite au décès de sa mère, qui va se faire harceler par un truand local craint de tous. Avec l’aide de deux hommes, elle va se lancer à ses trousses afin de régler le problème.iens-avec-moi-film_2Sur le papier avec son scénario en carton pâte tiré d’un roman de Castle Freeman Jr, Viens avec Moi (Blackway en version originale) aurait pu être un sympathique thriller sans grandes prétentions mais suffisamment divertissant et haletant pour faire la blague un samedi soir de disette. Malheureusement à l’arrivée, le soufflet retombe comme il est monté. Viens avec Moi manque d’à peu près tout pour faire son effet. Reposant sur un script trop convenu et exploitant sans génie son pitch à la crédibilité relative, Viens avec Moi s’essouffle de minute en minute, faute de trop savoir comment mener à bien sa barque chancelante. Sans vraiment s’ennuyer, on traverse cette série B poussive, avec un désintérêt qui ne lui rend pas service, direction un final excessivement prévisible. Rien à signaler.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.