THE SPECTACULAR NOW de James Ponsoldt
Critique – sortie DVD, Blu-ray (comédie romantique, drame)

Partagez cet article
0 votes

401286.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre :
note 6
Carte d’identité :
Nom : The Spectacular Now
Père : James Ponsoldt
Livret de famille : Miles Teller (Sutter Keely), Shailene Woodley (Aimee), Brie Larson (Cassidy), Jennifer Jason Leigh (Mme Keely), Kyle Chnadler (Mr Keely), Mary Elizabeth Winstead (Holly Keely), Bob Odenkirk (Dan), Kaitlyn Dever (Krystal)…
Date de naissance : 2013
Majorité au : 08 janvier 2014 (en salles) – 02/07/14 (en vidéo)
Nationalité : USA
Taille : 1h35 / Poids : 2,5 millions $

Signes particulier : Un joli film sur la thématique pourtant archi-traitée du passage de l’adolescence à l’âge adulte, porté par de beaux personnages incarnés par de bons comédiens, et surtout par moins de naïveté qu’à l’accoutumée dans son traitement tout en subtilité. Mineur certes, mais néanmoins très agréable, doux, tendre et sincère.

 

IL N’Y A PAS QUE LA SOUPE QUI FAIT GRANDIR…

LA CRITIQUE

Résumé : Sutter est un adolescent brillant, drôle, charmant… et très porté sur la boisson. Son quotidien est chamboulé par sa rencontre avec la timide Aimee, une jeune femme totalement différente de lui.

235592.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
L’INTRO :
Véritable sensation du dernier Festival de Sundance, The Spectacular Now marque le retour des scénaristes de l’acclamé (500) Jours Ensemble après la parenthèse oubliable qu’était le risible La Panthère Rose 2. Le tandem Scott Neustadter et Michael H. Weber a frappé fort avec l’habile scénario de cet énième teen movie indépendant américain aux allures de comédie romantico-dramatique décrivant les turpitudes d’un ado en plein parcours initiatique. Derrière la caméra, le cinéaste James Ponsoldt, auteur précédemment de deux longs-métrages inédits au cinéma en France, Off The Black et Smashed, le second étant passé par la case DTV.
469814.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
L’AVIS :
On sent venir à des kilomètres le déjà-vu à l’entame de The Spectacular Now qui va nous inviter à suivre un jeune post-ado fêtard et attachant à la recherche de l’amour, du sens de sa vie, de réponses à ses questions existentielles et tout le toutim dans ce qui s’apparente à un passage de l’adolescence à l’âge adulte. Le cinéma américain dit « indé » n’a eu de cesse de creuser ce sillon depuis quelques années avec une enfilade d’œuvres souvent sympathiques au demeurant, mais qui dans le fond tendent à monter les limites d’un genre qui commence à sérieusement tourner en rond. Depuis Juno, la production de ce type de teen movie aux oripeaux de comédies romantiques partiellement dramatiques n’a eu de cesse de croître. Be Bad !, Adventureland, Easy Girl, Le Monde de Charlie… n’en sont que quelques exemples, chacun au style différent. Pourquoi donc The Spectacular Now vaudrait-il le détour ? Tout simplement parce que comme bon nombre de ses prédécesseurs, il s’insère dans un sentier confortable et balisé, avec de jolis personnages que l’on apprécie instantanément, des thématiques que l’on connaît bien, et arrive comme eux à se démarquer à la force de quelques détails qui façonnent sa propre personnalité…
472314.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
The Spectacular Now passe pas loin d’être une sorte d’anti-comédie romantique en ce sens que James Ponsoldt et les auteurs du scénario tordent le coup à une partie des codes traditionnels qui bâtissent généralement ce type d’histoires, du moins sur une portion de leur long-métrage plutôt réussi et agréable. Exit l’ado mal dans sa peau succombant à l’habituel coup de foudre, exit la jolie fille qui va faire chavirer son cœur (et le nôtre), exit la vie morne se transformant soudainement en théâtre d’une idylle romantique naïve… The Spectacular Now trouve son intelligence dans le réalisme insidieusement mélancolique de la situation qu’il propose. Sutter Kelly est un ado fêtard, bien dans ses baskets, apprécié de tout le monde et qui apprécie tout le monde. Sa vie est un bonheur et il « kiffe l’instant présent » avec délectation et insouciance au point de s’en être fait une devise personnelle. Jusqu’à ce que l’amour de sa vie le largue. A partir de cet instant, la linéarité de sa joyeuse existence change. Il veut repartir de l’avant, faire comme si de rien n’était, mais ce n’est là que façade et auto-mensonges. Sutter rencontre Aimee, s’attache à elle sans en être réellement amoureux. La jeune fille n’incarne pas au fond son idéal, le fantôme de son ex le hante, Sutter n’arrive pas à passer à autre chose, et les énigmes de sa vie jusque-là volontairement occultées ressurgissent, à l’image de l’absence d’un père depuis des années, sur lequel il s’interroge.
479033.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Le déni de naïveté est certainement ce qui démarque ce Spectacular Now et lui offre une entité singulière.  Si globalement le film ne réinvente pas le genre dans lequel il s’inscrit, James Ponsoldt injecte tout ce qu’il faut de complexité à ce beau personnage et à son histoire pour nous attirer dans la toile tissée par une petite œuvre délicate toute en tendresse et en simplicité. Le voyage initiatique de Sutter (excellent Miles Teller) d’un âge à l’autre, va se faire au gré d’une rencontre aux codes inattendus (brillante Shailene Woodley), traité avec un regard plus adulte et mâture qu’habituellement. Beau et touchant, The Spectacular Now n’est certes pas un grand film, mais au moins une œuvre sincère et subtile, portée avec talent par un duo de comédiens gracieux, soutenu par une jolie galerie de seconds rôles (même s’ils manquent un peu de présence), de Brie Larson à Jennifer Jason Leigh en passant par Mary Elizabeth Winstead ou le toujours magnifique Kyle Chandler. The Spectacular Now est une réflexion sur ce « maintenant » vécu par le héros, qui a de spectaculaire son sens profond, cette étape essentielle qui change une vie, lorsque l’on comprend que le présent, c’est bien, mais qu’il façonne un futur qui est tout aussi important, sinon plus.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.