STAR WARS : LE RÉVEIL DE LA FORCE : Que valent les suppléments du Blu-ray français ?
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article

star-wars_le_reveil_de_la_force_blu-rayMondo-mètre
note 4 -5
Carte d’identité :
Nom : The Force Awaken
Père : J.J. Abrams
Date de naissance : 2015
Majorité : 16 avril 2016
Type : Sortie vidéo
(Editeur : Disney)
Nationalité : USA
Taille : 2h15 / Poids : 200 M$
Genre : SF

Livret de famille : Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe), Harrison Ford (Han Solo), Carrie Fisher (Leia), Mark Hamill (Luke Skywalker), Adam Driver (Kilo Ren), Lupita Nyong’o (Maz), Andy Serkis (Snoke), Peter Mayhew (Chewbacca), Domhnall Gleeson (Général Hux), Anthony Daniels (C3PO), Max von Sydow (San Tekka), Kenny Baker (R2D2)…

NOTRE AVIS ET LA CRITIQUE DU FILM – ICI

Le 16 avril prochain. Une date très attendue par nombre de fans français de Star Wars puisque ce sera le jour de la sortie en Blu-ray et DVD du Réveil de la Force, le dernier opus de la saga, quelques mois seulement après son carton planétaire en salles. On avait déjà vanté les mérites du film de J.J. Abrams, superbe spectacle ayant réussi l’impossible, à savoir conjuguer l’esprit de la saga d’antan et une modernité salvatrice. On était nombreux à attendre de pied ferme l’échec du cinéaste (nous les premiers, on l’avoue) et pourtant… Au-delà de toutes nos espérances, J.J. Abrams a réussi à rallumer la flamme, et avec elle, notre amour éternel pour Star Wars. De nouveaux personnages fantastiques, un droïde qui fait fureur, une nouvelle intrigue dont on a hâte de voir les ramifications futures, un ancrage clair dans l’esprit tant aimé par le passé, un respect total des mythes et des valeurs et surtout, un space opera splendide, plein d’ambitions, d’émotion, de psychologie et d’aventures. Bref, Le Réveil de la Force était un régal, et en attendant d’en découvrir la suite, l’heure est à l’évocation des suppléments qui vont venir compléter la (re)découverte du film en vidéo.

On ne va pas y aller par quatre chemins, mais ce que propose Disney en bonus du Réveil de la Force, c’est tout simplement du bonheur à la fois pour les fans, mais aussi pour les cinéphiles passionnés par les coulisses du cinéma. Plus que des suppléments, c’est un voyage au cœur même de Star Wars auquel nous invite cette galette ô combien réussie.

Star Wars: The Force Awakens L to R: Kylo Ren (Adam Driver), Finn (John Boyega), and Rey (Daisy Ridley) Ph: David James © 2015 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved.

UN FESTIVAL DE MODULES SPÉCIFIQUES

Brasser tous les « mondes » qui ont permis à ce nouveau Star Wars d’être ce qu’il est, serait bien entendu affaire impossible. Néanmoins, de nombreux modules s’appliquent à essayer de faire un portrait le plus large possible.

Le Réveil de l’histoire : la lecture du scénario : Un module qui nous ouvre les portes de la fameuse première lecture ayant réuni la totalité du casting, les anciens comme les nouveaux, lecture conduite par l’incontournable Mark Luke Skywalker Hamill. On se souvient d’ailleurs de cette première photo postée sur les réseaux sociaux ayant immortalisé cette grande répétition générale. Parce que c’était une date et parce que c’était le début de l’aventure, cette lecture du scénario avait été filmé pour la postérité. Et c’est avec plaisir qu’on en découvre quelques moments.30A-STAR WARS TAB.2

Les Créatures du Film : Figures incontournables de l’univers Star Wars, les créatures font partie du décorum de la saga créée par George Lucas. Au détour d’un module d’une dizaine de minutes, on est invité à se balader dans leur confection alors qu’interviennent quelques-uns de leurs interprètes tels que Warwick Davis ou Simon Pegg. L’occasion aussi de revenir sur le grand Chewbacca (campé par deux acteurs), et découvrir à quel point sa côte de popularité est toujours aussi intacte, le wookie ayant été l’une des coqueluches du plateau, au point que tout le monde réclamait son selfie avec le nounours géant. Surtout, l’occasion de voir à quel point la volonté de « réel » prédominait sur le tournage du film, Abrams ayant souvent opté pour du physique en lieu et place d’effets digitaux inutiles.

La création de BB-8 : Qui dit « créatures » dit aussi « droïdes ». Et l’une des superstars du Réveil de la Force, ce fut en grande partie le trognon BB-8, nouveau R2D2 qui a presque réussi à nous faire oublier le légendaire petit robot bleu et blanc. Qui a eu l’idée ? Qui l’a imaginé ? On ne vous le dévoilera pas mais figurez-vous que tout est parti d’un simple post-it ! La réponse est à découvrir dans ce module d’environ 6 minutes, qui nous montre au passage, les premiers design proposés, et surtout, la façon dont il était animé sur le plateau. Une pensée pour ce courageux technicien qui aura tant couru pour le faire avancer !star_wars_BB8_JJ_AbramsLes Secrets du Duel Final : Environ sept minutes sont consacrées au duel final entre Kylo Ren et Finn/Rey. La façon dont il a été pensé, mis en image, la construction hyper-ambitieuse de ce décor de forêt enneigée… De quoi revoir la scène sous un jour totalement différent tant le travail fourni est absolument dantesque.

John Williams : La Septième Symphonie : Impossible d’imaginer Star Wars sans penser à l’illustre John Williams et sa musique entrée dans l’histoire. Un module d’environ sept minutes est ainsi dédié au maestro qui se confi sur son travail, expliquant par exemple que le thème de Rey lui aura donné particulièrement du fil à retordre. Il se devait d’être aventureux, dur, doux, féminin… John Williams évoque bien entendu le thème de Kylo Ren, qui devait passer la célèbre Marche Impériale, et au final, c’est avec des frissons que l’on se plonge dans ce monde de la musique.

ILM : La Magie Visuelle de la Force : Star Wars, c’est beaucoup de constructions, beaucoup de décors bâtis, beaucoup de tournages au quatre coins du globe. Mais c’est aussi des effets spéciaux, orchestrés par les génies de chez ILM. Huit minutes sont dédiées à ces artistes des SFX, expliquant à quel point les effets digitaux intervenaient vraiment quand le « physique » trouvait ses limites. On peut y voir à quel point tout ceux qui ont œuvré étaient avant tout des fans purs et durs. Et certaines anecdotes sidérantes ne viendront que nous conforter dans cette idée que tout a été fait pour respecter au mieux la première trilogie, jusqu’aux stickers présents sur la carcasse du Faucon Millenium !

Force for Change : Petit module centré sur les initiatives caritatives lancées autour de la sortie du Réveil de la Force en collaboration avec l’UNICEF. Un module touchant, laissant la part belle à l’engouement des fans et à l’implication des acteurs du film.

Scènes Coupées : Elles sont au nombre de six. Et c’est tout ce que l’on pourra vous dire car malheureusement, nous n’avons pas pu y avoir accès afin de préserver le secret jusqu’au dernier moment.

daisy_ridley_0(les images du casting de Daisy Ridley)

UN FORMIDABLE MORCEAU DE CHOIX

En somme, la galette Blu-ray de ce nouveau Star Wars est remplie de petits modules tous plus passionnants les uns que les autres. Mais le vrai morceau de choix, le vrai supplément qui domine toute la galaxie de ces « bonus », ce sera le grandiose Les Secrets Du Réveil de la Force : Un Voyage Cinématographique. Comme son nom l’indique, avec ce long documentaire, on quitte complètement la sphère du simple « supplément » pour entrer de plein pied dans un véritable et étourdissant voyage au cœur même du film, et par extension, de la saga Star Wars. Ce long documentaire en plusieurs chapitres propose tout simplement de pénétrer dans les coulisses du film, des tous premiers instants de sa création jusqu’à l’épilogue de sa sortie. Des mois voire des années de travail, retracés en images avec brio. De l’hésitation générale à se lancer dans l’aventure (J.J. Abrams ou les anciens comédiens par exemple) en passant la peur de l’échec, de la réunion des plus grands talents du monde au retour de tous ceux qui avaient pu collaborer à la naissance de la saga en 1977, Un Voyage Cinématographique raconte tout et le raconte très bien. La vente de Lucasfilm et l’avènement de Kathleen Kennedy, le développement de l’histoire par Lawrence Kasdan, l’implication de J.J. Abrams, la construction de BB-8, les castings pour dénicher les nouvelles têtes de ce « Star Wars n°7 » (à commencer par Daisy Ridley et Jason Boyega), la nostalgie qui régnait en permanence sur le plateau, les premières prises de vue dans le désert, la trajectoire du personnage d’Han Solo et les choix forts opérés, la venue d’Oscar Isaac (qui devait mourir dans ce premier opus avant que l’acteur supplie pour rester), les retrouvailles de tout le monde, le tournage et ses complexités, le personnage de Maz inspiré d’une prof d’école d’Abrams (photo à l’appui)… Ce long documentaire est absolument fa-bu-leux et nous ouvre des portes que l’on se régale à emprunter. the-force-awakens-daisy-ridleyConçu comme un film sur le film, Les Secrets Du Réveil de la Force : Un Voyage Cinématographique raconte toute l’aventure de A à Z et dégage une idée claire et limpide. Tout le monde sur ce tournage était fan de Star Wars et pour toute cette équipée, il n’était pas question de seulement « tourner un film ». Ca allait plus loin que ça, c’était tellement plus que ça. Agrémenté de nombreuses images d’archives du tournage de la première trilogie dénichées dans les archives de LucasFilm pour mieux souligner les points entre l’ancienne et la nouvelle saga (mais aussi pour montrer que les mêmes équipes ou presque étaient de retour) mais aussi riche en interviews captés tout au long de l’aventure, ce documentaire absolument passionnant se savoure avec intensité et émotion. Et au final ? On n’a plus qu’une seule envie, revoir le film, tout de suite et maintenant, à la lumière de cette immersion absolument géniale et généreuse, dans les coulisses d’un blockbuster hors normes.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.