NEW YORK MELODY de John Carney
Critique – Sortie DVD, Blu-ray & VOD

Partagez cet article
0 votes

359724.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 7-10
Carte d’identité :
Nom : Begin Again
Père : John Carney
Date de naissance : 2014
Majorité : 03 décembre 2014
Type : Sortie DVD, Blu-ray & VOD
Nationalité : USA
Taille : 1h44
Poids : Budget NC


Livret de famille : Mark Ruffalo (Dan), Keira Knightley (Gretta), Adam Levine (Dave), Hailee Steinfeld (Violet), Catherine Keener (Miriam), James Corden (Steve), Yasiin Bey (Saul), Maddie Corman (Phyllis), Shannon Maree Walsh (Rachel), Cee Lo Green (Troublegum)…

Signes particuliers : Un merveilleux feel good movie aussi entrainant qu’il n’est attachant, chouette balade musicale douce-amère portée par deux magnifiques comédiens et un optimisme débordant de tendresse et d’énergie.

 

LA MUSIQUE EST CAPABLE DE TOUT

LA CRITIQUE

Résumé : Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse. Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie,… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons…o-BEGIN-AGAIN-TRAILER-facebook L’INTRO :

L’univers de la musique, l’irlandais John Carney le connaît bien après avoir été bassiste pour le groupe The Frames puis réalisateur de clips. Après premiers films confidentiels (November Afternoon, Catch the Sun, Zonad), le cinéaste a connu le succès avec ce qu’il maîtrisait le mieux, sa comédie musicale Once ayant été primée à Sundance avant de décrocher un Oscar de la meilleure chanson originale en 2008. Logiquement, Carney reste dans le giron du film musical et New York Melody, petite production estampillée Judd Apatow, narre la rencontre entre une jeune artiste anglaise en plein désarroi dans l’immense New York City et un producteur de disques has been, looser et paumé.new york melody

L’AVIS :

« La musique adoucit les mœurs » selon Aristote. Elle « donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée » selon Platon et sans elle, la vie serait « tout simplement une erreur, une fatigue » selon Nietzsche. Pour John Carney, la musique est surtout liée à l’amour, à la vie, au renouveau, à l’accomplissement de soi. Elle motive, elle porte, elle transcende. C’est en tout cas les fondements de son nouveau film, New York Melody, balade romantico-musicale portée par le brillant et charismatique Mark Ruffalo et la jolie Keira Knightley, accompagné d’Adam Levine (leader du groupe Maroon 5), Catherine Keener ou encore Hailee Stansfield (True Grit, 3 Days to Kill).Begin-Again-2

Une rencontre, de la musique, le charme new-yorkais, et John Carney qui fait naître une étincelle qui se mue rapidement en un de ces jolis moments de cinéma que l’on savoure au-delà de ses réelles qualités formelles, narratives ou de fond. New York Melody incarne à merveille l’humilité et la douceur d’un authentique feel good movie sans prétention, seulement porté par ses nobles intentions, par la sensation de bien-être qu’il dégage, par ses beaux personnages à la dérive, trouvant l’un chez l’autre, une résonnance à leur désespoir respectif. Et la magie de la musique d’opérer au-dessus de tout cela, avec son étrange et fascinant pouvoir d’abandon, reconstruisant ces deux êtres dans une collaboration musicale pleine de positivisme, de bons sentiments, d’énergie et d’émotion. New York Melody ne révolutionne pas le cinéma, pas plus qu’il ne cherche à s’imposer prétentieusement comme un petit bijou indépendant. Droit dans ses bottes et délicieusement focalisé sur son cap dirigé avec entrain, tendresse et dynamisme, le modeste effort de Carney distille un charme saisissable, soutenu par une débauche de délicatesse et d’exaltation. BEGIN AGAINSucrerie magnifiée par deux comédiens épatants formant un duo détonnant, un Mark Rufalo toujours aussi brillant quelque ce soit le rôle torturé qui lui est dévolu et une Keira Knightley touchante de fragilité et d’enthousiasme, New York Melody est une surprise agréable, un film qui transporte, galvanise, amuse, touche. John Carney trouve un juste équilibre non sans magie, entre le portrait doux-amer de ces étoiles désenchantées qui vont s’animer, ou plutôt se réanimer au contact l’une de l’autre, et le film musical galvanisant, communiquant son envie de pousser la chansonnette et de se déhancher au gré de ces fameuses « mélodies » tantôt douces à l’oreille, tantôt punchy comme de la bonne pop rythmée. Cerise sur la gâteau, si le film garde un canevas narratif somme toute assez classique, il se drape dans une faculté plaisante à éviter les clichés faciles pour mieux surprendre. On adhère à 100% à cette joyeuse balade optimiste et raffinée, pleine de fraîcheur, de sensibilité et d’empathie, tour à tour dramatique, drolatique ou remuante ! Voilà ce que l’on appeler : un chouette moment pétillant comme des bulles de champagne !

LE TEST BLU-RAY

Entre son image nette et pleine de piqué mettant en valeur la riche palette de couleurs qui traversent le film et la qualité sonore de son DTS-HD 5.1 qui dynamise ses mélodies exaltantes, le Blu-ray de New York Melody est une belle réussite technique qui relèvent les qualités de ce feel good movie grisant. On notera au passage son charmant menu musical. Côté « bonus », le Blu-ray ne fait pas vraiment dans la richesse, proposant un making of assez factuel d’une vingtaine de minutes où interviennent comédiens, réalisateur, producteur et quelques membres de l’équipe. Tous évoquent l’esprit du film, le tournage en extérieur, l’ambiance, les mélodies, les difficultés, les personnages etc… En revanche, très sympathique, la présence de 4 clips tirés du film, dont avec Adam Levine et un autre avec Keira Knightley.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

Un commentaire à propos de “NEW YORK MELODY de John Carney
Critique – Sortie DVD, Blu-ray & VOD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.