MISS SLOANE : Rencontre avec Jessica Chastain
Interview

Partagez cet article
0 votes

miss sloane affiche 2A l’occasion de la sortie du film Miss Sloane, nous avons rencontré l’actrice Jessica Chastain pour le compte de l’émission Mardi Cinéma sur France 2. Nous avons évoqué avec elle, ce thriller politique, la question des armes à feux aux Etats-Unis, mais aussi la place des femmes au cinéma. Interview…

Miss Sloane : Elizabeth Sloane est une femme d’influence brillante et sans scrupules qui opère dans les coulisses de Washington. Face au plus grand défi de sa carrière, elle va redoubler de manigances et manipulations pour atteindre une victoire qui pourrait s’avérer éclatante. Mais les méthodes dont elle use pour parvenir à ses fins menacent à la fois sa carrière et ses proches. Miss Sloane pourrait bien avoir enfin trouvé un adversaire à sa taille. jessica_chastain

Dans Miss Sloane, vous jouez une femme forte, qui est surtout froide, calculatrice, sans scrupules. A l’opposé, on s’était déjà rencontré lors de votre venue au festival de Deauville et on vous connaît pour votre extrême gentillesse. C’est vraiment un sacré rôle de composition du coup !

Jessica Chastain : C’est très gentil ! J’ai toujours aimé jouer des personnages différents de ce que l’on s’attend à voir au cinéma. On s’attend toujours à voir des héroïnes femmes à la recherche de l’amour, qui sont douces… et sensibles… Donc pour Miss Sloane, c’était intéressant de jouer un personnage qui, d’ordinaire, aurait été un homme en fait. Elizabeth Sloane n’a pas de famille, elle vit pour son travail, elle paye pour des relations avec des prostitués. Tout ce qui l’intéresse, c’est son travail et la cause pour laquelle elle se bat sur l’instant. Je pense que c’est intéressant de montrer que les femmes peuvent être… beaucoup de choses en fait.

Qu’est-ce qui vous a attiré dans cette histoire ?

Jessica Chastain : A la base, je ne connaissais rien au monde des lobbys et leurs relations avec le milieu de la politique. Du coup, je m’y suis intéressée et je suis allée à Washington pour rencontrer des lobbyistes. J’ai beaucoup appris. J’ai rencontré surtout des femmes lobbyistes et j’ai pu voir ce que c’est que d’être une femme dans ce milieu là, qui est hautement dominé par des hommes. Pour moi, la plus belle chose dans le métier d’actrice, c’est d’apprendre des choses que je ne connais pas. J’adore faire des recherches pour un rôle. Cette partie là a été très excitante sur Miss Sloane.MISS_SLOANE_FILM

Comment ça s’est passé précisément votre rencontre avec les vrais lobbyistes ?

Jessica Chastain : J’ai rencontré une douzaine de femmes lobbyistes. Je me suis rendu compte que ce que je pensais être des stéréotypes, était totalement vrai. Le script précisait « pas de maquillage, même habits chaque jour car elle est trop focalisée sur son travail etc… » Quand j’ai rencontré ces femmes lobbyistes, quelque chose m’a frappé. La plupart avaient du vernis noir sur les ongles. C’est un détail qui m’a marqué car je n’aurai pas forcément associé ce style au monde de la politique. J’ai alors compris qu’elles essayaient en réalité, de se donner une image forte et agressive. Quand vous entrez dans une pièce pleine d’hommes, vous devez tout de suite en imposer. Ce genre de détails m’a aidé à créer le look d’Elizabeth Sloane.

Le film plonge le spectateur au cœur du monde des lobbys, un monde très complexe, il évoque de nombreux problèmes actuels de l’Amérique. Et pourtant, il reste toujours accessible, toujours parfaitement compréhensible. En gros, c’est un film politique très intelligent et dans le même temps, un thriller très divertissant.

Jessica Chastain : C’est ce que j’aime dans ce film. C’est un thriller très fort, on passe son temps à essayer de calculer ce qu’il va se passer car l’histoire est pleine de secrets. Mon personnage dit au début du film, « que tout le truc dans ce milieu, c’est de sans cesse surprendre l’adversaire« . Et c’est ce que l’on a essayé de faire avec le public, que le film le surprenne sans cesse lui-aussi. C’est donc un thriller, un thriller politique plus précisément, mais par ailleurs, c’est le portrait d’un personnage vraiment fascinant. J’adore, faire des films qui traversent plusieurs genres. Les films à plusieurs niveaux sont toujours les plus intéressants.

En parlant de « genres », vous aimez aussi sauter de genre en genre. On vous a vu dans le drame, la SF, l’horreur, le biopic, le thriller de guerre, le polar, la fantasy…

Jessica Chastain : Oui, prochaine étape, la comédie ! (rires)Miss Sloan

Miss Sloane évoque la problématique des armes à feux aux États-Unis. C’est même un sujet central. C’est un sujet auquel vous êtes sensible ?

Jessica Chastain : Vous savez, j’ai grandi dans une Amérique marquée par la violence des armes à feux. Ça fait longtemps qu’on parle de ce problème, qu’il y a des débats, qu’on parle du problème des lobbys qui s’opposent… Je ne comprenais pas vraiment tout cela, avant. Pourquoi il y a autant de tueries… Pourquoi on ne surveille pas mieux les antécédents des gens… En travaillant sur ce film, j’ai mieux compris ce qui se trame derrière tout ça. J’ai compris pourquoi c’est si difficile de faire passer une loi pour réglementer tout ça. Et j’ai réalisé que tout est une question de fric. L’argent, c’est tout. L’argent, c’est la politique. Et le monde politique est tellement déprimant aujourd’hui. Ce n’est pas une affaire de votants mais de qui a de l’argent et qui n’en a pas. Et ceux qui en ont, ce sont les puissants lobbys, comme celui des armes à feux.

C’est triste, au final, l’argent est plus important que faire ce qui est juste.

Jessica Chastain : Les choses vont changer, il faut y croire !

Vous êtes bien optimiste.

Jessica Chastain : Il faut bien !

BANDE-ANNONCE :

Propos recueillis et traduits par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.