LES OPPORTUNISTES de Paolo Virzi
Critique – Sortie Ciné

Partagez cet article

les opportunistesMondo-mètre
note 6 -10
Carte d’identité :
Nom : Il Capitale Umano
Père : Paolo Virzi
Date de naissance : 2013
Majorité : 19 novembre 2014
Type : Sortie en salles
Nationalité : Italie, France
Taille : 1h49 / Poids : 6 M€
Genre : Drame

Livret de famille : Valeria Bruni Tedeschi (Carla Bernaschi), Fabrizio Bentivoglio (Dino Ossola), Valeria Golino (Roberta Ossola), Fabrizio Gifuni (Giovanni Bernaschi), Matilde Gioli (Serena Ossola), Guglielmo Pinelli (Massimiliano Bernaschi), Giovanni Anzaldo (Luca), Luigi Lo Cascio (Donato)…

Signes particuliers : Un drame social construit comme un thriller chapitré racontant la même histoire/fil rouge du point de vue de plusieurs personnages impliqués, chaque bloc faisant progresser la narration et le suspens.

FAIBLES vs FORTS : PORTRAIT D’UN SYSTÈME CYNIQUE

LA CRITIQUE

Résumé : Près du Lac de Côme en Italie. Les familles de la richissime Carla Bernaschi et de Dino Ossola, agent immobilier au bord de la faillite, sont liées par une seule et même obsession : l’argent. Un accident la veille de Noël va brutalement changer leurs destins.les_opportunistes 4 L’INTRO :

Artisan passionné et régulier du cinéma italien depuis une vingtaine d’années maintenant, le cinéaste Paolo Virzi (Chaque Jour que Dieu fait, La Prima Bella Cosa) adapte très librement le roman Human Capital de Stephen Amidon, qu’il transpose du Connecticut américain vers la Lombardie italienne pour un drame social livrant un regard lucide sur l’Etat du pays et dans le même temps, universel en ces temps de crise mondiale. Porté par un casting franco-italien où l’on retrouve quelques têtes connues telles que les Valeria Bruni-Tedeschi et Golino au milieu de comédiens transalpins comme à Fabrizio Bentivoglio ou Fabrizio Gifuni, Les Opportunistes s’est rapidement mué en bête de festival à l’ascension extraordinaire, récompensé dans la plupart des cérémonies nationales, au festival de Tribeca, et récemment choisi pour représenter l’Italie dans la course aux Oscars.les opportunistes 3

L’AVIS :

Portraits de personnages aux allures de puzzle éclaté brossant avec habileté une galerie de protagonistes hétéroclites et passionnants réunis autour d’un drame confectionné comme un thriller chic confrontant les classes sociales, Les Opportunistes est un film plaisant qui se suit avec un intérêt sans cesse cultivé par une intrigue conductrice fonctionnant comme le ciment soutenant l’édifice d’une œuvre à la substance mirifique placée entre les mains de thématiques supérieures, contemplant avec un cynisme bien placé, les rouages du système sociétal moderne et la lutte des classes sur fond de crise économique. Les Opportunistes est un film aussi passionnant que cruellement lucide, riche d’une grande humanité et profondément attaché à la cause de ses êtres dessinés avec beaucoup de doigté et de psychologie pour les hisser au-delà des symboles qu’ils représentent dans un discours idéologique plein de sens et d’à-propos.les_opportunistes

Sur la forme, Paolo Virzi parvient à créer un réel suspens dramatique à partir d’enjeux narratifs pourtant assez faibles de prime abord, à la force d’une construction chapitrée à la fois intéressante, dynamisante et scénaristiquement très maîtrisée. Sur la base d’une intrigue commune aux différents protagonistes, le cinéaste livre le regard de plusieurs personnages représentatifs, chaque histoire nourrissant ses voisines dans un fil conducteur où l’histoire et le suspens progressent pas à pas au gré des « éléments » complémentaires dévoilés par chaque partie. Dans sa globalité, le résultat est réussi, observant des trajectoires volontaires mises en échec. Les Opportunistes aurait pu se montrer plus féroce et ferme dans son discours acerbe, plus original dans l’emprise qu’il a sur son intrigue, mais reste un exercice honnête, parfois un peu facile, mais intéressant.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.