DEAD SNOW : RED vs DEAD de Tommy Wirkola
Critique – Sortie DVD/Blu-ray

Partagez cet article

Dead Snow 2Mondo-mètre
note 7.5 -10
Carte d’identité :
Nom : Død Snø 2
Père : Tommy Wirkola
Date de naissance : 2014
Majorité : 26 novembre 2014
Type : Sortie DVD/Blu-ray
Nationalité : Norvège, Islande
Taille : 1h41 / Poids : NC
Genre : Horreur

Livret de famille : Vegar Hoel (Martin), Orjan Gamst (Herzog), Martin Starr (Daniel), Ingrid Haas (Blake), Stig Frode Henriksen (Glenn), Hallvard Holmen (Gunga), Kristoffer Joner (le zombie ami), Amrita Acharia (Reidun), Derek Mears (Stavarin)…

Signes particuliers : Cinq ans après le hors d’oeuvre bisseux Dead Snow, comédie zombiesque à la fois fun, drôle et gore, venue de Norvège, son auteur Tommy Wirkola livre le plat de résistance. Dead Snow 2 se veut encore plus fun, encore plus drôle et encore plus gore…

LES ZOMBIES NAZIS SONT DE RETOUR FURAX ET REVANCHARDS

LA CRITIQUE

Résumé : Seul Survivant, Martin a vu tous ses amis dévorés par une horde de zombies nazis ! À son réveil à l’hôpital, il découvre avec horreur que les médecins lui ont greffé un bras de zombie aux pouvoirs surnaturels. Doté d’une force surhumaine, Martin va organiser la défense du pays pour en finir une bonne fois pour toutes avec ces monstres sanguinaires…Dead Snow 2 L’INTRO :

2009, un sympathique DTV descendu de Norvège était venu ravir les amateurs de films de zombie. Le délirant Dead Snow et ses « walking dead » nazis réveillés par inadvertance dans une montagne enneigée par une bande de potes venu skier dans l’arrière-pays, le tout sur fond de trésor de guerre déterré, s’était imposé comme une petite pépite jubilatoire à la fois ultra-fun, terriblement drôle et sacrément gore. Un cocktail Molotov détonnant qui en avait rapidement fait une péloche scandinave culte, digne réponse du Grand Nord au Shaun of the Dead britannique ! Cinq ans plus tard, son réalisateur Tommy Wirkola retrouve ses morts-vivants du IIIème Reich et met une boîte une suite directe reprenant exactement là où s’en était arrêté le premier film. Passé entretemps par Hollywood où il a signé le navet Hansel & Gretel : Witch Hunters, Wirkola était bouillonnant d’envie de faire de son sequel, une comédie zombiesque épique et spectaculaire, renouant avec les mêmes ingrédients et qualités que son prédécesseur mais avec suffisamment d’idées nouvelles pour éviter de tomber dans la simple redite commerciale. Et voici Dead Snow 2 : Reds vs Dead et on vous promet, c’est de la bombe !Dead_Snow_2

L’AVIS :

Rares sont les films de genre qui arrivent à capitaliser sur l’excellence d’un premier volet pour proposer vraiment quelque-chose d’intéressant dans une suite sans verser dans le copier-coller, même réussi. 28 Semaines plus Tard y était brillamment parvenu en son temps, par exemple. Avec Dead Snow 2, Tomy Wirkola s’inscrit dans la même lignée. Son sequel n’est pas juste une suite rejouant la même sympathique partition mais un vrai projet fondé sur de vraies idées originales et inspirées. Et le résultat d’être au moins aussi bon que son aîné voire même meilleur ! Plus gore, plus trash, plus irrévérencieux, plus barré et bien plus spectaculaire, Dead Snow 2 : Reds vs Dead descend de la montagne pour marcher sur la ville. Des zombies nazis en mission qui se foutent sur la gueule avec des zombies russes revanchards, des tanks en pleine ville, une escouade de nerds branchés cinoche de genre, des flics complètement débiles, un héros se transformant en Ash super-énervé et badass… Tommy Wirkola signe une série B absolument jouissive mêlant dans une mythologie savamment dessinée à la force d’une « bêtise » délirante, un humour geek piquant et férocement hilarant, des envolées graphiques gorissimes à souhait et un spectacle déjanté aux allures de films de guerre opposant soldats nazis, russes et humains dans une bataille énorme et plus que divertissante. Un vrai régal à ranger dans l’étagère ce que le DTV peut proposer de mieux section « horreur ».Dead-Snow_2 2

Fun au-delà de nos espérances, Dead Snow 2 est une sacrée blague immature comme on aime. Un film bisseux basé sur l’éternel concept du « toujours plus loin, plus fort, plus vite » (qui a soufflé « jusqu’au bout de l’extrême limite« , bande de gros malins ?) mais jouant intelligemment avec les codes du genre (dans l’esprit du Scream de Wes Craven), s’amusant du politiquement incorrect en poussant le bouchon très loin, égrenant un comique allant de la référence (de Star Wars à la culture zombiesque nerd en passant par un évident clin d’œil à Evil Dead) au gag potache-qui-tâche en passant par le non-sensique monty-pythonesque ou le burlesque, et affichant une générosité débordante par un spectacle efficace et sans temps morts. On frôle l’orgasme permanent car Wirkola est un amoureux du genre. Il sait ce qu’il aime et ça tombe bien, c’est ce qu’on aime aussi. Et le cinéaste de nous offrir exactement ce que l’on voulait voir, dans un esprit cool, décalé et 100% décomplexé où tout le monde est susceptible de prendre très cher, des enfants aux handicapés, des femmes à landaus aux personnes âgés… Bon sang, on n’avait rarement vu ça depuis La Course à la Mort de l’An 2000 de Paul Bartel !dead-snow-2-1

Dead Snow 2 est une sincère réussite au passage formellement très bien emballée (un gros plus à mettre à son actif) qui aligne les moments d’anthologie à la pelle et qui parvient à proposer quelque-chose d’un brin innovant dans un genre aux codes généralement figés. Wirkola est un gars bourré de talent et il le prouve avec un petit monument que l’on peut qualifier, sans vergogne, de « kiff intense », qui ne nous épargne rien, pas même la nécrophilie poétique ! Juste énorme.Dead-Snow_2

LE BLU-RAY :

Dès les premières minutes, on est immédiatement saisi par la qualité de l’image de cette édition Blu-ray. Une fois de plus, Wild Side n’est pas du genre à bâcler le travail, que ce soit sur les classiques, les grosses sorties ou les petits films de genre. La suite du film ne fera que confirmer l’impression. L’image au format 1080p et en 16/9 est absolument à tomber parterre. Le son (DTS Master audio 5.1) suit parfaitement et balance à pleine puissance les mélodies et l’excellente BO du bijou de Tommy Wirkola. Et le Total Eclipse of the Heart de Bonnie Tyler envoie le bois ! Techniquement, on est dans l’excellence totale.

Côté « bonus », cette édition est en revanche un brin avare. Néanmoins, on pourra profiter du court-métrage Armen, inspiré par le film, et d’un documentaire sur les effets spéciaux. Et après avoir vu le film, on est sacrément curieux de se pencher sur les prouesses des petits génies du make up ! Notons au passage que Wild Side propose également Dead Snow en version coffret réunissant les deux films. Pour un plaisir plus… complet !

BANDE-ANNONCE :

Extraits :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.