LE SYNDROME CHINOIS (critique)

Partagez cet article
0 votes

Syndrome-Chinois---J.-Fonda-M.-Douglas-J.-Lemmon-1978Mondo-mètre :
note 6.5
Carte d’identité :
Nom : The China Syndrome
Père : James Bridges
Livret de famille : Jane Fonda (Kimberly Wells), Jack Lemmon (Jack Godell), Michael Douglas (Richard Adams), Scott Brady (Herman De Young), James Hampton (Bill Gibson)…
Date de naissance : 1979
Nationalité : Etats-Unis
Taille/Poids : 2h02 – Budget NC

Signes particuliers (+) : Un thriller haletant et surtout, terriblement et tristement d’actualité.

Signes particuliers (-) : Bridges a du mal à bien maîtriser la tension de son film.

 

FUKUSHIMA VOUS DÎTES ?

Résumé : Une journaliste et son caméraman accèdent à une centrale nucléaire pour réaliser un reportage sous haut contrôle. Mais ils vont être les témoins d’un incident pointant la dangerosité de ces installations…

le-syndrome-chinois

Le Syndrome Chinois aura eu une trajectoire et une résonance étonnante extra-cinématographique par un hasard malheureux. Sorti seulement quelques jours avant l’accident de la centrale de Three Mile Island (le cœur d’un réacteur avait partiellement fondu) le film de James Bridges aura du coup obtenu une notoriété incroyable car il aura accentué le pointage du doigt de la potentielle dangerosité des réacteurs nucléaires. Etonnant aussi de voir comment, bien des années plus tard avec la centrale japonaise de Fukushima, le film reste terriblement et tragiquement d’actualité.

syndrome-chinois-1979-05-g

Thriller moderne et modèle de tension simple qu’une absence de musique accroît tant les longs silences pesants viennent s’ajouter à l’angoissante situation et à l’attente des conséquences d’un incident paraissant mineur mais montrant les risques encourus par l’humanité en ayant recours à une technologie fragile et non parfaitement maîtrisée, Le Syndrome Chinois expose une idée certes farfelue (la possibilité qu’en fondant un réacteur puisse s’enfoncer dans la croûte terrestre aux Etats-Unis pour traverser le cœur de la terre et ressortir en Chine – d’où le titre) mais dénote un constat terrible. Et ce n’est pas le désormais célèbre accident de Tchernobyl qui viendra affirmer le contraire.

film_imageimage2605_56

Solidement troussé, parfaitement interprété par un formidable casting emmené par la jolie Jane Fonda, un Michael Douglas jeunot et un Jack Lemmon qui sera récompensé de sa prestation pour un prix d’interprétation à Cannes, Le Syndrome Chinois est un film à voir et à revoir tant son brûlant sujet est et restera certainement encore longtemps d’actualité.

Bande-annonce :

Un commentaire à propos de “LE SYNDROME CHINOIS (critique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.