Le saviez-vous ? n°2 : Daniel Day Lewis s’est auto-fracturé le nez

Partagez cet article
0 votes

Immense acteur qui a récemment annoncé sa retraite (à voir s’il le fera vraiment), Daniel Day Lewis s’est souvent illustré pour ses méthodes de travail très… « extrêmes ». L’acteur n’a jamais hésité à pousser le bouchon très loin pour paraître le plus crédible possible dans les rôles qu’il interprétait. Pour son rôle de boucher sanguinaire dans Gangs of New-York, il a pris des cours de boucherie (il se dit qu’il aurait même choppé une pneumonie car il refusait de porter des polaires sur le tournage car cela n’existait pas XIXe siècle). Pour son rôle dans Le Dernier des Mohicans, il a passé plus d’un mois dans la nature à fabriquer des pièges et apprendre à dépecer du gibier. Pour son rôle dans The Left Foot, il a passé tout le tournage sans jamais quitter son fauteuil roulant…

Mais la meilleure reste pour The Boxer (1997). Dans le chef-d’œuvre de Jim Sheridan, Daniel Day Lewis incarne un champion de boxe, ancien membre de l’IRA. Et comme vous pouvez vous en douter, le comédien a tout appris de la boxe aux côtés d’un coach, disputant près de 350 rounds pour être au top de la crédibilité. Mais visiblement, apprendre à boxer comme un champion était insuffisant, encore fallait-il ressembler à un champion. Alors pour plus d’authenticité, Daniel Day Lewis est allait jusqu’à se fracturer le nez lui-même !! Comme ça, il ressemblait enfin à un vrai boxeur. Talentueusement dingue le Lewis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.