GOOD LUCK ALGERIA de Farid Bentoumi : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article

Good Luck Algerianote 2.5 -5
Nom : Good Luck Algeria
Père : Farid Bentoumi
Date de naissance : 2015
Majorité : 30 mars 2016
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h30 Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Sami Bouajila, Franck Gastambide, Chiara Mastroianni, Hélène Vincent, Bouchakor Chakor Djaltia…

Signes particuliers : Une comédie touchante inspirée d’une histoire vraie.

RASTA ROCKET SUR DES SKIS

LA CRITIQUE

Résumé : Sam et Stéphane, deux amis d’enfance fabriquent avec succès des skis haut de gamme jusqu’au jour où leur entreprise est menacée. Pour la sauver, ils se lancent dans un pari fou : qualifier Sam aux Jeux Olympiques pour l’Algérie, le pays de son père. Au-delà de l’exploit sportif, ce défi improbable va pousser Sam à renouer avec une partie de ses racines.good luck algeria filmL’INTRO :

L’improbable aventure d’un homme qui va tenter de qualifier l’Algérie en ski de fond aux prochains Jeux Olympiques… La lecture du pitch de Good Luck Algeria aura de quoi rappeler quelques bons souvenirs aux natifs des années 80. On pense bien évidemment à la madeleine de Proust qu’est Rasta Rocket et ses coureurs de bobsleigh jamaïcains amusément héroïques, énorme carton mondial en 1994. Mais même si les deux films partagent en commun certaines thématiques et même s’ils sont chacun inspiré d’une histoire vraie, il n’est pas seulement question de rocambolesque, de dépassement de soi et de courage dans ce premier long-métrage du réalisateur Farid Bentoumi. Le néo-cinéaste, qui raconte l’histoire de son propre frère, voyait plus loin avec cette comédie familiale, portée par un Sami Bouajila accompagné de Franck Gastambide ou Chiara Mastroianni.Good_Luck_Algeria_filmL’AVIS :

Si Good Luck Algeria a l’odeur et l’apparence d’une comédie désopilante, Farid Bentoumi s’éloigne un peu de la grosse poilade prétexte aux déhanchements éclaffés en portant à l’écran l’étonnante parcours de son frangin. Lorgnant davantage du côté de la fable douce-amère, le réalisateur se sert en réalité de la loufoquerie de son histoire, pour parler surtout d’amour filial, de liens retrouvés avec ses racines, de transmission, le tout à travers un joli film inoffensif errant entre drôlerie et tendresse. En somme, Bentoumi délivre un feel good movie bienveillant, jouant ouvertement la carte de l’émotion attendrie. Le résultat ne manque pas de charme mais demeure anecdotique, et l’on en retiendra surtout, non pas le récit de cette épopée sportive singulière, mais plutôt le beau portrait da famille qui s’y dessine en arrière-plan, à cheval entre deux cultures et deux pays.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Un commentaire à propos de “GOOD LUCK ALGERIA de Farid Bentoumi : la critique du film
Sortie cinéma

  1. Je trouve que ce film a bien plus de profondeur que vous ne le dites. Il est beaucoup moins fade et aseptisé que bon nombre de films à gros budgets. Il y a un vrai point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.