BOUDU SAUVÉ DES EAUX de Jean Renoir
Critique – Test Blu-ray (comédie dramatique)

Partagez cet article

18404555.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 9
Carte d’identité :
Nom : Boudu sauvé des eaux
Père : Jean Renoir
Livret de famille : Michel Simon (Boudu), Charles Granval (Mr Lestingois), Marcelle Hainia (Mme Lestingois), Max Dalban (Godin), Jean Gehret (Vigour), Severine Lerczinska (Anne-Marie)…
Date de naissance : 1932
Majorité : 26 mars 2014 (en DVD/Blu-ray)
Nationalité : France
Taille : 1h33
Poids : Budget NC

 

Signes particuliers (+) : Chef d’oeuvre du patrimoine cinématographique français et oeuvre majeure de Jean Renoir portée par un immense Michel Simon, Boudu est une délicieuse satire vitriolée de la société française dont Renoir dresse un portrait fin, sans méchanceté ni manichéisme. Une oeuvre admirable et audacieuse pour son époque, dont seule l’allure trahit l’âge tant sa modernité thématique reste forte et féroce.

Signes particuliers (-) : x

 

NE SURTOUT PAS BOUDER BOUDU !

LA CRITIQUE

Résumé : Boudu, clochard parisien, se jette à la Seine. Repêché par un libraire aux idées libérales, il sème l’anarchie dans la famille.boudu-sauve-des-eaux-de-jean-renoir-entierement-restaure-pour-la-premiere-fois-en-blu-ray_015950_015950

L’INTRO :

En 1932, alors que le cinéma parlant commence à gagner le monde, Michel Simon devient son propre producteur. Sa première idée est d’adapter sur grand écran la pièce de René Fauchois Boudu sauvé des eaux, qu’il a joué sur les planches une douzaine d’année plus tôt, en 1919. C’est vers son ami Jean Renoir que le comédien se tourne. Ensemble, ils ont tourné le fabuleux La Chienne, un an auparavant. D’abord réticent car n’aimant pas la pièce, Renoir finira par se laisser convaincre par un Michel Simon qui lui présentera le projet comme un hommage à tous les clochards du monde et par extension, à tous les défavorisés de la société. Il n’en fallait pas plus pour emporter un Renoir alors au frémissement de sa période artistique la plus engagée politiquement, dans un cinéma résolument de gauche. Avec La Chienne et La Nuit du Carrefour quelques mois plut tôt, le Renoir de Boudu entame une décennie qui va le conduire d’œuvres majeures en classiques intemporels de l’histoire du cinéma. Pourtant, à l’époque, Boudu sauvé des eaux sera un cuisant échec. Trois jours à l’affiche et les foudres d’une critique extrêmement agressive conspuant la « vulgarité » d’une œuvre magistrale mais incomprise en son temps.boudu_sauve_des_eaux_1932_portrait_w858

L’AVIS :

Satire vitriolée ou plutôt portrait social aiguisé plein d’humour et de mélancolie alors que la drôlerie s’entremêle sans distinction à la gravité du sujet, Boudu sauvé des eaux est un chef d’œuvre emblématique du cinéma antibourgeois du Renoir des années 30. Comme La Chienne, comme La Règle du Jeu, comme Les Bas-Fonds ou Toni. Porté à bout de bras par un éblouissant Michel Simon étincelant en clochard bohème semeur de désordre, fauteur de trouble et délicieusement anarchiste, Boudu sauvé des eaux est ancré dans un courant libertaire semblable à une sorte de symbolisme romantique doublé d’un naturalisme poétique. Renoir y prône le doux désordre, sans aller jusqu’à vanter l’anarchie. Car on constate vite qu’il aime tous ses personnages, du distingué Lestingois à la bonne joyeusement naïve, de l’épouse sévère à son Boudu le magnifique. Avec une absence totale de manichéisme, personne n’est ni bon ni mauvais. Tous représentent quelque chose, des valeurs ou des idéaux. Et Renoir d’appeler au bousculement de l’ordre rigide, à la révolte débonnaire. Plus que le véritable chaos anarchiste, le cinéaste en appelle davantage à la remise en question du concept de l’ordre établi comme une instauration dogmatique de la bonne morale à laquelle on se plie par habitude conformiste, plus que par choix personnel.BOUDU

Vivre et non suivre comme des moutons dans ce grand théâtre qu’est la vie, telle en quelque sorte la devise de ce Boudu personnifiant quelque part, un rappel en forme d’exaltation insolente, des notions constitutives de la véritable société française telle qu’elle a été pensée au temps de la Révolution : « liberté, égalité, fraternité ». Magnifiquement impertinent, irrévérencieux et délicieusement vulgaire, Boudu sauvé des eaux égratigne, titille, provoque la société de son époque. Renoir ne cherchait pas à offenser, seulement avec une douce effronterie et une mignonne incorrection, à piquer le confort d’une société engoncée dans ses illusions. 82100e-image-de-Boudu-sauve-des-eaux-3284

Précurseur extrême de la nouvelle vague ou du néo-réalisme avec une mise en scène à vif, libérée, osant le caméra à l’épaule, osant le réel, osant le saisissement de l’instant en s’effaçant derrière ses acteurs et son sujet, osant prendre la parole au-delà du simple divertissement aisé, Jean Renoir livre un film sublime, seulement trahi par la technique corrodée par le temps mais dont la modernité thématique n’a pas pris une ride. 

41617396TEST BLU-RAY : Le travail de restauration en 2K entrepris par Pathé, qui continue de magnifier son riche catalogue, est une fois de plus impressionnant. Présenté pour la première fois en Blu-ray, Boudu sauvé des eaux s’offre une nouvelle jeunesse et revit dans toute sa splendeur. L’image est belle et permet d’oublier en partie les déficiences sonores d’un film tourné aux débuts du parlant et forcément, endommagé de ce côté là par les ravages du temps qui n’a pas pardonné à sa technique imparfaite de l’époque . Côté Bonus, ils sont aussi nombreux que rapidement survolés mais témoignent d’un effort d’aller explorer le riche fond de Gaumont-Pathé Archives. Les auteurs de cette digne édition ont su dénicher de courtes interviews d’époque de Michel Simon, de Jean Renoir, abordant la réception difficile du film ou la performance marquante de Simon. On appréciera également un petit entretien avec l’acteur tourné à la fin de sa vie dans sa propriété. On aurait aimé en avoir davantage, plus de modules, plus d’entretiens, à plus forte raison sur un tel film majeur de notre patrimoine. Historiens ou critiques du cinéma auraient eu sûrement beaucoup de choses à dire pour aider à son éclairage. Mais déjà, cette restauration magistrale justifie pleinement l’achat de ce classique indispensable à tout e collection de cinéphile.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.