WALL CINÉ PICTURES n°40 : trois idées de films à voir ou à revoir
Le Ciné-Club

Partagez cet article
0 votes

40ème numéro du Wall Ciné Pictures, notre rendez-vous « ciné-club » du samedi. Au programme de cette nouvelle escale dans l’histoire du cinéma, Morgan Freeman raconte la science, un documentaire sur Jean Douchet et la ressortie du film Le Ciel peut Attendre !

———————————————————

VOYAGE DANS L’ESPACE-TEMPS
De 2010 à 2016
Genre : Documentaire – USA
Avec : Morgan Freeman…
Sortie le 17 janvier 2018 en DVD

Synopsis : Le temps existe-t-il ? Que se passe-t-il lorsque nous mourrons ? L’univers est-il infini ? Ou y a-t-il un moment où tout se transforme en absolument rien ? Aux côtés du célèbre acteur Morgan Freeman, vous allez découvrir les récents travaux de la NASA et d’autres organismes, étudier les dernières théories sur le cosmos et réfléchir à l’existence d’un univers parallèle, du sixième sens, des déplacements à la vitesse de la lumière et à bien d’autres notions. Un voyage captivant aux frontières de l’esprit et de l’univers.

On fait un petit écart en marge du cinéma pour parler télé et d’un acteur culte. En 2010, la voix unique et porteuse de Morgan Freeman est arrivée sur Science Channel pour Voyage dans l’espace-temps, une série de documentaires scientifiques qui a traité d’énormément de sujets divers et variés comme l’univers, le cerveau, Dieu, le Mal, la possibilité d’une vie extraterrestre, les robots du futur, la conception du Temps, la vie après la mort ou encore l’éternité, le néant ou le sixième sens. Culte aux États-Unis, la série débarque enfin en France à travers un beau coffret réunissant les 6 saisons. Présentateur, le comédien nous plonge à chaque épisode dans un nouvel univers passionnant. On regrettera toutefois la qualité passable de la série, alléchante sur le papier mais malheureusement pas impérissable à l’arrivée. La volonté d’être accessible à tous est louable mais elle y sacrifie quand même pas mal sa crédibilité, en fondant parfois ses meilleurs sujets sur du vide.

———————————————————

JEAN DOUCHET, L’ENFANT TERRIBLE
De Fabien Hagege & Guillaume Namur – (2017)
Genre : Documentaire – France
Sortie le 24 janvier 2018 au cinéma

Synopsis : Jean Douchet est un passeur. Depuis une cinquantaine d’années, il est un critique de cinéma influent. Il sillonne les cinémathèques du monde entier pour rencontrer le public et parler des films qui le passionnent. Par son intelligence, sa culture, son humour, il a influencé des générations de cinéastes et d’amoureux du cinéma. Un soir, trois amis, Vincent, Guillaume et Fabien croisent son chemin. Ils sont immédiatement fascinés et séduits par sa parole. Et bien que le trio développe une relation privilégiée et intense avec Jean Douchet, l’homme n’en demeure pas moins plein de mystères…

Jean Douchet est une légende, une institution du cinéma français. Pas côté plateau de tournage mais derrière ceux qui font des films. Critique influent, professeur, auteur et historien du septième art, Douchet transmet son savoir et sa passion depuis près de cinquante ans. Avec L’enfant Terrible, le duo Fabien Hagege et Guillaume Namur dresse un portrait passionnant de cet éminent cinéphile et grand amoureux du cinéma, au travers d’une rencontre entre humour et tendresse. Des comme lui, des comme Serge Daney, Georges Sadoul et autres Christian Metz, on en fait décidément plus.

———————————————————

LE CIEL PEUT ATTENDRE
D’Ernst Lubitsch – 1943 – 1h52
Genre : Drame, Comédie fantastique – USA
Avec : Don Ameche, Gene Tierney…
Ressortie le 31 janvier 2018 au cinéma

Synopsis : Henry Van Cleve, un riche américain d’une soixantaine d’années, vient de mourir. Arrivé au purgatoire, il doit expliquer et justifier sa turbulente existence au gardien de l’Enfer. En effet, malgré un mariage heureux avec la charmante Martha, Henry n’a jamais pu résister à aucune jolie femme…

La « Lubitsch Touch«  est de retour au cinéma avec Le Ciel peut Attendre, un classique du réalisateur sorti en 1943 avec Gene Tierney et Don Ameche. Tout d’abord, et pour éviter toute confusion, précisons que cette comédie dramatico-fantastique est à ne pas confondre avec le film homonyme de Warren Beatty sorti en 1978, qui n’avait aucun rapport puisqu’il était pour sa part, un remake du Défunt Récalcitrant d’Alexander Hall (1941). Vaste mélange des genres et des thématiques, parlant autant de la vie que de la mort, glissant subtilement du drame mélancolique à la drôlerie euphorisante, Le Ciel peut Attendre est une fable à l’image de l’existence, avec ses joies et ses peines, ses bonheurs et ses regrets. Typiquement lubitschien sur le fond comme sur la forme, capable tour à tour d’un cynisme délectable, d’une pudeur touchante ou d’une gaieté tordante, Heaven Can Wait est un petit bonheur couché sur pellicule, emmené par la grâce de Gene Tierney et la truculence du jeu de Don Ameche.

RETROUVEZ LES ANCIENS CHAPITRES DU WALL CINÉ PICTURES ICI

A samedi prochain !

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.