UN SAC DE BILLES de Christian Duguay : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
1 vote

un_sac_de_billes_afficheMondomètre
note 3 -5
Carte d’identité :
Nom : Un sac de billes
Père : Christian Duguay
Date de naissance : 2016
Majorité : 18 janvier 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h50 / Poids : NC
Genre : Drame, Aventure, Guerre

Livret de famille : Dorian Le Clech, Batyste Fleurial, Patrick Bruel, Elsa Zylberstein, Bernard Campan, Kev Adams, Christian Clavier, César Domboy, Émile Berling…

Signes particuliers : Une nouvelle adaptation du roman culte de Joseph Joffo.

CAVALE À TRAVERS LA FRANCE

LA CRITIQUE DE UN SAC DE BILLES

Résumé : Dans la France occupée, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs livrés à eux-mêmes, font preuve d’une incroyable dose de malice, de courage et d’ingéniosité pour échapper à l’invasion ennemie et tenter de réunir leur famille à nouveau. 087000.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUn sac de billes, c’est l’enfance, l’insouciance, les jeux, la naïveté. Mais c’est en troquant un sac de billes contre une étoile jaune, que ce temps de l’innocence s’arrête, brutalement. Un sac de billes, c’est littéralement l’histoire d’une vie. La trajectoire de Joseph, un petit garçon parisien et juif, et celle de sa famille, les Joffo, plongés du jour au lendemain dans l’enfer de la Seconde Guerre Mondiale. La grande Histoire, on la connaît tous, mais c’est dans cette Histoire avec un H majuscule, que se dessinent les myriades de destins extraordinaires, et souvent malheureux, des victimes de la machine hitlérienne. L’histoire des Joffo, c’est celle d’une famille unie, dont le père interprété par Patrick Bruel, est coiffeur. Les allemands débarquent à Paris, les persécutions et les restrictions envers les juifs se multiplient. Le père Joffo, lui-même envoyé en exil par son père depuis la Russie des pogroms, prend la terrible et salvatrice décision d’expédier sa famille deux par deux en zone libre. C’est la fin de l’insouciance et des jeux de billes pour les deux frères inséparables, et le début d’une aventure à travers la France pour échapper aux nazis. Il serait inutile de raconter les détails de tout ce que ces yeux d’enfants auront vu pendant ces années de fuite, d’errance, de peur et de retrouvailles furtives. Les rencontres marquantes vont jalonner leur parcours, parmi lesquelles juifs, résistants, curés, et bien-sûr nazis et collabos.

Tournage Un sac de Billes

Même si le livre autobiographique de Joseph Joffo paru en 1973 avait déjà connu une première adaptation en 1975 sous la caméra de Jacques Doillon, il aura fallu quarante-deux ans de plus à l’auteur, pour voir son périple haletant, une nouvelle fois transposé à l’écran. Une émotion que l’on imagine intense pour l’homme de 85 ans, et son grand frère Maurice, ainsi que pour tous les jeunes lecteurs devenus adultes, et pour qui le Sac de Billes est certainement l’un des premiers livres sur la Shoah qu’ils ont eu entre les mains.

Tournage Un sac de Billes

Christian Duguay, que l’on connaissait pour Jappeloup ou Belle et Sébastien, prend le parti de raconter cette célèbre histoire du côté « lumineux » de la force. Des paysages français qui font oublier aux deux enfants les nazis sur leurs talons, une musique qui nous plonge dans le récit comme dans un film d’aventure, une épopée terrible et magnifique à la fois… On est souvent ému, forcément, mais grâce à l’espièglerie des frères Joffo, on arrive parfois à entrevoir une quasi légèreté dans ce drame au sujet lourd. Un vrai film de petits héros, une histoire fraternelle, et une aventure humaine qui ressemble malheureusement à celle de milliers d’autres enfants déracinés pendant la guerre. Indéniablement, la qualité du film de Christian Duguay est en grande partie due à ses acteurs, justes, sensibles, talentueux, qui donnent au résultat une émotion particulière, sans tomber dans le trop larmoyant. Malgré quelques longueurs, ce récit s’inscrit dans la lignée des épopées sur la Seconde Guerre Mondiale, à vocation éducationnelle pour les grands et les petits. Un certain regard du nazisme, une histoire vraie, tout simplement.

BANDE-ANNONCE :

Par Raphaela Louy

Un commentaire à propos de “UN SAC DE BILLES de Christian Duguay : la critique du film
Sortie cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.