Un immense acteur nous a quitté : décès de George Kennedy

Partagez cet article

Pendant que le monde entier commentait les Oscars et la victoire tardive de Leonardo DiCaprio, un très grand acteur du cinéma américain nous a quitté. George Kennedy, c’était une gueule, c’était du talent et c’était aussi une filmographie longue comme le bras. Le comédien s’est éteint à l’âge de 91 ans, de causes naturelles. GTY_george_kennedy_jef_160229_12x5_1600Certains se souviendront de lui pour ses apparitions dans la saga des Y’a t-il un flic, d’autres parce qu’il avait joué dans la série Dallas. Mais George Kennedy, c’était surtout plus de 200 apparitions dans des films et séries, et ce depuis les années 60. L’acteur, souvent utilisé comme un « second rôle connu » aura travaillé avec les plus grands, il aura connu l’époque des Sinatra, Cary Grant, Gregory Peck, Stewart, Mitchum, Ava Gardner, Charlton Heston et autres Eastwood. Il aura aussi été récompensé d’un Oscar pour sa prestation dans Luke La Main Froide, le chef-d’oeuvre de Stuart Rosenberg avec Paul Newman. GTY_kennedy_newman_jef_160229_4x3_992La carrière de George Kennedy commença dès les années 40 au théâtre mais la guerre viendra mettre un terme (provisoire) à ses rêves. Engagé dans l’armée, Kennedy oubliera quelques temps son métier naissant… pour mieux y revenir sur la fin des années 50. Sa carrière démarrera vraiment la décennie suivante. Si le visage de George Kennedy est aussi connu des cinéphiles, c’est tout simplement car l’acteur apparaîtra dans des rôles secondaires, dans une multitude de classiques du cinéma américain. On le verra brièvement dans Spartacus, mais surtout, dans Charade (1963), Chut… chut, chère Charlotte (1964), Le Vol du Phœnix (1965), Les Douze Salopards (1967), L’Étrangleur de Boston (1968). Luke la Main Froide le sacre meilleur second rôle aux Golden Globes et aux Oscars en 1967. Dans les années 70, il sera l’une des figures du cinéma catastrophe alors très à la mode. Il jouera ainsi un personnage récurrent dans la saga des Airport ou dans l’excellent Tremblement de Terre de Mark Robson (1974). Si sa carrière déclinera dans les années 80, il continuera à faire bonne figure, toujours dans de nombreux seconds rôles, se lançant également dans l’écriture et multipliant les passages à la télévision. Son dernier rôle au cinéma fut dans The Gambler de Rupert Wyatt avec Mark Walhberg (2014). Adieu George Kennedy, à jamais dans les cœurs de tous les amoureux du cinéma.george kennedy

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.