UN HOMME À LA HAUTEUR de Laurent Tirard : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

Un_homme_a_la_hauteurMondo-mètre
note 3 -5
Carte d’identité :
Nom : Un homme à la hauteur
Père : Laurent Tirard
Date de naissance : 2015
Majorité : 04 mai 2016
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h44 / Poids : NC
Genre : Comédie romantique

Livret de famille : Jean Dujardin, Virginie Efira, Cédric Kahn, Stéphanie Papanian, César Domboy, Manöelle Gaillard, Bruno Gomila…

Signes particuliers : Une romcom drôle et mignonne comme tout !

MIEUX VAUT UN PETIT TRAVAILLEUR QUE…

LA CRITIQUE

Résumé : Diane est une belle femme. Une très belle femme. Brillante avocate, elle a de l’humour et une forte personnalité. Et comme elle vient de mettre un terme à un mariage qui ne la rendait pas heureuse, la voilà enfin libre de rencontrer l’homme de sa vie. Le hasard n’existant pas, Diane reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre, qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation téléphonique. Alexandre est courtois, drôle, visiblement cultivé… Diane est sous le charme. Un rendez-vous est rapidement fixé. Mais la rencontre ne se passe pas du tout comme prévu…un_homme_a_la_hauteur_1L’INTRO :

On se méfie toujours un peu des « films-concept », ces longs-métrages qui misent essentiellement sur leur « idée » pour dérouler une intrigue finalement assez conventionnelle. Et que dire si, de surcroît, ledit concept est au service d’une comédie romantique assez inoffensive et prétexte à un déversement de bons sentiments cernés par des couches de sirupeux ? Que dire si, en plus, ladite tentative est l’œuvre d’un Laurent Tirard qui, jusqu’ici, n’a jamais réellement brillé par son talent (on lui doit les adaptations du Petit Nicolas et le médiocre Astérix et Obélix : Au Service de sa Majesté). Sur le papier, Un Homme à la Hauteur partait de loin. Remake français d’un film argentin (l’inédit Corazon de Leon sorti en 2014) réunissant Jean Dujardin et Virginie Efira, la romcom de Laurent Tirard narre l’histoire d’un homme de petite taille (pas un « nain » mais littéralement un homme « de petite taille ») tombant amoureux d’une grande et belle avocate, et vice versa. Avec toutes les complications que cette curieuse relation peut engendrer… Mais après tout, pourquoi pas.un_homme_a_la_hauteur_2L’AVIS :

La trajectoire d’Un Homme à la Hauteur est étrange. Le film de Laurent Tirard a beau dérouler une mécanique tout ce qu’il y a de plus prévisible, il a beau passer par tous les moments attendus au regard de son histoire, il a beau égrener un à un tous les clichés narratifs imaginables, rien n’y fait, on ne peut s’empêcher de s’amouracher de cette petite sucrerie à la fois drôle, sincère et délicate, « s’amusant » d’un handicap sans méchanceté ni misérabilisme, mais au contraire, avec un esprit bon enfant, beaucoup de tendresse et d’empathie. Un peu comme Intouchables avant lui, d’ailleurs. Joliment fait, Un Homme à la Hauteur voit son réalisateur tirer le meilleur de son concept. Sans lui, le film n’est rien, avec lui, il devient tout. Il devient surtout un feel good movie mignon et agréable, devant lequel nos cœurs d’artichaut fondent sans opposer une réelle réticence. Les trucages numériques ont beau être très inégaux (certains tirant même vers le très visibles), on s’en fiche. L’ensemble a beau être facile voire superficiel, on s’en fiche. Il a beau enfoncer des portes ouvertes avec son message sur la tolérance, le regard sur la différence ou la beauté de l’intérieur en opposition avec l’idéal du prince charmant traditionnel imposé depuis des décennies, on s’en fiche aussi. Attachant comme pas deux, Un Homme à la Hauteur capitalise sur sa simplicité et sur sa fraîcheur, la radieuse Virginie Efira charme, la décontraction de Jean Dujardin séduit, l’aigreur de Cédric Kahn agace (pas seulement parce qu’il ne joue pas toujours très juste) et le principal est bien là : Un Homme à la Hauteur est une délicieuse parenthèse enjouée qui vante la magie de l’amour, sans prétention mais avec beaucoup de cœur. Entre éclats de rire et douce émotion, une adorable petite fable aux allures de conte de fée moderne.


LES IMAGES DE NOTRE RENCONTRE AVEC L’ÉQUIPE DU FILM

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.