SUGAR MAN (critique – documentaire)

Partagez cet article

sugar-man-bendjelloulMondo-mètre :
note 8.5
Carte d’identité :
Nom : Searching for Sugar Man
Père : Malik Bendjelloul
Livret de famille : Sixto Diaz Rodriguez, Stephen Segerman, Dennis Coffey, Craig Bartholomew-Strydom, Malik Bendjelloul (eux-mêmes)…
Date de naissance : 2012 / Nationalité : Suède, Angleterre
Taille/Poids : 1h32 – Très petit budget

Signes particuliers (+) : Un documentaire-enquête passionnant nous dévoilant une histoire exceptionnelle, bouleversante et incroyable. Même les réfractaires au genre y trouveront une histoire vraie encore plus puissante que n’importe lequel des plus fabuleux scénarios imaginés. La magie du cinéma au service d’une découverte surprenante et authentique, sur un homme auquel l’histoire n’a pas accordé le statut qu’il méritait. Un chef d’oeuvre et une révélation musicale.

Signes particuliers (-) : x

 

A LA RECHERCHE DE L’HISTOIRE DU SIXTO DIAZ RODRIGUEZ PERDU…

Résumé : Deux fans de musique au Cap s’intéressent au mythe de Sixto Diaz Rodriguez, dieu de la musique dont on ne sait absolument rien en Afrique du Sud devenu un symbole de l’Apartheid mais totalement inconnu dans son propre pays, l’Amérique. Mort sur scène sans que l’on sache trop comment, ils décident d’enquêter et de remonter sa trace pour découvrir ce qui lui est arrivé. Le début d’une étonnante aventure…

rodriquez-sugar-man-bendjelloul-1600x1072

Il est de simples histoires vraies qui dépassent de loin toutes les plus folles histoires inventées nourrissant l’imaginaire. Des histoires anecdotiques bien réelles au pouvoir voyageur unique et exceptionnel. Et parce que le cinéma recèle en lui ce pouvoir d’émerveillement perpétuel, peut-être plus que n’importe quel autre art, c’est à lui de s’en emparer pour les faire vivre avec toute la magie qu’elles méritent. Sugar Man est un documentaire sur une goutte d’eau infime dans l’histoire, un musicien au talent incroyable dont 99% de la planète n’a probablement jamais entendu parler. Mais pour le 1% restant, cet homme est un dieu, une icône, un mythe légendaire à jamais gravé dans les esprits, les cœurs et l’histoire d’un pays tout entier. Cet homme, c’est Sixto Diaz Rodriguez, artiste folk rock du tout début des années 70, auteur de deux albums passés totalement inaperçus en son pays. Sauf qu’à l’autre bout du monde, en Afrique du Sud, Rodriguez est un symbole de l’Apartheid. Un chanteur dont tout un pays ne sait absolument rien, ni qui il est, ni d’où il vient, ni ce qu’il lui est arrivé. Il serait mort immolé sur scène même si certaines versions contradictoires affirment qu’il se serait suicidé lors d’un ultime concert. Pour l’Afrique du Sud des années 70, Rodriguez est un mystère non élucidé, un courant venu fortuitement au pays qui s’est propagé par surprise. Mais qu’importe, ses chansons inspiratrices et nourritielles ont un pouvoir fascinant et transcendantal et leur puissance évocatrice et ce qu’elles racontent vont soutenir tout le mouvement et le combat contre l’Apartheid, inspirant quantité d’artistes locaux engagés.

photo-Sugar-Man-Searching-for-Sugar-Man-2012-6

Sugar Man, c’est le récit d’une enquête passionnante menée par deux hommes qui, depuis Le Cap, sont fascinés par ce chanteur énigmatique d’il y a plus de 25 ans qui est plus célèbre en Afrique du Sud qu’Elvis Presley lui-même. Des centaines de milliers d’albums vendus et une passion qui ne s’est jamais relâchée avec les décennies. Rodriguez reste une légende mais une légende dont ils ne savent rien, dont tout le pays ne sait rien, dont le monde entier ne sait rien, pas plus d’où il sortait que ce qui lui est arrivé exactement. Leurs recherches vont les amener de surprises en surprises, découvrant que cet homme aujourd’hui disparu, artiste-prophète chez eux, est un inconnu en son propre pays, lui qui a un talent au moins autant comparable à un Bob Dylan si ce n’est plus. C’est une histoire rocambolesque qu’ils vont découvrir ahuris, abasourdis par ce qu’ils apprendront.

searching-for-sugar-man-2012-limited-1080p-bluray-x264-7sins_s4

Quant au réalisateur Malik Bendjelloul, lui, n’a jamais rien fait. Ce suédois, fils de sommités scientifiques et artistiques algériennes, signe là son premier long-métrage. A la suite d’une rencontre au Cap avec Stephen Segerman, l’un des deux fans en question de Rodriguez, il a une conviction. Celle que la fabuleuse histoire du chanteur et l’incroyable aventure de ces deux détectives musicologiques méritent définitivement d’être couchée dans un documentaire. Au départ, il est question d’un trente minutes pour la télévision. Mais l’histoire est trop incroyable. C’est finalement vers le cinéma qu’il se tourne. Il galèrera comme tout jeune metteur en scène novice cherchant à enfoncer les portes de financiers. Des portes qui ne s’ouvriront pas. Alors Bendjelloul œuvrera seul. Il mettra trois longues années à tout faire comme il pourra, avant de réussir à dégoter deux âmes intéressées qui accepteront de l’aider et de produire son travail. Il en était à la fin, cette soudaine aide providentielle lui permettra de finaliser son entreprise de longue haleine et à nous, spectateurs, de découvrir l’étonnante histoire unique en son genre, de Sixto Sugar Man Rodriguez.

13

Meilleur documentaire aux Oscars hollywoodiens, couronné aux BAFTA, à Sundance, nommé à Deauville, récompensé aux trophées de la Writers Guild of America et de la Producers Guild of America, Sugar Man s’est envolé sur les voies d’un succès très amplement mérité. Car Sugar Man est une merveille, un bijou, un chef d’œuvre du genre. Ce documentaire accouché dans la sueur et le sang, est le rappel d’à quel point la vie de tous les jours est le théâtre des plus prodigieuses histoires qui nourriront ensuite le cinéma. Il aurait pu y avoir dix scénaristes talentueux réunis dans une pièce pendant tout un mois entier, que peut-être jamais une telle aventure n’aurait été matérialisée pour être couchée sur pellicule.

searching-for-sugar-man1

Sugar Man est un trésor, une enquête palpitante, passionnante, presque irréelle, fonctionnant à la recherche à suspens, à l’émotion brute, à la magie et à la surprise permanente. Cette charge bouleversante, à la fois simple, délicate, pure, envoutante, nous emmène à la rencontre d’un homme qui a lui seul, est un condensé de ce que l’humanité a de plus beau. Sur les traces de son histoire rocambolesque, on va découvrir une âme qui aurait mérité d’être la lumière d’une époque, un artiste hors pair qui encore aujourd’hui, reste associé à une profonde et presque criminelle injustice. Celle d’avoir été l’un des plus grands artistes de la musique de son époque, malheureusement ignoré comme tombé dans le trou noir insondable des oubliettes. La philosophie et la spiritualité d’un Bruce Lee, la profondeur envoutante d’un Bob Dylan, la douceur d’un John Lennon, l’engagement d’un fervent combattant de la dignité humaine et le talent, surtout le talent, d’un diamant brut de l’art musical. Rodriguez était un homme dont la méconnaissance aura été, est et restera un mystère inexpliqué et inexplicable. Comment le monde a t-il pu passer à côté de ça ? Malik Bendjelloul, à son modeste niveau et avec l’aide des protagonistes de cette enquête, va essayer de réparer ce tort. Le résultat est tout juste magnifique, sidérant, éblouissant. S’affranchissant des barrières traditionnelles du documentaire classique, il va nous emmener avec un réalisme teinté d’une magie presque surnaturelle, sur des sentiers inattendus. L’histoire qu’il va nous raconter est probablement l’une des plus belles et des plus extraordinaires entendues et vues depuis longtemps. L’émotion va faire le reste au son d’un artiste grandiose aux chansons frissonnantes et Bendjelloul sera le chef d’orchestre habile de tout cela. On ne vous en dira pas plus. N’en lisez pas plus, n’en écoutez pas plus, n’en découvrez pas plus… laissez-vous juste convaincre et précipitez vous pour découvrir l’un des plus beaux film documentaire de l’année. Fort à parier que c’est avec un enthousiasme débordant communicatif que vous ressortirez de cette belle aventure poignante qui fait un bien fou aux mirettes, à l’ouïe, à l’intellect et qui galvanise de sentiments purs. Ma-gni-fi-que.

Bande-annonce :

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.