PROCHAINEMENT : LA VIE D’ADÈLE d’Abdellatif Kechiche (et ses polémiques)

Partagez cet article
0 votes

C’était l’un des films évènements du dernier Festival de Cannes, La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, emmené par ses deux prodigieuses comédiennes Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, est reparti avec rien de moins que la Palme d’or ! Depuis, la promo de cet effort douloureux est sans cesse entaché de polémiques qui parasitent la préparation de sa sortie au mois d’octobre prochain (le 09).

palme_0

Tout avait commencé avec les voix des techniciens employés sur la production, qui se sont élevées pour dénoncer les conditions épouvantables de tournage. Plus récemment, Léa Seydoux au détour d’une interview, s’est fendu d’une petite phrase sortie de son contexte, affirmant qu’elle ne retournerait plus travailler avec Kechiche car c’était trop dur, le cinéaste souhaitant recommencer les mêmes scènes éprouvantes jusqu’à 100 fois et piquant parfois des colères visiblement mémorables. Pourtant, elle terminait en soulignant que le « résultat en valait la peine ». Mais ça, c’était avant. Réponse accablante d’un Kechiche remonté à bloc interviewé à Los Angeles par le journaliste Ramzy Malouki : « On ne vient pas faire la promo à L.A quand on a un problème avec le réalisateur. Si Léa n’était pas née dans le coton, elle n’aurait jamais dit cela. ». Le cinéaste fait référence au fait que Léa Seydoux n’est autre que la petite-fille de Jérome Seydoux, le PDG de Pathé. Un coup bas car tout aussi « gosse de riche » qu’elle soit, la comédienne a mainte et mainte fois prouvé qu’elle n’avait pas usurpé sa place dans le cinéma français, son talent étant aussi indéniable qu’éblouissant sur grand écran. D’autant que Kechiche enchaîne : « Léa n’était pas capable d’entrer dans le rôle. J’ai rallongé le tournage pour elle. Léa Seydoux fait partie d’un système qui ne veut pas de moi, car je dérange. » Qui croire ? Il est vrai que l’un a déjà signé plusieurs immenses films (L’esquive, la Graine et le Mulet) et l’autre est l’une des actrices les plus douées de sa génération. Kechiche grand réal mais fou à lier ? En tout cas, intelligemment, Léa Seydoux n’a pas cherché à embraser la situation et remettre de l’huile sur le feu, se limitant comme réponse à un simple : « Je n’ai pas critiqué Abdel Kechiche, j’ai parlé de son approche. On ne travaillera plus ensemble ». Point à la ligne. Maintenant, il serait peut-être temps de passer à autre chose et d’en revenir à l’essentiel : le film lui-même, le cinéma. Car après tout, n’oublions pas que c’est souvent de et dans la douleur, que naissent les grands chefs d’oeuvre… Verdict le 09 octobre 2013 avec ce brûlot sur l’homosexualité féminine de près de 3 heures ! Et on va commencer par la bande-annonce enfin dévoilé mi-août dernier et par un rappel de l’histoire : La jeune Adèle voit sa basculer le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus qui lui fait découvrir le désir. A son contact, Adèle va s’affirmer en tant que femme et adulte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.