NOS PATRIOTES de Gael Le Bomin : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

nos patriotesnote 2 -5
Carte d’identité :
Nom : Nos Patriotes
Père : Gael Le Bomin
Date de naissance : 2017
Majorité : 14 juin 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h47 / Poids : NC
Genre
: Guerre, Historique, Biopic

Livret de famille : Marc Zinga, Alexandra Lamy, Pierre Deladonchamps, Louane Emera, Grégory Gadebois…

Signes particuliers : Un film historique sur la Deuxième Guerre Mondiale très scolaire.

HISTOIRE D’UN RÉSISTANT

LA CRITIQUE DE NOS PATRIOTES

Résumé : Après la défaite française de l’été 1940, Addi Ba, un jeune tirailleur sénégalais s’évade et se cache dans les Vosges. Aidé par certains villageois, il obtient des faux papiers qui lui permettent de vivre au grand jour. Repéré par ceux qui cherchent à agir contre l’occupant et qui ne se nomment pas encore « résistants », il participe à la fondation du premier « maquis » de la région.nos_patriotes_1

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu droit à notre traditionnel drame historique franco-français sur la Seconde Guerre Mondiale… On ne s’en portait pas plus mal mais Gaël Le Bomin (Les Fragments d’Antonin, Insoupçonnable) débarque avec Nos Patriotes, et vient labourer encore un peu plus, un champ qui décidément n’aura jamais le droit de souffler un peu. Les films hexagonaux sur les dessous de la Deuxième Guerre Mondiale se multiplient depuis des lustres, et se ressemblent bien trop souvent. Nos Patriotes est un énième exemple typique de ce qu’aime à proposer le cinéma français, avec un récit passablement didactique, revenant sur l’occupation à travers la résistance, la face la plus noble de cette période troublée de notre histoire, propice à mettre en valeur des notions d’héroïsme et de courage pour mieux oublier certains aspects plus sombres.401664.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Adaptant librement le roman Le Terroriste Noir de Tierno Monénembo, Nos Patriotes retrace le parcours d’Addi Ba, un tirailleur sénégalais qui va participer à la création du premier « maquis » des Vosges, offrant son courage immuable pour aider un pays qui est le sien, quoiqu’en disent les gens autour de lui. Mettant à profit sa passion pour l’Histoire, Gaël Le Bomin signe un film minutieux dans son travail de reconstitution, et s’applique à livrer un film proprement exécuté mettant en lumière un destin fait de courage et de tragédie. Mais se bornant à une mise en scène dès plus factuelle, le cinéaste sombre dans tout ce que l’on peut reprocher à ce type de cinéma poussiéreux. Nos Patriotes peine à emporter en raison de son conventionnalisme sans saveur, de son amoncellement de clichés tueurs d’émotions, de son incapacité à se démarquer dans un registre mainte et mainte fois balisé. S’appuyant sur l’histoire vraie et méconnue de son protagoniste principal (le seul intérêt du film), Gaël Le Bomin déroule un récit à la mécanique vue et revue, avec pour seul et unique « style », une méthodologie ultra-scolaire aux envolées démonstratives exaspérantes. L’interprétation de Marc Zinga, quoique parfois un peu forcée, compense la médiocre prestation de la pauvre Louane Emera, toujours aussi soucieuse de bien faire, mais dont le jeu sonne particulièrement faux. Pédagogique, Nos Patriotes offre un sujet intéressant, mais qui aurait gagné à être traité via un documentaire, plutôt qu’à travers un éternel drame d’époque comme on en a vu des dizaines.

BANDE-ANNONCE :

Par David Huxley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.