NEWS : NYMPHOMANIAC, SAUVAGEMENT AMPUTÉ ?

Partagez cet article
0 votes

Le prochain Lars von Trier Nymphomaniac n’en finit plus de faire parler de lui, entre buzz, attente, teaser, affiches chocs et problèmes. Après des semaines de teasing intelligent pour faire monter la sauce, le film est au centre aujourd’hui d’une polémique moins joyeuse. Lars von Trier souhaitait une sortie en deux parties de 2h45 environ, le film retraçant la vie d’une nymphomane s’étalant sur plus de cinq heures. Par ailleurs, le danois souhaitait deux versions de son oeuvre, une plus « soft » et une plus « hard », utilisant ainsi la tonne de rushes emmagasinée. Finalement, le producteur du film a décidé de ne pas suivre les envie de son metteur en scène. Peter Aalbaek Jensen s’apprête donc à tailler dans l’oeuvre pharaonique pour couper une heure et demi du film, le réduisant de 5h30 à 4 heures et ce, sans que Von Trier puisse donner son avis.

Nymphomaniac poster composite

« La version courte va à l’encontre de ce que veut Lars mais il l’accepte car il comprend les mécanismes du marché » déclare le producteur. « On ne peut pas faire un film qui coûte 60 millions de couronnes (soit 6,7 millions d’euros) et qui dure aussi longtemps. Cinq heures et demie, c’est trop extrême, ça réduit si dramatiquement le marché potentiel que les investisseurs auraient eu l’impression de s’être faits rouler » a t-il justifié dans une interview accordée au magazine danois Filmmagasinet Ekko.

Nymphomaniac

En effet, un film de 5h00 pose un problème d’exploitation en salles, réduisant de fait le nombre de séances quotidiennes, prenant le risque de rebuter le public et donc la rentabilité. En même temps, se lancer dans le financement d’un Lars von Trier implique de savoir où l’on met les pieds avec un tel cinéaste singulier. Pas si sûr que le réalisateur « comprenne » vraiment, comme le dit le producteur mais a t-il le choix ? Non. Surtout que le marché actuel est devenu difficile en matière de financement et que son avenir est en jeu. Difficile de se mettre à dos les producteurs et distributeurs qui acceptent encore de la suivre. Il n’y aura donc pas deux versions de Nymphomaniac et pas de film de 5h30. Peut-être en DVD qui sait… La version la plus crue sera celle que l’on découvrira en salles les 1er et 8 janvier 2014. Dans chaque pays, les distributeurs auront la possibilité de flouter les scènes les plus érotiques et explicites. Vivement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.