MY BEST MEN (critique)

Partagez cet article

Mondo-mètre :

Carte d’identité :
Nom : A Few Best Men
Père : Stephan Elliott
Livret de famille : Xavier Samuel (David), Kris Marshall (Tom), Kevin Bishop (Graham), Tim Draxl (Luke), Laura Brent (Mia), Olivia Newton-John (Barbara), Jonathan Biggins (Jim), Rebel Wilson (Daphné)…
Date de naissance : 2012
Nationalité : Angleterre, Australie
Taille/Poids : 2h02 – 10 millions €

Signes particuliers (+) : Une comédie délirante, énergique et enlevée renfermant quelques bons gros gags qui tâchent.

Signes particuliers (-) : On espérait un humour bien british dans ce Very Bad Trip à la sauce anglaise. On se retrouve avec du potache lourdingue et rien de très inspiré.

 

VERY BAD WEDDING

Résumé : David, jeune londonien, rencontre Mia en vacances du côté de l’Australie. C’est le coup de foudre, ils décident de se marier. Les noces auront lieu sen Australie où David débarque en compagnie des meilleurs potes qui seront ses témoins. La fête va tourner à la catastrophe dans un enchaînement impressionnant de malentendus, quiproquo et bourdes en tout genre…

Un mariage, un marié sympathique mais propre sur lui, flippé que tout dérape, des potes témoins fêlés et légèrement ingérables et une avalanche de gaffes, de quiproquos et de malchance pour un humour fun, grossier et potache, ça ne vous rappellerait rien dès fois, juste comme ça par hasard ? My Best Men, du discret australien Stephan Elliott, est en quelque sorte la réponse anglo-australienne au super-succès américain Very Bad Trip. On attendait de la rencontre entre le réalisateur de Priscilla, Folle du Désert et le scénariste de Joyeuses Funérailles, une comédie pleine de mordant et de fines saveurs, offrant un pendant so british à la saga des Very Bad Trip, un peu comme Bienvenue à Zombieland avait été une réponse très différente mais tout aussi jubilatoire à Shaun of the Dead dans le registre de la comédie zombie. Deux films sur un même sujet mais pas le même genre d’humour. Et on sait que l’humour anglais peut vite est souvent un délice pour les papilles quand il est bien maîtrisé. Sauf que voilà, My Best Men n’a finalement pas pris grand-chose de sa part britannique et visiblement, la comédie à l’australienne n’a pas grand-chose de très différent de la comédie régressive à l’américaine…

My Best Men est une belle déception et visiblement, Stephan Elliott n’a pas su exploiter au mieux son expérience lointaine de cinéaste de films institutionnels qui l’avait conduit à filmer des mariages jusqu’à plus soif. Vendu comme un film barré et déjanté, cette délirante furie nuptiale est un coup d’épée dans l’eau recyclant des gags éculés dans une idiotie de chaque instant assez navrante dans laquelle vient cabotiner l’oubliée Olivia Grease Newton-John qui fait peine à voir. Alors évidemment, il y aura bien deux-trois blagues potaches nous nous tirer quelques sourires jaunes mais l’ensemble est confondant de stupidité et n’a aucune ambition autre que de forcer le trait comique en se la jouant loufoque à la Blake Edwards, le talent en moins. Brouillon, sans goût, assemblant bêtement des plaisanteries que l’on a vu mille fois auparavant, My Best Men est une énième comédie en roue libre, sur-empilant ses gags en espérant que l’accumulation finira par avoir raison de notre bon sens et nous fera craquer en lâchant des éclats de rire incessants devant des gens qui tombe ou des malentendus niais. Sauf que dans le crédo marital du « tout part en sucette », on préfèrera franchement revoir un bon vieux Very Bad Trip que cette pâle copie dans l’âme qui lui pique son esprit sans l’idée géniale de base qui façonnait l’originalité du film de Todd Phillips. Comme tout plat réchauffé divin à la base, c’est pas ignoble et ça se mange avec un lointain reste du goût que cela avait à la base mais tout est plus « commun ». My Best Men est ainsi, une comédie balourde récréative débridée qui se regarde d’un œil, qui à l’usure divertit plus qu’elle n’amuse vraiment, mais qui dans tous les cas s’oublie dès l’instant où elle se termine.

Bande-annonce :

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.