Mondociné

Le saviez-vous ? : L’énorme bourde qui fait hurler Sergio Leone sur le Bon, La Brute et le Truand

Partagez cet article
Spectateurs

1966, du côté d’Almeria en Andalousie. Sergio Leone et ses équipes investissent le désert de Tabernas pour tourner Le Bon, La Brute et le Truand. Un tournage particulièrement intense qui s’étendra de mars à août, sous une chaleur assommante. Comme le voulait la loi franquiste, film avait été validé par le régime et pour attirer d’autres tournages de westerns comme celui-ci, ce dernier n’hésitait pas à filer un petit coup de main, fournissant notamment des soldats en guise de main d’œuvre. Une main d’œuvre qui sera la bienvenue lorsqu’il fallut reconstruire le fameux pont que Blondie et Tuco font exploser dans une scène mémorable. Justement, parlons-en de cette scène et de cette légendaire explosion…

Ce fut l’un des moments de stress sur le tournage car ce genre de scène est toujours affaire complexe. Tout doit être millimétré, minutieusement préparé, et pas vraiment le droit à l’erreur. Malheureusement, si généralement tout se passe bien au final, cette fois, erreur il y a eu. Au moment des prises de vues, une mauvaise info a circulé entre les différents postes et un contre-ordre a été donné par mégarde aux artificiers militaires en charge de faire sauter le pont. Le problème était… que les caméras n’étaient pas prêtes à tourner ! Bilan, seul l’effondrement de l’édifice a été capté par celles-ci. Sergio Leone, dont le tempérament italien est soudainement ressorti, est littéralement sorti de ses gonds. Furieux, le cinéaste a pourri tout le monde. C’est alors que l’armée franquiste est arrivée à la rescousse. Le capitaine espagnol du détachement alloué au tournage s’est empressé de calmer le metteur en scène, lui affirmant que la scène pourrait être retournée dès le lendemain. Et pour cause, les petites mains de l’armée se sont activées toute la nuit durant pour… reconstruire le pont en seulement quelques heures ! Le lendemain, il put être de nouveau anéanti à grands renforts d’explosifs.

Une péripétie de plus sur un tournage qui fut particulièrement mouvementé puisque l’on ne comptait plus les accidents qui auraient pu être dramatiques. Eli Wallach a manqué de s’empoisonner avec une bouteille d’acide maladroitement laissée à côté de son coca cola. Le même Wallach a failli y passer lors du tournage de la scène de sa pendaison. Le cheval devait partir en entendant un coup de feu mais il s’est soudainement mis à cavaler sans crier gare. Dessus, Wallach avait les mains liées dans le dos avec une corde pour les besoins de la scène et ne pouvait strictement rien faire pour freiner la bête. Une chute sans pouvoir s’amortir aurait pu avoir de graves conséquences. Et parce que ce pauvre Wallach n’avait vraiment pas de bol, il manqua de peu d’y passer en compagnie de Clint Easwtood justement au moment du tournage de ladite scène de l’explosion du pont. Leone avait laissé des indications sur l’endroit où devaient se tenir les deux comédiens. Heureusement qu’ils n’y étaient pas car les débris qui ont voltigé dans tous les sens auraient pu les tuer !

RETROUVEZ TOUS LES ANECDOTES « LE SAVIEZ-VOUS ? » ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux