KUMBH MELA, SUR LES RIVES DU FLEUVE SACRÉ de Pan Nalin
Critique – Sortie DVD

Partagez cet article

511918.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 7-10
Carte d’identité :
Nom : Kumbh Mela
Père : Pan Nalin
Date de naissance : 2014
Majorité : 02 décembre 2014
Type : Sortie DVD
Nationalité : Inde, France
Taille : 1h55
Poids : Budget 550 000 $
Genre : Documentaire
Livret de famille : Bhole Baba, Hatha Yogi Baba, Pant Shirt Baba, Baby Bajrangi, Shriman Umeshanad Brahmachari, Vivekanand Brahmachari (eux-mêmes)…

Signes particuliers : Un documentaire aussi extraordinaire et dépaysant qu’il n’est profondément enrichissant. Une expérience à voir et à vivre !

 

LE PLUS GRAND RASSEMBLEMENT DE FIDÈLES AU MONDE

LA CRITIQUE

Résumé : Tous les 12 ans, 100 millions d’hindous se rassemblent sur les rives du Gange pour se baigner dans les eaux sacrées à la confluence de trois rivières dans le but de partager la même croyance…kumbh mela L’INTRO :

Auteur du magnifique Samsara en 2001 (à ne pas confondre avec le documentaire éponyme de Ron Fricke) le cinéaste et documentariste indien Pan Nalin nous revient aujourd’hui avec une nouvelle œuvre plus que jamais ancrée dans les thématiques qui jalonnent son travail depuis le début des années 2000, sa fascination pour la spiritualité à l’état pur. Avec le documentaire Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré Nalin s’est approché au plus près de ce que l’on peut considérer comme le plus grand rassemblement spirituel au monde. Pour situer en quelques lignes, le Kumbh Mela est un immense pèlerinage rassemblant quatre fois tous les douze ans dans quatre villes saintes différentes, plusieurs dizaines de millions d’Hindous venant se baigner au confluent de trois eaux sacrées dont le Gange. Et tous les douze Kumbh Mela, soit tous les 144 ans, une configuration d’alignement des planètes procurerait au fleuve un pouvoir sacré rendant la manifestation encore plus intense et plus suivie. Ce spectacle de dévotion littéralement impressionnant, le cinéaste l’a capturé en 2013, lors du dernier « super Kumbh Mela » si l’on peut s’exprimer ainsi, qui a réuni selon les estimations près de 100 millions de fidèles pendant 55 jours. Après un tour de plusieurs prestigieux festivals à travers la planète, cette magnifique plongée dans la foi hindoue va sortir sur nos écrans. Plus qu’un documentaire, Kumbh Mela est un voyage.078770.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

L’AVIS :

Les premières minutes du film en disent long par le travail sonore de Pan Nalin. Une sensation de calme, de sérénité, de spiritualité et tout commence. Le bruit s’entrechoque avec le silence. Le Kumbh Mela a commencé. Des millions d’Hindous affluent sur les rives du Gange dans un mélange de parfum de fête, d’excitation, de dévotion, de spiritualité. Ils ont parcouru des dizaines voire des centaines de kilomètres. Ils sont venus pour plusieurs semaines de communion autour d’une Foi. Quand ils repartiront, l’euphorie retombera. Il faudra attendre douze années. Au milieu de cette masse d’adeptes, Pan Nalin a choisi quelques histoires pour incarner son documentaire. Quelques destins incroyables et représentatifs. D’abord, celui d’un jeune vagabond âgé d’à peine dix ans, ayant fugué de chez lui pour venir participer à l’événement. Puis, celui d’un Sadhu (sorte de saint homme consacrant sa vie à la spiritualité), d’un couple désespéré ayant perdu leur enfant dans ce tourbillon, d’un ascète fumeur de cannabis et enfin celui d’un Yogi (adapte de la méditation et du yoga ayant atteint un haut seuil de sagesse) élevant seul un bébé abandonné qu’il a recueilli voilà deux ans.072364.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Il y aurait beaucoup de mots pour dépeindre l’expérience que représente Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré. Dépaysante, fascinante, enivrante, magnifique, intense, bouleversante. Mais au-dessus de tous ces qualificatifs, il y a la pureté. Celle du style de Pan Nalin d’abord, qui avec une pudeur et une authenticité de chaque instant pleine de tendresse, approche ces personnages remarqués et remarquables pour personnifier l’esprit du Kumbh Mela. Et il y a la pureté de ce moment incroyable où le temps s’arrête pour des millions de gens s’adonnant à une démonstration de ferveur puissamment étourdissante et édifiante. Loin de la politique, de l’instrumentalisation ou de la monétisation de la religion, loin des artifices, du paraître, de la récupération ou du cynisme, reste seulement un étonnant mélange entre humanisme et dévotion où le rationnel s’évapore dans les nimbes du pouvoir virginal de la vertu abordée avec humilité, respect, convictions et force intérieure.066270.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré est une odyssée unique, doublée d’une splendeur visuelle foudroyante. A l’image de son titre international Faith Connections, le documentaire de Pan Nalin est un abandon dans une merveilleuse réunion aux allures d’immense convergence de croyants tous réunis dans l’innocence du noble but de célébrer une spiritualité commune. Par résonance, cette expédition cinématographique est une subtile méditation sur le concept de la « spiritualité » replacée au centre de sa pureté la plus chaste. Qu’on soit dévot ou athée, qu’on soit d’une autre croyance ou sans attache spirituelle précise, Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré est à voir, à vivre, à ressentir. Son pouvoir et son feu intérieur transportent vers quelque-chose qui ne peut être défini par des mots, un sentiment de magie, d’épure totale, d’envoutement apaisant. Comme si l’on était au milieu de tous ces fidèles, à se baigner cinématographiquement dans les eaux du Gange en se lavant de la saleté du monde.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Un commentaire à propos de “KUMBH MELA, SUR LES RIVES DU FLEUVE SACRÉ de Pan Nalin
Critique – Sortie DVD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.