IMMIGRATION GAME de Krystof Zlatnik : la critique du film
Sortie DVD/VOD

Partagez cet article
0 votes

immigration-game-dvdnote 0 -5
Carte d’identité :
Nom : Immigration Game
Père : Krystof Zlatnik
Date de naissance : 2017
Majorité : 14 juin 2017
Type : Sortie DVD
Nationalité : USA
Taille : 1h34 / Poids : NC
Genre
: Thriller

Livret de famille : Mathis Landwehr, Denise Ankel, Horst-Günter Marx…

Signes particuliers : Un bon sujet pour un très mauvais film.

EUROPEAN NIGHTMARE

LA CRITIQUE DE IMMIGRATION GAME

Résumé : L’Europe a fermé ses frontières aux réfugiés. L’Allemagne reste le seul pays à offrir la citoyenneté, mais sous une condition. Les réfugiés sont accueillis si, et seulement si, ils survivent au jeu de téléréalité « Immigration Game ». Abandonnés dans la banlieue de Berlin et livrés à eux-mêmes, ils doivent rejoindre la tour de télévision qui se trouve dans le centre de Berlin le plus vite possible, sans se faire tuer par les citoyens allemands, autorisés à les persécuter. Joe, déjà citoyen, va être contraint malgré lui de participer à ce jeu mortel. immigration_game

Sorte d’ersatz européen d’American Nightmare où des migrants cherchant à entrer en Allemagne sont traqués et tués par des citoyens hargneux dans le cadre d’un jeu télévisé qui passionne les foules, Immigration Game avait tout de la série B politisée, alternant univers d’anticipation horrifiant, thriller d’action haletant, et propos engagé dénonçant sans ménagement, le terrible constat d’une Europe en train de basculer dans le protectionnisme alarmant, sous l’impulsion d’une idéologie ultra-nationaliste gangrenant nos sociétés en jouant la carte de la peur de l’étranger. Mais ça, c’était dans nos rêves les plus fous. Dans la réalité, le film de Krystof Zlatnik passe complètement à côté de son sujet, et même pire.photo.Immigration-Game.195196Dans cette réalité où le film sort discrètement en DTV, l’intéressant postulat d’Immigration Game devient vite un écran de fumée cachant maladroitement la médiocrité de cette bisserie germanique putassière, qui se limite d’elle-même, à sa volonté de faire le buzz avec un concept choc. Et c’est bien dommage car il y avait matière à un thriller intelligent et énervé faisant dans l’allégorie directe et balancée façon uppercut. Mais Krystof Zlatnik a préféré signer un film consternant de bêtise, cynique et gênant, qui n’a de cesse de s’enfoncer dans son manque de maîtrise tant sur la forme que sur le fond. Univers très mal posé et bourré d’incohérences, scénario qui navigue à vue, propos politique inexploité, musique insupportable, absence totale d’émotion et d’inspiration, comédiens à la ramasse et au charisme de table basse, réalisation caméra à l’épaule totalement gratuite… Immigration Game est une débâcle permanente doublée d’un film nauséabond, résultat du cynisme de l’entreprise qui exploite un sujet grave pour en faire un produit de malaise à la morale de bas étage (aidons-nous les uns les autres au lieu de nous entretuer). Et le plus génial, c’est que le film n’est jamais à court d’idées pour s’enterrer avec une pelle. Comme avec son final qui laisse sacrément perplexe, à deux doigts du mauvais goût. Bref, un nanar même pas sympathique, voire carrément antipathique.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.