WALL CINÉ PICTURES – n°26 : trois idées de films à voir ou à revoir

Partagez cet article
0 votes

26ème numéro du Wall Ciné Pictures, le rendez-vous « ciné-club » du samedi et ses trois idées de films à voir ou à revoir. Au programme de cette nouvelle escale dans l’histoire du cinéma, le bijou méconnu Miracle Mile qu ressort en salles, un film d’épouvante signé Spielberg et une rareté de Murnau longtemps considérée comme perdue.

———————————————————

miracle_milenote 4.5 -5

MIRACLE MILE
De Steve de Jarnatt – 1989
Genre : Thriller, Anticipation – USA
Avec : Anthony Edwards, Mare Winningham, Lou Hancock, Kurt Fuller, Mykelti Williamson…

Synopsis : Une nuit, après un rendez-vous raté avec la femme de sa vie, un homme reçoit dans une cabine téléphonique l’appel d’un militaire affolé qui lui apprend que des missiles nucléaires vont s’abattre sur Los Angeles dans 1 heure et 10 minutes..

Gros échec à sa sortie en salles il y a 27 ans, Miracle Mile était tombé dans l’oubli faute d’édition DVD facile à dénicher (ou alors en import et à prix d’or). Heureusement, ce petit bijou de Steve De Jarnatt a été exhumé par Splendor Films, qui lui redonne une nouvelle jeunesse grâce une sortie en salle que l’on vous conseille vivement. Porté par Anthony Edwards, le célèbre Docteur Greene de la série Urgences, Miracle Mile est une série B fascinante, à la fois un thriller pré-apocalyptique haletant, et dans le même temps, un film d’anticipation qui en dit beaucoup sur la nature humaine en société à travers un simple divertissement malin et trépidant. Miracle Mile, comment un simple coup de fil mystérieux va provoquer le chaos à grand échelle. Ce coup de fil, c’est celui reçu par Harry qui a décroché le combiné d’une cabine téléphonique qui sonnait. A l’autre bout, un homme paniqué lui apprend que des missiles nucléaires se dirigent sur Los Angeles. Mauvaise blague ? Délire d’un déséquilibré ? Ou réalité ? Harry va en parler à une personne, puis deux, puis trois… et la rumeur va se propager. Soutenu par une somptueuse bande originale signée Tangerine Dream, le récit de Miracle Mile est condensé sur quelques heures et peint un cauchemar éveillé au nihilisme terrifiant. Si vous connaissez Miracle Mile, ne manquez pas l’aubaine de le redécouvrir sur grand écran. Si vous ne connaissez pas Miracle Mile, alors c’est une occasion unique de découvrir un film culte qui ne mérite pas de rester inconnu. Vous ne le regretterez pas. Le film de Steve de Jarnatt sort ce mercredi 28 juin dans une quinzaine de salles en France. Heureusement qu’il existe encore des distributeurs courageux et cinéphile

———————————————————

something_evilnote 1.5 -5

LA CHOSE
De Steven Spielberg – 1972 – 1h10
Genre : Epouvante – USA
Avec : Ralph Bellamy, Darren McGavin, Sandy Dennis…

Synopsis : En Pennsylvanie, la vie d’un couple se retrouve brisée à cause d’un fantôme semant la panique.

Steven Spielberg a souvent clamé qu’il aurait aimé faire un film d’horreur mais que son statut de réalisateur « familial » l’en a toujours empêché. En réalité, le cinéaste s’y est frotté à ses débuts mais le résultat est tombé dans l’oubli. Tourné dans la foulée de son légendaire Duel, La Chose était lui-aussi un téléfilm, diffusé à l’époque sur CBS. On ne pas se mentir, le film est assez médiocre, mais son intérêt est ailleurs. D’abord, parce qu’il est toujours intéressant de revenir sur les premiers pas balbutiants d’un futur cinéaste de génie. Ensuite, parce que La Chose dessine les contours d’un autre film culte sur lequel Spielberg sera très impliqué : Poltergeist. Si Poltergeist est attribué à Tobe Hooper, la réalité est qu’il a été grandement piloté en sous-main par le père de E.T. Au point que la rumeur voudrait qu’il l’ait en grande partie réalisé lui-même, alors qu’il n’y est crédité qu’en tant que producteur et scénariste. Fauché, maladroit et très sommaire, La Chose ne vaut pas grand chose en terme de cinéma, mais tout cinéphile qui se respecte aura à cœur de connaître cette curiosité spielbergienne.

 

———————————————————

La_Decouverte_d_un_secretnote 5 -5

LA DÉCOUVERTE D’UN SECRET
De F.W. Murnau – 1921
Genre : Drame, Epouvante – Allemagne
Avec : Arnold Korff, Lulu Kyser-Orff, Olga Tschechowa…

Synopsis : Un groupe d’amis se réunit dans le château de la famille Vogelöd pour un weekend de chasse. Mais l’arrivée du Comte Johann Oetsch, soupçonné du meurtre de son frère trois ans plus tôt est source de tension à plus forte raison lorsque la veuve de son frère et son nouvel époux arrivent. Pensant dans un premier temps s’en aller, la veuve décide de rester en apprenant la venue du Père Pharamond, moine dont elle a beaucoup entendu parler car lointain parent de son défunt premier mari et qu’elle souhaiterait rencontrer pour se confesser. Profitant du fait que personne n’a jamais l’ecclésiastique en vrai, le comte Oetsch, décidé à prouver son innocence, profite de l’occasion et se fait passer pour le Père Pharamond avec une idée derrière la tête…

De Murnau, on connaît par cœur des classiques tels que Nosferatu, L’Aurore, Faust ou Le Dernier des Hommes. Mais l’emblématique visionnaire, figure de proue de l’expressionnisme allemand, a signé pas moins de vingt films au cour de son éphémère carrière étalée sur une douzaine d’année (Murnau étant décédé prématurément dans un accident de voiture à l’âge de 42 ans). Parmi eux, le chef d’œuvre méconnu qu’est La découverte d’un Secret, perdu pendant de longues années, retrouvé par bouts, reconstitué et restauré. A mi-chemin entre le film policier et le drame à suspens, La découverte d’un Secret est une énième démonstration de la parfaite maîtrise de la narration et de l’art cinématographique en général, par Murnau. Très moderne dans sa construction et dans le langage employé, il s’illustre par son efficacité, le ménagement de son suspens, ses twists surprenants, et sa technique sidérante. Œuvre rare, La découverte d’un Secret est habité par l’influence de l’expressionnisme allemand (décors, complexité des personnages, thématique de la culpabilité) et impressionne par sa volonté d’aller au-delà du simple récit platement divertissant. Une perle du cinéma muet.

RETROUVEZ LES ANCIENS CHAPITRES DU WALL CINÉ PICTURES ICI

A samedi prochain !

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.