FINDING PHONG : la critique du film
sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

[Note spectateurs]

Carte d’identité :
Nom : Finding Phong
Père : Phuong Thao Tran, Swann Dubus-Mallet
Date de naissance : 2018
Majorité : 14 février 2018
Type : Sortie en salles
Nationalité : Vietnam
Taille : 1h32 / Poids : NC
Genre
: Documentaire

Signes particuliers : La société vietnamienne à travers l’élan de liberté d’une jeune femme.

L’HISTOIRE D’UNE MÉTAMORPHOSE ÉMOUVANTE

LA CRITIQUE DE FINDING PHONG

Résumé : Phong, benjamine d’une famille de six enfants, a grandi dans une petite ville au centre du Vietnam. Depuis son plus jeune âge, elle s’est toujours considérée comme une fille prise au piège dans un corps de garçon. Lorsqu’à vingt ans elle rejoint Hanoi pour entrer à l’université, elle découvre qu’elle n’est pas l’unique personne à vivre cela. Caméra au poing, Phong décide alors de vivre en accord avec elle-même et amorce une métamorphose qui l’amène à affronter les peurs de sa famille, à éprouver la valeur de ses amis, puis à découvrir, telle une adolescente, les jeux de séduction et la sexualité… Le film accompagne Phong au plus près jusqu’à son ultime décision : doit-elle subir une opération chirurgicale de réattribution sexuelle ? 

Co-réalisé par Phuong Thao Tran et Swann Dubus-Mallet, Finding Phong est un documentaire vietnamien dressant le portrait de Phong, qui s’est toujours considérée comme une fille prise au piège dans un corps de garçon. Au moment d’entrer à l’université d’Hanoi, elle décide de prendre son envol et de vivre en accord avec elle-même, assumant ce qu’elle est au fond d’elle tout en affrontant les craintes de son entourage. Filmé caméra au poing, Finding Phong accompagne l’élan de cette jeune femme qui va découvrir la sexualité, le jugement, le regard des autres, mais qui va surtout se découvrir elle-même.

A travers une histoire très spécifique sur le journal de bord de la transition d’un personnage à la fois autocentré et attachant, le duo de réalisateurs narre une l’histoire intime et sociale d’une métamorphose difficile, et double leur film d’un regard sur la société vietnamienne d’aujourd’hui. L’intelligence du documentaire est d’éviter de s’attarder sur les conflits, et de fuir tout misérabilisme pour privilégier une certaine légèreté qui rend le sérieux du propos, d’autant plus pertinent.

BANDE ANNONCE :


Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.