DANS LA FORÊT de Gilles Marchand : la critique du film
Critique DVD

Partagez cet article

Dans-la-foret-DVDnote 3 -5
Carte d’identité :
Nom : Dans la Forêt
Père : Gilles Marchand
Date de naissance : 2017
Majorité : 20 juin 2017
Type : Sortie DVD
Nationalité : France
Taille : 1h43 / Poids : NC
Genre
: Drame, Thriller

Livret de famille : Jérémie Elkaïm, Timothé Vom Dorp, Théo Van de Voorde…

Signes particuliers : Un drame familial à la lisière du thriller psychologico-fantastique.

PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS…

LA CRITIQUE DE DANS LA FORÊT

Résumé : Tom et son grand frère Benjamin partent en Suède retrouver leur père pour les vacances d’été. Tom appréhende les retrouvailles avec cet homme étrange et solitaire. Le père, lui, semble convaincu que Tom a le don de voir des choses que les autres ne voient pas. Quand il leur propose d’aller vers le Nord pour passer quelques jours dans une cabane au bord d’un lac, les enfants sont ravis. Mais l’endroit est très isolé, au milieu d’une immense forêt qui exacerbe les peurs de Tom. Et plus les jours passent, moins le père semble envisager leur retour… dans la foret 2

Scénariste du malin Mais Qui a tué Harry ? dirigé par son complice de toujours Dominik Moll, Gilles Marchand n’a jamais vraiment convaincu à la réalisation après les ratés Qui a tué Bambi ? et L’Autre Monde. Il retente sa chance en 2016 avec Dans la Forêt, un thriller dramatique teinté d’étrangeté emmené par Jérémie Elkaïm. L’histoire de deux jeunes frères qui partent en vacances en Suède, où s’est exilé leur père après le divorce parental. Lorsque ce dernier leur propose un voyage en forêt, tout va déraper et le tandem va progressivement comprendre qu’il n’envisage pas vraiment leur retour.Dans la forêtPlus qu’un film, c’est une expérience psychologico-sensorielle à laquelle nous invite Gilles Marchand avec Dans la Forêt, film énigmatique et angoissant, évoluant à la lisière du drame initiatique et du conte fantastique en jouant avec les peurs primaires et les cauchemars. Porté par une tension qui s’incarne dans un minimaliste épuré de tout artifice spectaculaire, manipulant seulement les codes d’un cinéma ambigu, inquiétant, voire anxiogène, Dans la Forêt nous immerge dans son inconfortable ambiance ténébreuse bordée par un cadre à la beauté étouffante, et déploie un récit presque insaisissable et déroutant au premier coup d’œil, qui va progressivement faire surgir des démons enfouis en s’appliquant à toujours rester mystérieux. Car au fond, le pouvoir de l’imaginaire a bien plus de force terrifiante que la démonstration facile, et la propension du film à s’inscrire entre les lignes va lui conférer ce pouvoir séduisant et envoûtant qui intrigue et nous tire vers son histoire poreuse aux contours flous et malaisants. Mais le coup de génie durera un temps et Dans la Forêt va finir par croiser le chemin de ses limites dès lors que son atmosphère troublante ne suffira plus à conduire l’œuvre. Déclinant doucement vers une certaine monotonie à force de répéter les mêmes motifs impénétrables, le film de Gilles Marchand va voir son intensité décroître, en même temps que son pouvoir de fascination.Dans-la-foret-DVD

LE DVD DE DANS LA FORÊT

Pas de Blu-ray pour le film de Gilles Marchand, qui devra se contenter d’une sortie DVD, cela dit avec un beau transfert et une image bien contrastée. Côté suppléments, un long entretien très intéressant avec le réalisateur et Jérémie Elkaïm vient compléter le film. C’est peu mais c’est bien.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.