Mondociné

UNE PART D’OMBRE de Samuel Tilman : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Une part d’ombre
Père : Samuel Tilman
Date de naissance : 2018
Majorité : 22 mai 2019
Type : Sortie en salles
Nationalité : Belgique, France
Taille : 1h30 / Poids : NC
Genre : Drame, Thriller

Livret de famille : Fabrizio Rongione, Natacha Régnier, Baptiste Lalieu…

Signes particuliers : Un thriller au suspens savamment entretenu.

UNE PART D’OMBRE, UNE PART DE DOUTE

LA CRITIQUE DE UNE PART D’OMBRE

Synopsis : David est un père de famille comblé : une femme qu’il aime, deux enfants adorables, une bande de potes soudée. Au retour de leurs dernières vacances, David est interrogé par la police dans le cadre d’un meurtre. Rapidement, l’enquête établit qu’il n’est pas irréprochable. Même si son meilleur ami et son avocat le soutiennent, le doute se propage dans son entourage…

Passé par le court-métrage, le documentaire, la production, le théâtre, Samuel Tilman a pas mal bourlingué ces vingt dernières années et l’heure était venue pour lui de s’atteler à son premier long-métrage de cinéma en tant que réalisateur. C’est désormais chose faite avec Une Part d’Ombre, film belgo-franco-suisse dont il a également écrit le scénario, porté par le belge Fabrizio Rongione (un régulier des films des frères Dardenne) et la française Natacha Régnier. Une Part d’Ombre va scruter le déraillement de la vie de David, un bon père de famille comblé qui va connaître quelques ennuis au retour de vacances entre amis. Une femme a été tuée et David est interrogé en tant que simple témoin. Mais rapidement, l’enquête se concentre sur lui et devient à charge. Et le doute de se propager partout…

Pour parfaire le scénario d’Une Part d’Ombre, Samuel Tilman avait passé deux contrats, un premier avec le drame familial et un second avec le thriller à suspense. Et le cinéaste a rempli à la perfection ses engagements envers les deux visages de son film. Côté drame, Une Part d’Ombre observe un couple qui se délite lentement sous le poids pesant d’une situation qui finit par fissurer sa robustesse. Comment l’amour peut-il résister quand la confiance est rompue ? C’était exactement la même interrogation qui animait le très bon Mais Vous Êtes Fous d’Audrey Diwan sorti il y a quelques semaines. On retrouve cette thématique au cœur de l’effort de Samuel Tilman, mais moulée dans une histoire différente, celle d’un thriller oppressant à l’élaboration redoutable. C’est l’autre visage et réussite d’Une Part d’Ombre, savoir piéger le spectateur dans une enquête haletante et le soumettre à un suspense dont il lui sera impossible de décrocher. David est-il un simple malheureux pris dans un engrenage surréaliste ou a t-il réellement quelque chose à se reprocher ? Intelligemment, Tilman va ménager son mystère, jouer avec le doute, l’instiller lentement mais sûrement chez ses personnages comme dans l’esprit du spectateur. Il est bien aidé dans son entreprise par l’époustouflante composition de Fabrizio Rongione, remarquable d’ambivalence et tour à tour empathique, troublant ou inquiétant.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux