Mondociné

POKÉMON DÉTECTIVE PIKACHU de Rob Letterman : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Pokemon Detective Pikachu
Père : Rob Letterman
Date de naissance : 2018
Majorité : 08 mai 2019
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h44 / Poids : NC
Genre : Aventure, Comédie

Livret de famille : Justice Smith, Kathryn Newton, Bill Nighy, Chris Geere, Ken Watanabe…

Signes particuliers : Une distraction sympathique mais inaboutie.

PIKA PIKA CINÉMA

LA CRITIQUE DE POKÉMON DÉTECTIVE PIKACHU

Synopsis : Après la disparition mystérieuse de Harry Goodman, un détective privé, son fils Tim va tenter de découvrir ce qui s’est passé. Le détective Pikachu, ancien partenaire de Harry, participe alors à l’enquête : un super-détective adorable à la sagacité hilarante, qui en laisse plus d’un perplexe, dont lui-même. Constatant qu’ils sont particulièrement bien assortis, Tim et Pikachu unissent leurs forces dans une aventure palpitante pour résoudre cet insondable mystère. À la recherche d’indices dans les rues peuplées de néons de la ville de Ryme – métropole moderne et tentaculaire où humains et Pokémon vivent côte à côte dans un monde en live-action très réaliste –, ils rencontrent plusieurs personnages Pokémon et découvrent alors un complot choquant qui pourrait bien détruire cette coexistence pacifique et menacer l’ensemble de leur univers. 

Ça fait plus de 20 ans que ça dure, et c’est loin d’être fini ! Après des jeux vidéos, des mangas, des peluches, des dessins animés et des cartes à collectionner, les Pokémons ne sont toujours pas fatigués. Et la mode ne s’est toujours pas essoufflée puisque voici que débarque Pokémon… le film ! Ou plutôt, Pokémon Détective Pikachu, comédie d’aventure familiale qui met joyeusement à l’honneur le bestiaire et la mythologie des célébrissimes créatures japonaises. Largement porté par un Ryan Reynolds en motion capture qui prête sa voix à la mangue poilue qu’est Pikachu, Pokémon Détective Pikachu nous entraîne tambour battant dans une grande aventure remuante à base d’enquête, de complot, de grand méchant et surtout de Pokémons en cascade ! Le tout avec de l’action, de l’humour et un soupçon de romance. Bienvenue à bord.

Virée survitaminée dans le vaste univers des Pokémons, Détective Pikachu essaie d’être aux années 2010 ce que Jumanji a pu être aux années 90. Loin de nous l’idée de mettre les deux films au même niveau (faut pas déconner quand même) mais en gros, l’esprit est le même, proposer une super aventure ultra-familiale réunissant des ingrédients allant de l’incroyable au trépidant en passant par le rire, le récit initiatique et tout le toutim. On reconnaît clairement les codes d’un cinéma qui a pris racine dans les années 80 et qui n’a jamais cessé d’inspirer depuis. Mais la question était surtout de savoir si Détective Pikachu allait être une bonne adaptation, ou plutôt une bonne transposition de l’univers vers l’écran. La réponse est oui. Les fans auront tout pour prendre leur pied. Les créatures mignonnes, leurs évolutions, les musiques, plein de clins d’œil divers et variés. Tout le film est bâti sur une certaine idée du fan-service généreux et attendu. Et ça marche, d’autant que Rob Letterman (Chair de Poule le film) ne laisse aucune place à l’ennui avec une fusée hyper-rythmée qui cavale non-stop à 200 à l’heure, en alternant gags et spectacle palpitant.

En termes de design, rien à dire non plus. Les mêmes fans seront comblés devant un rendu visuel plutôt réussi, lequel parvient à croquer le côté mignon-choupi de pikachu et ses petits copains. Bref, tout est bon pour passer un bon moment et pas seulement pour les fans d’ailleurs puisque le film parvient à relever le challenge peu évident d’être tout à fait accessible aux non-initiés. Reste que malgré ces bons points, Détective Pikachu ne convainc pas complètement. Les fans noyés sous le « flan-service » auront toujours ça comme longueur d’avance pour se divertir et l’orchestration tentera de masquer un peu les carences d’un film qui, derrière, affiche une qualité correcte mais qui aurait pu être considérablement meilleure. Précisément, le film aurait pu être plus drôle, plus fou, plus grinçant et second degré (en jouant davantage sur les multiples niveaux de lecture de l’humour par exemple, façon La Grande Aventure Lego). Il aurait pu aussi s’offrir un meilleur scénario que celui parfois poussif et portnawak qui encadre ici un délire comptant un peu trop sur son univers fort pour cacher ses facilités. Et enfin, il aurait pu être un peu mieux mis en scène alors que le résultat est capable d’alterner le meilleur (une impressionnante séquence de montagne entre 2012 et Inception) et le moins bon, limite tambouille bouillie mal endimanchée. En résumé, loin d’être honteux, Détective Pikachu est une distraction honnête et sympathique, mais qui avait en elle un potentiel tellement supérieur, qu’elle frustre.

BANDE-ANNONCE :

Par David Huxley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux