Mondociné

NOUS LES CHIENS de Oh Sung-yoon et L. Chon-Baek : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

Mondo-mètre :

Carte d’identité :
Nom : The Underdog
Père : Oh Sung-yoon, Lee Chon-baek
Date de naissance : 2019
Majorité : 22 juin 2020
Type de sortie : en salles
Nationalité : Corée du Sud
Taille : 1h42 / Poids : NC
Genre : Animation

Signes particuliers : Un joli film d’animation, émouvant mais un peu dur pour les plus jeunes.

L’ODYSSÉE DE CHIENS ABANDONNÉS

NOTRE AVIS SUR NOUS LES CHIENS

Synopsis : Le chien est le meilleur ami de l’homme. Affectueux, fidèle… mais lorsqu’il vieillit ou se comporte mal, il est parfois abandonné comme un mouchoir souillé. Et lorsqu’il se retrouve seul face à la nature, l’instinct animal et l’esprit de meute reprennent le dessus. Solidaire, déterminée, notre petite bande de chiens errants va peu à peu réapprendre à se débrouiller seule. Et découvrir la liberté, au cours d’un extraordinaire voyage.

Après des semaines de confinement et de fermeture des cinémas, les salles obscures vont pouvoir enfin accueillir du public et rallumer leurs projecteurs. Mais pour ça, il faut des films à diffuser. Si l’on a longtemps eu de peur de n’avoir que des « vieilleries » pré-confinement à se mettre sous la dent, cette crainte a depuis été balayée. Dès le 22 juin, il y aura bel et bien des nouveautés à l’affiche des cinémas et parce que l’on ne connaît pas encore la réaction du public face à cette réouverture, il a fallu en prévoir pour tous les goûts. Alors que les créneaux biopic, comédies et drames sont bien pourvus, l’animation sera également au rendez-vous avec le coréen Nous Les Chiens, nouveau film du duo Oh Sung-yoon et Lee Chon-Baek, à qui l’on doit Lili à la Découverte du Monde Sauvage, gros succès en Corée il y a huit ans. Après les volatiles, ce sont les canidés qui sont les stars de leur retour à l’animation. Dans Nous Les Chiens, un groupe de chiens abandonnés par leurs maîtres unit ses forces pour se débrouiller dans un monde hostile, et surtout se lancer dans une grand voyage pour se trouver un foyer à l’abri des humains impitoyables.

Réalisé dans un mélange de 2D (pour les décors) et de 3D (pour les personnages canins), Nous Les Chiens est très séduisant sur un plan purement formel avec ses beaux paysages esquissés selon une inspiration esthétique puisée dans la peinture coréenne. D’un bout à l’autre, l’animation est de qualité, naturaliste et épurée, plus proche de ce qui se fait dans l’animation adulte que dans les gros animés pilotés par ordinateur façon Pixar ou Disney. Cette approche esthétique donne au film une certaine délicatesse du look, que l’on retrouve ensuite dans l’histoire, émouvante et défendant des idéaux engagés sur l’égoïsme humain, l’irrespect de la nature et la maltraitance animale.

La seule interrogation qui subsiste à l’issue de cette aventure tour à tour haletante, drôle ou touchante, c’est son indécision quant au public qu’elle cherche à atteindre. Nous les Chiens a une composante qui pourrait clairement séduire les plus jeunes mais à côté d’elle, le film est capable d’une noirceur bien trop dure à appréhender pour les plus petits. A ce titre, les 15-20 premières minutes envoient du lourd question dureté émotionnelle, n’épargnant rien à son public, abandon, incompréhension, maltraitance, deuil. Un peu beaucoup pour les enfants, à moins d’avoir envie de traumatiser son gamin. Ce mélange de violence, de cruauté et de réalisme lucide sur le sort des chiens risquerait de heurter certaines sensibilités.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux