Mondociné

LITTLE MONSTERS d’Abe Forsythe : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Little Monsters
Père : Abe Forsythe
Date de naissance : 2019
Majorité : 18 octobre 2019
Type : Sortie en salles
Nationalité : Australie
Taille : 1h34 / Poids : NC
Genre : Comédie, Horreur

Livret de famille : Lupita Nyong’o, Alexander England, Josh Gad…

Signes particuliers : Projeté uniquement dans les CGR le 18 octobre.

DES ZOMBIES ET DES ENFANTS

NOTRE AVIS SUR LITTLE MONSTERS

Synopsis : Dave, musicien raté, égoïste et irresponsable, tombe sous le charme de l’institutrice de son neveu, Miss Caroline. Il se porte volontaire pour accompagner la classe lors d’une sortie éducative dans une ferme voisine. Non loin de là, un virus s’échappe d’un camp militaire et une épidémie de Zombies prolifère. Face à l’invasion, Miss Caroline décide de présenter la terrible menace aux enfants comme un jeu éducatif, pour ne pas les effrayer et protéger leur innocence. Dave voit ses plans s’éloigner et va devoir faire face à ses responsabilités… 

On ne refuse jamais un bon petit film de zombies. Surtout quand il se fait la promesse d’être une série B horrifique un peu décalée imaginant une apocalypse zombiesque vécue du point de vue de gamins de 5 ans. Troisième réalisation de l’australien Abe Forsythe, Little Monsters met aux prises la belle et talentueuse Lupita Nyong’o (qui récidive dans le genre après Us) et une armée de morts-vivants échappés d’un centre de recherche militaire douteux. Sauf que la « miss Caroline » n’est pas seule embarquée dans cette galère, elle est la charmante enseignante d’une classe de jeunes enfants en pleine sortie scolaire. Pour éviter de traumatiser ses frêles bambins, elle va leur faire croire qu’il s’agit d’un jeu éducatif. Tout un programme, surtout qu’elle ne peut compter que sur elle-même et Dave, un musicien raté, cynique et grossier, qui a décidé d’accompagner son neveu uniquement parce qu’il est tombé sous le charme de la jolie maîtresse.

Il y avait comme un doux parfum de jubilation au moment de se lancer dans Little Monsters, comme une sorte d’excitation en guise d’amuse-bouche pour patienter en attendant la sortie prochaine de la suite de Zombieland. Une excitation qui va malheureusement retomber lentement tout au long d’un film pas désagréable mais pas non plus à la hauteur. Non pas que l’effort d’Abe Forsythe soit foncièrement mauvais, mais disons qu’il ne concrétise jamais les attentes qu’il pouvait nourrir sur le papier. Loin de Shaun of the Dead ou Zombieland justement, Little Monsters semble surtout avoir le cul entre deux chaises sans jamais vraiment décider sur laquelle il va prendre appui pour visiter habilement les deux registres que sont la comédie et l’épouvante. A ce jeu, c’est d’ailleurs la comédie qui semble être le ton principal reléguant le frisson dans le bas côté. Et si le film ne manque pas d’être assez drôle grâce à son anti-héros miteux incarné par le mollusque Alexander England (acteur inconnu et peu doué qui campe ce Dave aux allures d’ado attardé horripilant), le mariage de l’humour avec l’horreur a du mal à fonctionner à plein régime car Forsythe peine à nous régaler avec l’un comme avec l’autre. Surtout qu’en dehors de son pitch de départ, Little Monsters manque cruellement d’originalité… et de folie. Et c’est probablement ce qui blesse le plus. On espérait quelque-chose de beaucoup plus barré et de moins timide et la soupe est finalement assez tiède, pas imbuvable mais tiède.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux