WALL CINÉ PICTURES – n°20 : trois idées de films à voir ou à revoir
Ciné-club

Partagez cet article
0 votes

20ème numéro du Wall Ciné Pictures, notre rendez-vous « ciné-club » du samedi et ses trois idées de films à voir ou à revoir. Au programme de cette nouvelle escale dans l’histoire du cinéma, les débuts éblouissants de Jean-Pierre Melville, l’un des plus beaux films de l’histoire du cinéma et un gros spectacle méga-fun venu de Corée du Sud.

Le-Silence-De-La-Mernote 5 -5

LE SILENCE DE LA MER
De Jean-Pierre Melville – 1949 – 1h26
Genre : Drame, Guerre – France
Avec : Howard Vernon, Nicole Stephane, Jean-Marie Robain…

Synopsis : Lors de la dernière guerre mondiale, un officier allemand est logé chez un vieux monsieur et sa nièce. Amoureux de la France et de sa culture, l’officier leur rend visite chaque soir pour les entretenir de ses diverses réflexions. Mais les habitant opposent à leur locataire un silence déterminé. 

Réalisé clandestinement en 1947, sans l’aval du tout-puissant CNC, Le Silence de la Mer est le premier film, et probablement l’un des plus grands chefs-d’oeuvre de l’illustre Jean-Pierre Melville (L’Armée des Ombres, Léon Morin Prêtre). Adaptation très fidèle de la nouvelle de Vercors, le film tourné à l’économie, est aujourd’hui considéré comme l’un des films précurseur de la Nouvelle Vague. Godard rendra d’ailleurs hommage à Melville à travers un caméo dans A Bout de Souffle. Œuvre très particulière, Le Silence de la Mer prend pour cadre la Guerre au temps de l’occupation allemande, et oppose le verbe d’un officier nazi amoureux de la France, et le silence de ses hôtes, qui traduise par là, leur mépris à l’égard de cet « envahisseur ». Cette cohabitation forcée sera le théâtre d’un échange/ non-échange bouleversant, qui n’impose que le silence… celui du respect devant une œuvre admirable de beauté.

———————————————————

heavens_soldiersnote 4 -5

HEAVEN’S SOLDIERS
De Min Jun-Gi – 2005 – 1h50
Genre : Action – Corée du Sud
Avec : Park Joong-hoon, Kim Seung-woo, Hwang Jeong-min, Gong Hyo-jin

Synopsis : La bataille fait rage entre onze soldats sud et nord coréens quand ils disparaissent subitement sans laisser de trace. Ils ont été emportés dans une faille spatio-temporelle et se retrouvent en 1572, lors de la cinquième année du règne du roi Seonjo.

Ce qu’il y a de génial avec le cinéma sud-coréen, c’est sa capacité à faire dans la diversité. Œuvres sociales souvent dérangeantes, polars particulièrement sombres, films d’horreur ou œuvres intimistes, le cinéma sud-coréen est capable de tout. Y compris de gros divertissements jouissifs qui n’ont rien à envier aux blockbusters hollywoodiens. Heaven’s Soldiers est en un parfait exemple. Lors d’un affrontement avec des soldats nord-coréens, un groupe de militaires se retrouvent mystérieusement propulsés en 1572, en pleine milieu des guerres féodales du XVIème siècle. Sorte de relecture musclée du Nimitz de Don Taylor, Heaven’s Soldiers est un énorme spectacle tonitruant, un gros budget qui dépote, à la fois spectaculaire, violent et drôle. Un régal !

———————————————————

le voleur de bicyclettenote 5 -5

LE VOLEUR DE BICYCLETTE
De Vittorio De Sica – 1948 – 1h33
Genre : Drame – Italie
Avec : Lamberto Maggiorani, Enzo Staiola

Synopsis : Chômeur depuis deux ans, Antonio trouve un emploi de colleur d’affiches, mais il se fait voler sa bicyclette, outil indispensable dans le cadre de son nouveau métier.

L’un des chefs-d’oeuvre du néoréalisme italien, et probablement l’un des plus beaux films de l’histoire du cinéma. Avec une sensibilité simple et dévastatrice, Vittorio De Sica plonge sa caméra dans les rues d’une Italie « vaincue » par la Guerre et en proie à une grande pauvreté. Le cinéaste brosse le portrait bouleversant de ce père au chômage qui se fait voler son vélo, l’unique outil dont il a besoin pour son nouveau travail dont il a tant besoin pour nourrir son petit garçon. Un récit universel, se fichant bien des reproches sur son misérabilisme tant il transpire la sincérité d’une œuvre tout simplement authentique. Kurosawa avec Chien Enragé ou Johnnie To avec PTU reprendront l’argument principal du film, pour des relectures très différentes. Le Voleur de Bicyclette est un trésor du 7eme art, qui tire des larmes non feintes.


RETROUVEZ LES ANCIENS CHAPITRES DU WALL CINÉ PICTURES ICI

A samedi prochain !

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.