VISAGES, VILLAGES d’Agnès Varda et JR : critique DVD

Partagez cet article
0 votes

[note spectateurs]

note 5 -5
Carte d’identité :
Nom : Visages Villages
Parents : Agnès Varda & JR
Date de naissance : 2017
Majorité : 22 novembre 2017
Type : Sortie Blu-ray/DVD
Nationalité : France
Taille : 1h29 / Poids : NC
Genre
: Documentaire

 

Livret de famille : Agnès Varda, JR…

Signes particuliers : Un chef d’œuvre.

VOYAGE À DEUX

LA CRITIQUE DE VISAGES VILLAGES

Résumé : Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air. Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR. Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant des différences.visages_villages_varda_JR

Il était une fois la rencontre entre Agnès Varda et JR. Elle est cinéaste, Lui est photographe. Ils aiment tous les deux l’image, mais c’est juste qu’ils ne la capturent pas de la manière. Un jour, ils se sont dit qu’ils pourraient faire quelque chose ensemble. Agnès et JR sont partis sur les routes à bord d’un camion photographique, ils sont allés dans des villages, ils ont rencontré des visages, des gens, des histoires. Agnès et JR ont travaillé ensemble et ils ont eu un enfant. Il s’appelle Visages Visages, et plus qu’un film, c’est un cadeau, un bijou, un chef d’œuvre. 2017 touche bientôt à sa fin et Visages Villages reste l’un de nos plus gros coups de coeur de l’année ! Visages_villagesVisages Villages est une œuvre protéiforme, qui enchante le cœur et nourrit l’esprit à chaque minute passée au sein de ce petit bonheur aussi riche qu’attachant. D’abord, il y a la forme, un film-collage qui en appelle à la plus profonde essence du cinéma. Le septième art, comme une sorte de somme de tous les autres. Dans Visages Villages, il est question d’histoires vécues, d’êtres humains authentiques pris pour modèle, il est question de photographie, de cinéma, de musique (merveilleuse bande originale de Matthieu Chedid), il est question de regard philosophique sur la vie, de transmission du savoir, de nature, d’art en général, de jeu avec le langage du son et de l’image. Puis il y a la dynamique inculquée par ce duo délicieusement complice. Grâce à lui, Visages Villages est sans cesse balancé entre la drôlerie et la tendresse, entre l’engagement et l’humanisme, la légèreté et la spiritualité. Agnès Varda apporte toute sa sagesse, son vécu, son regard, sa délicatesse. JR complète avec sa passion, sa fougue vivifiante, sa curiosité. Les deux fusionnent comme un tandem paraît, et fusionnent surtout leur sensibilité, leur esprit, leur intelligence, leur amour des gens vrais, et leur envie de partager, ensemble, entre eux, avec nous, avec tout le monde.visages_villages_2Voyage édifiant et grisant à travers la France, à travers des vies, des lieux, à travers la mémoire et des situations croquées avec appétence, Visages Villages est une merveille pleine d’humour et d’émotions bouleversantes. Avec beaucoup de générosité et de talent, Agnès Varda et JR nous emmènent loin, ils nous emportent dans une aventure folle au spectacle simple. A l’écran, des rencontres passionnantes, des histoires ravissantes, Agnès Varda qui se livre, JR qui l’écoute, et une amitié forte qui se dessine dans un élan de joie communicatif. Visages Villages, c’est l’histoire d’un « jeune homme » et d’une « vieille dame » qui confrontent leur regard, qui se nourrissent l’un de l’autre, qui joignent leurs talents pour filmer la vie, la leur et celles de quelques autres. Le résultat est formidable, créatif, profond comme l’océan et pur comme du cristal. C’est ça de faire du cinéma avec le cœur. Tout de suite, c’est plus beau, c’est plus fort, et on se sent pousser des ailes. Merci Agnès Varda et merci JR pour ce magnifique trésor offert avec une belle humilité.

LE BLU-RAY ET LE DVD DE VISAGES VILLAGES

Visages Villages sort sur les deux supports traditionnels, en Blu-ray et DVD. La différence ? Au niveau des suppléments, aucune. Les deux éditions affichent les mêmes compléments, plutôt généreux d’ailleurs. En revanche, la finesse de l’image du Blu-ray rend nettement plus justice au formidable travail plastique de JR et d’Agnès Varda, là où le DVD déçoit un peu par son traitement un peu baveux. Par ailleurs, le Blu-ray se voit doté d’un livret de 24 pages revenant sur le film. Un petit plus qui confirme qu’il vaut mieux se tourner vers l’édition Blu-ray. Pour revenir sur les suppléments, l’édition vidéo de Visages Villages propose quelques belles choses, même si l’on était en droit d’attendre davantage tant le duo Varda/JR a tourné beaucoup d’images pour de beau travail cinématographique. On espérait plus de rushes, peut-être même un making of conséquent autour de cette grande aventure. Au menu donc, le court-métrage Les Fiancés du pont Mac Donald d’Agnès Varda, réalisé en 1961 avec Jean-Luc Godard et Anna Karina. Également, une petite rencontre avec Matthieu Chedid qui a composé la musique et enfin, deux séquences sur deux moments de Visages Villages, le premier autour de la « cabine de la plage » (ce qui auront vu le film comprendront) et le second, lors du « happening » à la BNF. De jolies choses donc, mais on reste un peu sur notre faim.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.